Actualités

Projection du documentaire « Nazcas : Les lignes qui parlaient au ciel »

Projection-débat - Mardi 9 avril 2019 - 18:00Mondes Américains est heureux de vous inviter à la projection du documentaire  « Nazcas : Les lignes qui parlaient au ciel » (90') qui sera suivie d'une discussion avec la participation de :Aïcha Bachir Bacha, archéologue à l’UMR Mondes AméricainsJean-Baptiste Erreca, réalisateurDaniel Llanos Jacinto, docteur de l’EHESS et co-directeur du Programme archéologique Animas Altas, Ica, Pérou-PAAA IP.Christophe Moulherat, Chargé d’analyses des collections du Musée du Quai Branly-Jacques ChiracSylvain Ordureau, fondateur de Vizua3D (sous réserve)Clément Thibaud, directeur de l’UMR Mondes AméricainsEntrée libre dans la limite des places disponibles Dans le sud du Pérou, au pied de la cordillère des Andes, dans l’une des régions les plus inhospitalières du monde, des vestiges fabuleux d’une ancienne civilisation défient le temps. Les Nazcas y ont bâti des cités, tracé un immense réseau de lignes géométriques et d’incroyables géoglyphes.Durant presque mille ans, sans jamais dévoiler leurs secrets, ces dessins ont survécu aux tremblements de terre, aux vents et aux pluies diluviennes. À qui s’adressaient ces figures énigmatiques uniquement visibles du ciel et quelle était leur signification ?Aujourd’hui, une équipe d’archéologues venus du monde entier utilise les dernières technologies pour lever le voile sur l’un des plus grands mystères de l’humanité. Leurs fouilles récentes ont mis au jour de nouvelles momies, de fabuleux tissus, des céramiques et de mystérieux crânes allongés. Que va-t-on enfin pouvoir découvrir grâce aux analyses ADN, aux scanners, aux microscopes 3D et à la réalité augmentée ?♦ Voir la Bande AnnonceAïcha Bachir Bacha, archéologue, chercheure à Mondes Américains et directrice du Programme archéologique Animas Altas, Ica, Pérou-PAAA IP., est la conseillère scientifique de ce documentaire. Il a été produit par One Planet, avec la participation de France Télévisions, Planète+ et Sveriges TV et diffusé sur France 5 le jeudi 24 janvier 2019. Cette projection est organisée en partenariat avec l'UMR Mondes Américains (CNRS/ École des hautes études en sciences sociales (EHESS)/ Université Paris 1 Panthéon Sorbonne / Université Paris Nanterre), le CERMA, Programme archéologique Animas Altas, Ica, Pérou- PAAA IP, One Planet et France 5.

Lire la suite

Fleuves et sols affectés – Territoires et expériences des milieux dans les conflits et catastrophes écologiques

Journée(s) d'étude - Lundi 11 février 2019 - 09:30L’appréhension des crises écologiques tend aujourd’hui à se faire autour de notions totalisantes, comme celle du climat, qui constituent des opérateurs de globalisation des relations entre sociétés et environnements. Ces notions appellent des formes de savoir, d’expertise et de calcul spécifiques, qui seraient seuls à même de restituer une catastrophe à la fois globale et systémique. Comment rendre compte de la pluralité des expériences de milieux, portées par les acteurs affectés par les changements radicaux ou les catastrophes écologiques ? En quoi ces expériences constituent-elles des formes de savoirs et d’expertises différents et alternatifs à ceux élaborés à une autre échelle ?Les enquêtes présentées dans cette journée partiront de conflits ou de catastrophes écologiques observés par le bas (from below). Comment les milieux des habitants, les fleuves, les sols, sont-ils affectés par ces transformations ?Quelle est la place des attachements dans les processus de mobilisation, de contestation et de réparation face au dommage écologique ? En quoi l’habiter un territoire est-il porteur de façons alternatives d’appréhender les crises ? Comment rendre compte de cette dimension locale des attachements sans tomber dans une disqualification localiste et égoïste, par des systèmes d’évaluation élaborés dans les capitales ou loin des périphéries extractives ? Comment restituer la créativité de ces élaborations locales, sans les essentialiser comme des résistances locales ?Les controverses et les catastrophes se présentent comme des moments de rupture qui dessinent un avant et un après. Elles obligent les acteurs à repenser les trajectoires de leurs liens avec leurs environnements, à dénouer et à redessiner leurs attachements au territoire et aux milieux. En quoi la pluralité des liens au territoire se fonde-t-elles sur des savoirs, des histoires et des mémoires différents des lieux ? En quoi permet-elle, en retour, de dessiner d’autres futurs possibles ?  Programme :9h30 – Accueil10h-12h – Introduction, Claudia Damasceno (EHESS) et Alice Ingold (EHESS)• Carmen Salazar-Soler (CNRS, Mondes américains-CERMA / EHESS) et Alice Langlois (Mondes américains-CERMA / EHESS)Catastrophe écologique dans la Sierra Centrale du Pérou (XXe-XXIe siècle) : la contamination de l'eau un problème nouveau ?• Kyra Grieco (Mondes américains-CERMA / EHESS)Des lacs méchants à la yaku-mama : la construction sociale de l’eau dans une nouvelle région minière péruvienne• Marc Elie (CNRS, CERCEC / EHESS)Le séisme de 1988 en Arménie et l'expulsion des sinistrés azéris de SpitakDiscussion introduite par Thomas Leroux (CNRS, CRH / EHESS)13h30-16h30• Cristiana Losekann (UFES / Brésil)Mélancolie et résilience dans la catastrophe minière du Rio Doce (Brésil)• Juliette Woitchik (Université Saint-Louis / Belgique)"Notre vie vaut plus qu’une allocation" : approche anthropologique des attachements au territoire sur les rives du Rio Doce après la rupture du barrage minier de 2015 (Brésil)Discussion introduite par Sandrine Revet (CNRS, CERI Sciences Po Paris) et Alice Ingold (EHESS)

Lire la suite

Colloque ALTER « Histoires orales alternatives dans la Caraïbe (19ème-21ème siècles) »

Colloque - Lundi 19 novembre 2018 - 14:00Le programme de recherche ALTER « Histoires orales alternatives dans la Caraïbe (XIXème-XXIème siècles) » a réuni à partir de janvier 2015 une équipe de chercheurs ayant en commun de travailler, à partir de la Caraïbe, sur les processus de formations sociales issues de l’univers esclavagiste, diasporique et postcolonial.Ce projet a porté sur la constitution et la transmission d’histoires orales alternatives de figures, de lieux et d’événements en marge des historiographies officielles et des dispositifs autorisés en Haïti, en Jamaïque, dans les Antilles françaises et à partir de ces territoires.Son principal objectif fut de reconstruire les connaissances historiques des acteurs par l’examen d’histoires orales témoignant de la construction de figures de référence et de la perception de moments de rupture, dont la singularité passée nourrit la lecture situations sociopolitiques contemporaines.Reposant sur une démarche comparative entre des histoires orales alternatives émergeant dans des contextes ayant en commun un héritage colonial et impérial, ALTER s’est appuyé sur une diversité de champs de recherche : esclavage et post-esclavage, engagisme, situations migratoires, circulations idéologiques, registres politiques, création plastique et compétences professionnelles.Après Bordeaux (septembre 2015) et Port-au-Prince (avril 2017), les membres de l’équipe d’ALTER se retrouvent à Schoelcher en Martinique pour partager leurs résultats de recherche avec des personnalités scientifiques invitées, les collègues universitaires et le public martiniquais.Le programme de recherche « Histoires orales alternatives dans la Caraïbe XIXème-XXIème siècle » (2015-2018) a été coordonné par Dimitri Béchacq (CNRS) et financé par l’Agence Nationale de la Recherche (Référence projet : ANR-14-CE31-0014).

Lire la suite

Les Etats-Unis comme terrain ethnographique

Colloque - Vendredi 14 décembre 2018 - 09:00Omniprésents dans le monde contemporain, objet d’attraction et de répulsion, saturés de stéréotypes, les Etats-Unis demeurent pourtant un objet d’étude en marge des sciences sociales. En dépit de la position hégémonique des anthropologues américains, ils sont de fait un « centre » déserté par l’anthropologie française et plus largement européenne. Cette journée d’étude invite à dépasser cette défection en réunissant des anthropologues et des sociologues travaillant sur les Etats-Unis avec deux objectifs : engager une réflexion sur la place des Etats-Unis comme terrain ethnographique ; offrir l’occasion aux étudiants qui souhaitent se spécialiser sur les Etats-Unis de participer à un débat sur les enjeux, les problématiques et les pratiques de l’anthropologie nord-américaine.Programme 9h – Accueil9h15 – Sara Le Menestrel : Introduction9h30 – Keynote speaker George E. Marcus, University of California at IrvineThe Ethnographic Method as Rite of Passage in North American Anthropology... and the Futures That Shape Research Careers.10h30 – Jessica Cattelino, University of California at Los AngelesPassions for Interests: Water and Rural Political Belonging in America11h15 – Pause11h30 – Philippe Bourgois, University of California at Los AngelesViolent Governmentality: The Carceral and Psychiatric Mismanagement of Contemporary US Inner-City Poverty and Addiction12h15 – Bowen Paulle, University of AmsterdamThe Micro-foundations of Violent Offender Rehabilitation: A Second-to-second Analysis of Everyday Troubles and Operational Excellence in the GRIP Program13h00 – Pause déjeuner14h30 – Table-ronde : Enjeux du terrain étatsunien, pluralité des pratiques.16h00 – Atelier avec les étudiants du séminaire « Anthropologie nord-américaine »La journée se déroulera en anglais. Les interventions seront limitées à 10mn.Elles s’appuieront sur des articles disponibles sur une dropbox.Inscription obligatoire auprès de Sara Le Menestrel

Lire la suite

Les mondes de 1848

Colloque - Mercredi 12 décembre 2018 - 09:45Des révolutions de 1848 et du « printemps des peuples », tout semble avoir été dit. On en connaît les chronologies, les discontinuités, les espoirs, les luttes, les flux et les reflux. La dimension transnationale de la « plus européenne des révolutions du XIXe siècle » a été maintes fois soulignée. Pourtant, alors que l’âge des révolutions (années 1770-1840) est de plus en plus pensé à l’échelle globale, et que la domination coloniale et informelle de l’Europe croît dans la première moitié du siècle, la dimension globale de 1848 reste relativement méconnue.Ce colloque international, qui coïncide avec le 170e anniversaire de la Révolution de 1848, entend faire le point sur les dimensions coloniale, impériale et globale du moment révolutionnaire qui entoure 1848. Aussi entend-il exhumer et identifier les « mondes de 1848 », dans leur pluralité. 

Lire la suite

Les Midis de Brésil(s) - Vanessa Maria de Castro, Professeur de l'Université de Brasília (UnB)

Séminaires et conférences dans le monde - Lundi 19 novembre 2018 - 12:00Cette conférence propose de revisiter les différents scénarios ayant mené à la victoire du candidat d'extrême-droite Jair Bolsonaro aux élections présidentielles brésiliennes. La consolidation d'un parti et d'un candidat d'extrême-droite est une nouveauté dans le contexte démocratique brésilien initié en 1985 après 21 ans de dictature militaire (1964-85). Pendant ses 28 ans de vie publique, Bolsonaro a toujours affirmé ouvertement ses opinions racistes, homophobes et misogynes, sa défense du rétablissement de la peine de mort, de la libéralisation du port d'armes, de la fermeture du parlement, avec des éloges à la torture et à la dictature militaire. Il s'est aussi présenté aux élections comme le candidat anti-système et anti-corruption. Ceci en opposition frontale au Parti des Travailleurs (PT), accusé depuis 2006 dans divers procès de corruption, avec certains de ses dirigeants jugés et condamnés, dont l'ex-président Lula (2003-10), actuellement en prison.Ces élections ont apporté au devant de la scène deux projets de société : l'un de gauche, porté par Lula et ensuite par son remplaçant Fernando Haddad, l'autre d'extrême-droite, porté par Bolsonaro. La victoire de ce dernier sera examinée dans ses multiples facettes.Conférence en portugais*** Entrée libre *** "Midis de Brésils" est un un séminaire mensuel pour le débat brésilianiste coordonné par Amanda Dias, Camila Giorgetti et Mônica Raisa Schpun.

Lire la suite

Les fondations de villes sur les littoraux américains : projets, expériences, adaptations.

Colloque - Mercredi 7 novembre 2018 - 10:00La fondation de villes nouvelles dans les Amériques a souvent été élevée au rang de symbole par excellence du geste colonial. Or les politiques coloniales des Européens au Nouveau Monde ont fait l'objet, ces 15-20 dernières années, d'un profond renouvellement des connaissances - impulsé notamment par les hypo­thèses de l'histoire atlantique et de la world history. Il ne s'agit pas tant de présenter la transplantation d'un modèle pensé en Europe, que d'envisager, à l'échelle globale, les connexions imperiales, et au ras du sol, les adaptations, négociations et autres tâtonnements.Ce colloque entend ainsi s'appuyer sur une relecture critique des grands travaux sur l'urbanisation des Amériques pour proposer un certain nombre d'hypo­thèses nouvelles de lecture des fondations de villes. Les hypothèses de l'histoire environnementale, de l'histoire des rythmes, sans oublier celles de l'histoire atlantique et de la world history, seront mobilisées pour cette relecture.La comparaison Brésil-États-Unis offre la possibilité de mettre en perspective de multiples situations de fondation dans une perspective transaméricaine : outre le cas classique des villes portugaises et anglaises, il est en effet possible d'observer quelques fondations "coloniales" françaises, hollandaises ou espagnoles, sans oublier celles des villes indiennes construites par les ordres religieux (du Brésil à la Californie) ainsi que celles des communautés de noirs marrons ou les villes communautaires construites par certains immigrants au XIXe siècle. Il s'agira donc à la fois, dans une démarche d'histoire connectée, de prendre la mesure des approches européennes de la ville du Nouveau Monde, mais aussi, par l'élargissement de la notion de fondation de ville coloniale à celle des indiens et des noirs, de déseuropéaniser en quelque sorte cette pratique.Le colloque privilégiera la longue durée (du XVIe au long XIXe siècle) de sorte à favoriser les lectures comparées dans le temps et dans l'espace.Conseil scientifique :Maria Isabel de Jesus Chrysostomo (Universidade Federal de Vïçosa - Brésil)Claudia Damasceno Fonseca (EHESS-Mondes Américains)Emma Hart (University of Saint-Andrews - Ecosse )Gilles Havard (EHESS-Mondes Américains)Bertrand Van Ruymbeke (Université de Paris VIII et IUF)Laurent Vidal (Université de La Rochelle et EHESS-Mondes Américains)

Lire la suite

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

En septembre 2019, l'EHESS accueille deux grands événements internationaux : EURHO et ABRE

Vie de l'École -L’EHESS accueille chaque année des événements scientifiques de grande envergure, réunissant des spécialistes du monde entier. En septembre, deux grandes manifestations se tiendront à l’École, participant à son rayonnement international.Rural History 2019Gérard Béaur, président du (...)(...)

Lire la suite

ABRE II, deuxième congrès de l’Association des brésilianistes en Europe

Colloque - Mercredi 18 septembre 2019 - 09:00Le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (ABRE) aura lieu du 18 au 21 septembre 2019 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Paris. Près de 500 intervenants sont attendus, venant notamment d'Europe et du Brésil, (...)(...)

Lire la suite

Conférence CAES : Le Programme archéologique Animas Altas, Ica, Pérou

Conférence - Jeudi 18 avril 2019 - 12:30Le Programme archéologique Animas Altas, Ica, PérouPenser l’histoire du Pérou précolonial ?L’Amérique dite « préhispanique » ou « précolombienne » est mal comprise. Elle est encore pensée à travers le filtre de la pensée occidentale. Sa temporalité est con (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook