Ouvrages parus | 2017-2018

1964 : la dictature brésilienne et son legs

1964 : la dictature brésilienne et son legs

Collectif universitaire : sous la direction de Mônica Raisa Schpun et de James N. Green
Aix-en-Provence,  Le Poisson Volant, , 448 p.

À l’occasion du cinquantième anniversaire du coup d’État militaire au Brésil, un colloque est organisé à Paris, réunissant les plus grands spécialistes de la question. Abordant des sujets aussi divers que la torture, le rôle des pays occidentaux, la vie culturelle, ou encore les missions d’infiltration, ce livre nous raconte les heures les plus sombres de la dictature et ce qu’il en reste aujourd’hui dans la société. Corruption, peurs, haines, et violences : même en 2018, la société brésilienne, sa police, son armée, en portent les stigmates. Des textes courts et accessibles, qui s'adressent autant aux spécialistes qu'au grand public. Un travail de fond, de groupe, qui profite de la volonté du Brésil de se pencher sur son passé autoritaire pour lui donner enfin une voix, témoignages poignants d’anciens résistants à l’appui. Celle que l’on a bâillonnée en 1964 et qui hésite encore à parler quelquefois.

4ème de couverture

En 1964, les militaires prennent le pouvoir au Brésil, marquant le début de la vague de régimes autoritaires qui a balayé l’Amérique du Sud au cours de la décennie suivante : l’Argentine en 1966, la Bolivie en 1971, l’Uruguay et le Chili en 1973, et de nouveau l’Argentine en 1976. En juin 2014, un demi-siècle plus tard, plusieurs des plus grands spécialistes brésiliens, nord-américains, et européens de la dictature militaire brésilienne se réunissent à Paris, lors d’un colloque organisé grâce au soutien de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) et de l’université Brown (Providence, Rhode Island). Cet ouvrage est le fruit de leurs débats. Il offre un large éventail d’analyses sur les origines du coup d’État militaire, la nature du nouveau régime, les différentes formes de résistance, et les problèmes de la justice transitionnelle.Portrait d’un pays qui commence à se souvenir.
 

Les Auteurs

Collectif universitaire : sous la direction de Mônica Raisa Schpun et de James N. Green.
Mônica Raisa Schpun est historienne, chercheuse (HDR) au Centre de recherches sur le Brésil colonial et contemporain (CRBC/Mondes américains) de l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Paris. Elle est la directrice éditoriale de la revue Brésil(s). Sciences humaines et sociales.
James N. Green est professeur d’histoire et culture du Brésil à Brown University. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages ayant reçus de nombreux prix dont Apesar de vocês: a oposição à ditadura brasileira nos Estados Unidos (Companhia das Letras, 2009) et Revolucionário e Gay: A vida extraordinária de Herbert Daniel (Civilização Brasileira, 2018), sur cet ancien étudiant de médecine et combattant de la guérilla, exilé politique et activiste mobilisé autour du SIDA. Aujourd’hui, il est le directeur de la Brazil Initiative à Brown University et Directeur exécutif de la Brazilian Studies Association.

Contributeurs : João Roberto Martins Filho, Elizabeth Cancelli, Anthony W. Pereira, Maria Celina D’Araujo, Tânia Pellegrini, Marcos Napolitano, Severino João Albuquerque, Antoine Acker, Dária Gorete Jaremtchuk, Maud Chirio, Mariana Joffily, Janaína Teles ,Joana Maria Pedro, Bryan Pitts, Marcelo Torelly, Carla Simone Rodeghero, Nina Schneider, James N. Green

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Luisa Coleta and the Capuchin Friar: Slavery, Salvation, and the Adjudication of Status (Havana, 1817)

Conférence - Vendredi 22 juin 2018 - 14:00Cette présentation retrace deux « vies ordinaires au gré des empires », à l'époque de la révolution haïtienne : celle de Marie Louise Colette, née esclave dans une plantation de la Plaine du Nord de Saint-Domingue, et celle de Frère Félix Quintanar, un C (...)(...)

Lire la suite

Guerra, legitimidad y violencia en el siglo XIX en Hispanoamérica y Francia

Colloque - Mardi 11 septembre 2018 - 10:00En France comme au Mexique, le XIXe siècle fut une période de révolutions. Dans les deux pays, celles-ci incarnent des moments clés de la construction et de la mémoire nationales. 1789, 1830, 1848 et 1871 sont autant de dates qui marquent le chemin convu (...)(...)

Lire la suite

Le cadavre et ses avatars

Colloque - Jeudi 06 septembre 2018 - 14:00Notre atelier se propose d’explorer dans une perspective anthropologique comparative les multiples modes d’existence du cadavre en tant que corporéité. Matérialité fluctuante, travaillée par le temps et des processus de transformation naturels et sociaux (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook