Membres | Doctorant.e.s

Anne-Laure Guillet

Silhouette
Centre(s) de rattachement : CRBC

Coordonnées professionnelles

annelaureguillet[at]gmail.com

Titre de la thèse

La construction des Petites Antilles comme espace géopolitique multi-impérial dans les récits de la première moitié du XVIIe siècle sur la région.

Sous les directions de Jean-Frédéric Schaub, directeur d'études à l'EHESS, en cotutelle avec Alejandra Araya Espinoza, Centro de Estudios Latinoamericanos, Facultad de Filosofía y Humanidades, Université du Chili.
 

Financement de la thèse

Bourse d’études (Conicyt, Chile, 2017-2021)

 

Résumé

Durant les années 1620 et 1630 prend forme dans la Caraïbe insulaire –et plus particulièrement dans les îles aujourd’hui appelées « Petites Antilles »– un processus de mise à l’écart et confiscation de territoires qui avaient jusque-là appartenu à la monarchie espagnole. Dès les débuts du XVIe siècle, commerçants, pirates et corsaires nord-européens (en particulier français et anglais) participent à des entreprises d’exploration vers l’Amérique en général, et vers les Caraïbes en particulier. Dans les années 1580 les expéditions hollandaises se joignent à ce processus de déstabilisation du monopole ibérique.
Parmi les nombreuses conséquences de ces opérations, se produisent dans les années 1620 les premières prises territoriales durables dans les Petites Antilles, de la part des Anglais, des Français et des Hollandais. De nombreuses îles passent alors d’une domination espagnole sans contrôle réel à une possession et occupation effective multi-impériales de la part des Provinces-Unies et des royaumes de France et d’Angleterre. Ce phénomène marque le début d’un double processus : d’un côté, celui de la fragmentation politique et impériale de la région, de l’autre, la construction des Petites Antilles en tant qu’espace géopolitique.
Ce projet aborde le rôle joué par les récits du XVIIe siècle dans cette construction. Il prétend examiner la manière dont les textes du corpus ont participé à l’élaboration de connaissances, manières de penser et représenter cette partie de l’archipel caribéen, au travers de l’interrogation sur les discours qui se constituent et diffusent pendant l’époque durant laquelle ces territoires passent de la domination espagnole à la possession nord-européenne.
 

Mots-clés : Petites Antilles. XVIIe siècle. Historiographie. Récits nationaux et impériaux. Géopolitique.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’Association des brésilianistes européens (ABRE) a choisi l’EHESS pour son prochain congrès Abre II

Échos de la recherche -L’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) recevra, du 18 au 21 septembre 2019, le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (Abre). Un premier rassemblement, beaucoup plus modeste, avait eu lieu à l’université de Leyde il y a deux ans. Il avait (...)(...)

Lire la suite

En septembre 2019, l'EHESS accueille deux grands événements internationaux : EURHO et ABRE

Vie de l'École -L’EHESS accueille chaque année des événements scientifiques de grande envergure, réunissant des spécialistes du monde entier. En septembre, deux grandes manifestations se tiendront à l’École, participant à son rayonnement international.Rural History 2019Gérard Béaur, président du (...)(...)

Lire la suite

ABRE II, deuxième congrès de l’Association des brésilianistes en Europe

Colloque - Mercredi 18 septembre 2019 - 09:00Le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (ABRE) aura lieu du 18 au 21 septembre 2019 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Paris. Près de 500 intervenants sont attendus, venant notamment d'Europe et du Brésil, (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook