Actualités du laboratoire | 2017

Cycle de conférences Caraïbes

Cycle de conférences Caraïbes

Deuxième séance – Rebecca Goetz, Professeur à à New York University, Etat-Unis, Mardi 2 mai 2017 de 17h à 19h, EHESS, Paris 6e

Coordonné par Manuel Covo, Céline Flory et Romy Sánchez

Cycle de conférences Caraïbes
Coordonné par Manuel Covo, Céline Flory et Romy Sánchez
Décembre 2016 – mai 2017

Ce cycle de conférences porte sur l’histoire régionale de la Caraïbe, et ce dans un temps long qui enjambe la frontière entre période moderne et période contemporaine. Il s'agit de remettre en cause les multiples fragmentations imposées par des lectures insulaires, coloniales ou nationales d’un espace aux dimensions variables dans le temps. La Caraïbe questionne la frontière entre Amérique du Nord et Amérique du Sud et invite à s’affranchir d’historiographies surdéterminées par les aires linguistiques (anglophone, hispanophone, francophone etc.). Une série de rencontres entre chercheurs venus de tous horizons permettra d'aborder ces questions de multiples points de vue.

***

La deuxième séance aura lieu le mardi 2 mai, de 17h à 19h – Salle 13, EHESS, 105 boulevard Raspail, Paris 6e :

Rebecca Goetz
Professeur à New York University, Etat-Unis

The Masters of Margarita: Indigenous Labor
and Atlantic Slaveries on a Small Island, 1498-1605

Historienne de la colonisation précoce de l'Amérique du Nord, Rebecca Goetz est spécialiste de l'histoire de la race et de l'esclavage. Elle déploie une approche comparative des colonialismes en Amérique du Nord et dans les Caraïbes. Son premier livre, The Baptism of Early Virginia: How Christianity Created Race, a été publié en août 2012 par The Johns Hopkins University Press. Elle prépare actuellement un ouvrage intitulé : Indian Enslavement in the English Atlantic World, 1500-1700. En se concentrant sur les Caraïbes, cette enquête montre que l'asservissement des Indiens par les Anglais était très répandu mais dissimulé derrière une idéologie libérationniste et la mythologie de la légende noire, alors que l'esclavage des Indiens était essentiel pour remplir les objectifs coloniaux de l'Angleterre dans les Amériques.

Cette séance est réalisée avec le soutien de l'axe 4 “Approches sociopolitiques du fait colonial et impérial”, du laboratoire Mondes Américains, du CERMA et du CRALMI-Paris 1
 

Légende illustration :  "Plano del Castillo de Araya," Archivo General de Indias, MP-Venezuela, 14 (1623).

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’État en Asie et aux Amériques : perspectives croisées

Journée(s) d'étude - Jeudi 15 juin 2017 - 09:00Aucun État, même dans le cas extrême où il est imposé de l’extérieur, ne peut valablement se penser en dehors des interactions sociales qui le font naître, le façonnent et en conditionnent le fonctionnement quotidien. En se concentrant sur les expér (...)(...)

Lire la suite

Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil ?

Colloque - Mardi 30 mai 2017 - 09:00Ce colloque a pour objectif de proposer un éclairage historique sur la profonde rupture politique vécue par le Brésil au cours de l’année 2016, c’est-à-dire la conquête du pouvoir par une droite très conservatrice, via l’impeachment de la présidente Dilma Rous (...)(...)

Lire la suite

Traites et esclavages au prisme des artistes contemporains

Colloque - Jeudi 11 mai 2017 - 08:45Depuis 2007, le musée d’Aquitaine organise tous les deux ans un colloque international dans le cadre des commémorations de la journée du 10 mai sur les mémoires des traites, des esclavages et de leurs abolitions.Cette 6e édition des Rencontres atlantiques prop (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook