Actualités

Représenter la guerre : la production artistique des anciens combattants de la Force expéditionnaire du Brésil (FEB) dans la Seconde Guerre mondiale

Conférence - Lundi 24 avril 2017 - 12:00Si la participation active du Brésil dans la Seconde Guerre mondiale en envoyant environ 25 000 soldats au front de bataille en Italie est un événement encore peu connu du grand public, y compris au Brésil, la production culturelle résultant de cette participation l'est encore plus. Cette conférence est le résultat d’une recherche sur la production littéraire, musicale et artistique des vétérans de la FEB pendant et après le conflit.  Entrée libre

Lire la suite

De la race en Amérique (latine)

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 mars 2017 - 13:45Depuis plus d’une décennie, l’usage du mot « race » par les historiens soulève de nombreux débats. Notion polysémique, la race, utilisée comme catégorie autochtone ou comme concept analytique, semble pourtant être au cœur des renouvellements historiographiques contemporains.Cette journée d’étude propose d’adopter une approche comparatiste et hémisphérique pour appréhender les différents débats inhérents à la « question raciale » dans les Amériques. Façonné par le fait impérial puis par les dynamiques postcoloniales, l’espace américain apparaît en effet comme un lieu d’observation privilégié pour penser la race, dans toutes ses acceptions. Cet espace n’est évidemment pas clos mais inséré dans des espaces de circulations plus larges, dont les délimitations ne sont pas fixées a priori.Partant de ce constat, nous chercherons à interroger, par-delà la rupture traditionnelle entre historiographies modernes et contemporaines, la formation et les usages des catégories dites raciales, les projets politiques se fondant sur ces dernières, leurs traductions au sein des sociétés américaines, ainsi que le vécu des altérités raciales au quotidien.Programme13h45 Accueil des participants14h – Penser la race dans l’Amérique coloniale• Jean-Frédéric Schaub (CRBC/Mondes Américains)Race or not Race, querelle de termes ou divergences d'interprétation. À propos de la segmentation sociale dans l'Amérique colonialeDiscutant : Christophe Giudicelli (Université Rennes 2 – CERMA/Mondes Américains)14h30 – Race et politique dans les Amériques latines• Romy Sánchez (CRALMI/Mondes Américains)L'exil, observatoire des lignes de couleur et des catégories raciales. Le cas cubain, 1830 - 1880• Clément Thibaud (Université de Nantes - CRHIA)Race et régénération : une thématique républicaine en Amérique bolivarienne• Romain Robinet (CERMA/Mondes Américains)Race et indigénisme dans le Mexique postrévolutionnaire (années 1940-1960)Discutant : Christophe Giudicelli (Université Rennes 2 – CERMA/Mondes Américains)17h30 – Conclusion

Lire la suite

Des « révoltes indiennes » aux « émeutes autochtones »

Colloque - Jeudi 09 mars 2017 - 09:30Le terme de « révolte » ou de « rébellion » a souvent prévalu pour qualifier de manière indistincte toutes sortes de soulèvements des populations indiennes dans le contexte de la colonisation européenne – espagnole, portugaise, française ou britannique – ou, une fois acquise l’indépendance des anciennes colonies américaines, dans des cadres (souvent) républicains. Cette catégorie de la révolte est aussi prégnante dans les sources coloniales qu’elle est omniprésente dans l’historiographie relative aux populations amérindiennes, au point de constituer presque un genre à part entière.Une telle grille de lecture est cependant loin d’aller de soi :  elle semble d’abord présupposer la soumission initiale des autochtones aux autorités coloniales ; elle empêche, en plaquant sur des pratiques amérindiennes la grille de lecture des Etats colonisateurs, de s’interroger sur les vrais fondements de ce qu’il convient peut-être d’appeler, de façon plus neutre, des guerres ; la catégorie générique de « révolte », enfin, nivelle en les subsumant des formes de soulèvements qui n’ont en commun, du point de vue colonial, que de contrevenir à la loi et à l’ordre.A l’époque contemporaine, de la même façon, les mouvements de protestation ou de revendication des communautés amérindiennes – contre l’usurpation de leurs terres, les abus de compagnies forestières, les ravages de l’extractivisme minier, de la culture intensive de soja ou de l’exploitation touristique – sont taxés avec une remarquable régularité d’« émeutes », lorsque leur lutte n’est pas tout simplement assimilée à du « terrorisme ». Dans ce cas également, c’est toute la spécificité et la légitimité politiques de chacun de ces mouvements revendicatifs qui apparaissent niées. Ravalés au rang indistinct de la délinquance, ils sont le plus souvent mis sur le compte des « qualités » innées de populations catégorisées comme rétives au progrès, à la civilisation et au développement économique. Cette criminalisation, conjuguée à la racialisation de toute revendication provenant de communautés autochtones, a pour effet là encore de rendre invisible et fondamentalement irrecevable ce qui constituait le fondement des actions incriminées.L’objectif de la réflexion collective et comparatiste que nous voudrions mener dans le cadre de ce colloque serait donc de tenter d’aller au-delà des grilles d’analyses qui informent traditionnellement ces « révoltes » et ces « émeutes ». Il s’agit de déconstruire des catégorisations pour mieux reconstruire les logiques politiques et culturelles qui présidaient aux mouvements que ces catégories condamnent d’emblée et interdisent de penser de façon autonome.Comité d’organisation Christophe Giudicelli (Université Rennes 2 / CREDA - UMR 7227-CHACAL), Gilles Havard (CNRS-CENA/Mondes Américains - UMR 8168), Gilles Rivière (EHESS-CERMA/Mondes Américains -UMR 8168)

Lire la suite

De « l’indien » à « l’autochtone »

Journée(s) d'étude - Mardi 07 mars 2017 - 09:30À partir de l’époque de la conquête, les occupants du continent américain ont fait l’objet de diverses classifications de la part des Européens. Ce processus, qui s’est accentué au cours du 19e siècle, a débouché sur la construction d’une image de l’indien qu’on peut dire générique, mais qui assume cependant des contours différents selon les projets nationaux.La journée d’étude vise à ouvrir un espace de discussion entre anthropologues et historiens, spécialistes de plusieurs pays américains, autour cette thématique à partir de quatre axes de réflexion :Tout d’abord, il s’agit d’explorer, dans une perspective comparative, la constitution de la catégorie « indien » ou « indigène » et de ses variations en considérant le rôle joué par l’État.Ensuite, nous proposons de développer une réflexion sur la contribution de nos disciplines à son élaboration et de tenter de comprendre son impact sur la perception actuelle de l’altérité.En troisième lieu, nous souhaitons examiner comment s’est diffusé ce modèle, qui se caractérise par une figure à la fois unique, et dans le même temps assez flexible pour être présentée de diverses façons.Enfin, nous chercherons à identifier les parallèles entre les processus de création de l’« indien » et de l’« autochtone » et à saisir les enjeux du passage de la première à la seconde catégorie.En d’autres termes, nous voulons discuter les différentes figures de l’indianité, celles véhiculées par les discours politiques, celles forgées par les dispositifs juridiques, ou encore celles nées de l’imaginaire créé par la production scientifique et littéraire, en cherchant à saisir les relations qui les unissent et la façon dont elles se modifient au contact les unes des autres.

Lire la suite

Monde d’images : forme, trace et couleur dans la l’œuvre de Gilberto Freyre

Conférence - Lundi 20 février 2017 - 12:00Cette conférence examinera les rapports, étroits et systématique, de Gilberto Freyre avec l’image – sa production plastique personnelle et celle des artistes qui ont illustré ses livres, sous sa coordination (Cícero Dias, Lula Cardoso Ayres, Manoel Bandeira). On essaiera de mettre en valeur l’importance décisive de l’image dans son œuvre. La réflexion s’appuie sur les fonds déposés à la Fondation Gilberto Freyre (Recife, Brésil), dont une partie a intégré l’exposition « Gilberto Freyre : vie, forme et couleur » (Recife et São Paulo, mars et mai 2016), conçue et organisée par Clarissa Diniz, Fernanda Arêas Peixoto, Jamille Pinheiro et Leonardo Borges.*** Entrée libre ***

Lire la suite

Colloque international "Médiations/ Médiatisation"

Colloque - Jeudi 16 février 2017 - 14:00Avec la collaboration du Laboratoire Mondes Américains, le département Infocom IUTB de l'Univ. de Lille 3, la revue deSigniS et le concours de l'Ambassade de la République Argentine en FranceOuverture Lucrecia Escudero Chauvel (IUT Lille3), Sofia Fisher (EHESS) et Juan Manuel Corvalán  (EHESS – Laboratoire Mondes Américains - Fondation Argentine)Jeudi 16 février14.00-15.00  – Table Ronde I - Médiatisation et NTICModérateur Lucrecia Escudero Chauvel (IUT Lille3)1. Luca Acquarelli (IUT Lille 3) Entre vulgarisation et politique. Le cas du site italien Goofynomics2. Eliseo Colon (USJPR,Puerto Rico) Algoritmo Netflix et médiation symbolique latine.3. Rafael del Villar (UdeChile) Médiations et interphases cognitives4. Teresa Velázquez García-Talavera (UAB) Los medios y las mediatizacionesQuestions15.00-16.30 – Table Ronde II. Médiations et figurativitéModérateur Sabine Schlickers (Université de Bremen)1. Jorg Turschmann (U.Vienne) La semiotique comme théorie de l'acteur et l'analyse du cinéma artistique2. José María Paz Gago (UdC,Espagne) La trasmédialité en question3. Charo Lacalle (UAB,Espagne) De la telenovela aux séries. Médiations inter-sémiotiques.4. Julia Musitano( UNR,Argentine) Un génie mélancolique : Fernando Vallejos et la Virgen de los SicariosQuestions et débats - Pause Café17.00-18.30 – Table Ronde III. Médiatisation de la Sphère Politico MédiatiqueModérateur Stefanie Averbeck- Lietz (Université de Bremen)1. Cristina Peñamarín (UCM, Espagne) The construction of public affaire, the médiatisation on political actors -2. Lucrecia Escudero Chauvel (IUT Lille3) Modèles de médiatisation3. Wenceslao Castañares (UCM, Espagne) La sphère publique médiatique : le récit de l’information4. Guillermo Olivera (U.Stirling,Ecosse) Proposals on mediatization processQuestions et débatsVendredi 17 févrierMaison de l'Amérique Latine – 217 Bd. St.Germain – Paris 7500719-21h – Présentation numéros deSigniS 2016Coordination de la Séance Teresa Velázquez García-TalaveraTable Ronde n23 Nouveaux imaginaires et n 24 Emotions dans la nouvelle sphère publique Rosario Lacalle, Rafael del Villar, François Jost, Cristina PeñamarínJosé María Paz Gago Présentation du livre La Pantalla ficticia. Literatura y tecnologías de la comunicación en coll. Pilar Couto Cantero, Sara Bouso et Rafael Núñez Ramos. (Pigmalion,2017)20-21h – Prochains numéros en préparationStefanie Averbeck-Lietz (Univ.Bremen) (Re) Lire Eliseo Verón. Médiations et médiatisation. Deux concepts pour penser les Sciences de la Communication aujourd'hui. (Número Semiosis Social)Sabine Schlickers (Univ.Bremen) La narración perturbadora: un nuevo concepto narratológico transmedial (Número Cinema et Literatura)Questions et débats

Lire la suite

Présentation du nouveau numéro de Brésil(s) "Les artistes de D. João : des Français à Rio de Janeiro en 1816", sous la direction de Lilia Moritz Schwarcz et Ana Paula Simioni

Rencontre - Lundi 16 janvier 2017 - 14:00Mondes Américains et les éditions de la FMSH, sont heureux de vous inviter au lancement du nouveau numéro de la revue « Brésil(s), Sciences humaines et sociales »ProgrammePrésentation du dossier « Les artistes de D. João : des Français à Rio de Janeiro en 1816 » et des intervenants (Ana Paula Simioni et Lilia Moritz Schwarcz)• « Culture visuelle et mémoire de l’esclavage : regards français sur les populations d’origine africaine dans le Brésil du XIXe siècle » (Ana Lucia Araujo)• « Jean-Baptiste Debret : le livre comme « mission ». Autour du Voyage pittoresque et historique au Brésil » (Jacques Leenhardt)• « D’abord peindre le prince : les conflits de Jean-Baptiste Debret et Nicolas-Antoine Taunay à la Cour de Rio de Janeiro » (Elaine Dias)Deux regards sur le numéro : Alain Bonnet (Université Grenoble Alpes) et Laura de Mello e Souza (Université de São Paulo/USP et Université Paris-Sorbonne)Discussion avec la salle♦ Voir le sommaire*** Entrée libre ***

Lire la suite

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’État en Asie et aux Amériques : perspectives croisées

Journée(s) d'étude - Jeudi 15 juin 2017 - 09:00Aucun État, même dans le cas extrême où il est imposé de l’extérieur, ne peut valablement se penser en dehors des interactions sociales qui le font naître, le façonnent et en conditionnent le fonctionnement quotidien. En se concentrant sur les expér (...)(...)

Lire la suite

Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil ?

Colloque - Mardi 30 mai 2017 - 09:00Ce colloque a pour objectif de proposer un éclairage historique sur la profonde rupture politique vécue par le Brésil au cours de l’année 2016, c’est-à-dire la conquête du pouvoir par une droite très conservatrice, via l’impeachment de la présidente Dilma Rous (...)(...)

Lire la suite

Traites et esclavages au prisme des artistes contemporains

Colloque - Jeudi 11 mai 2017 - 08:45Depuis 2007, le musée d’Aquitaine organise tous les deux ans un colloque international dans le cadre des commémorations de la journée du 10 mai sur les mémoires des traites, des esclavages et de leurs abolitions.Cette 6e édition des Rencontres atlantiques prop (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook