Actualités du laboratoire | 2018

Les Midis de Brésil(s) - Cecília Baeza, professeur de l’Université catholique de São Paulo (PUC-SP) – « Les réfugiés syriens au Brésil : négocier l’identité en temps de crise » et Leonardo Schiocchet chercheur à l’Académie autrichienne des sciences, « Marginalisés parmi les indésirables : 117 Palestiniens réfugiés au Brésil, entre humanitarisme et nationalisme »

Les Midis de Brésil(s) - Cecília Baeza, professeur de l’Université catholique de São Paulo (PUC-SP) – « Les réfugiés syriens au Brésil : négocier l’identité en temps de crise » et Leonardo Schiocchet chercheur à l’Académie autrichienne des sciences, « Marginalisés parmi les indésirables : 117 Palestiniens réfugiés au Brésil, entre humanitarisme et nationalisme »

Lundi 19 mars de 12h à 14h, salle B204, EHESS, 54 bd Raspail, Paris 6e

Séminaire mensuel pour le débat brésilianiste coordonné par Amanda Dias, Camila Georgetti et Mônica Raisa Schpun


Cecília Baeza, professeur de l’Université catholique de São Paulo (PUC-SP)

Les réfugiés syriens au Brésil : négocier l’identité en temps de crise

(conférence en français)

Le Brésil a l’une des politiques d'asile les plus progressistes du « Sud global » – avec des institutions solides assurant une série de droits, tels que le droit à travailler dès la simple demande du statut de réfugié ou le droit au regroupement familial sans conditions. En dehors du Moyen-Orient, le pays a accueilli le plus grand nombre de réfugiés syriens : grâce à un programme spécial mis en place en septembre 2013, plus de huit mille « visas humanitaires » ont été délivrés aux personnes « touchées par le conflit en Syrie ». En revanche, il n’y a que très peu de structures d’accueil : les Syriens dépendent presque exclusivement de réseaux ethniques et religieux, ainsi que d’une poignée d’ONG locales. S’appuyant sur un travail ethnographique, cette conférence explore les stratégies individuelles déployées par les réfugiés syriens pour relever les défis administratifs, économiques et culturels du Brésil. Ainsi, la majorité des Syriens essaie de renégocier l’étiquette du réfugié se présentant comme un groupe d’« entrepreneurs » et/ou de « travailleurs qualifiés » « blancs », s’inspirant de l’image construite un siècle plus tôt par les immigrés syro-libanais. La présence d’une grande et ancienne diaspora syrienne bien représentée parmi les classes moyennes et supérieures du Brésil implique à la fois des opportunités et des contraintes. D’une part, les réseaux de la diaspora apportent une aide aux réfugiés et contribuent à atténuer la méconnaissance du Brésil par rapport à la culture du Moyen-Orient. De l’autre, ils peuvent aussi être propices à une exploitation invisible, faisant taire les opinions politiques : la majorité des organisations syro-libanaises traditionnelles – principalement chrétiennes – soutient ardemment le régime de Bachar al-Assad.

 

Leonardo Schiocchet, chercheur à l’Académie autrichienne des sciences
Marginalisés parmi les indésirables : 117 Palestiniens réfugiés au Brésil, entre humanitarisme et nationalisme
(conférence en portugais)

Cette conférence traite du plan de relogement d’un groupe de 117 réfugiés palestiniens venus de l’Iraq au Brésil. L’attention sera portée sur les expériences de ces réfugiés et la diaspora qui s’y établit. Ce plan a concerné l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le gouvernement brésilien et la société civile, y compris des ONG internationales. Dans le camp de réfugiés de Rawayshed, en Jordanie, ces Palestiniens avaient déjà développé une réputation d’« indésirables » et donc inaptes à s’adapter au refuge en dehors de l’Iraq. À partir de cette double rejection, je discuterai les principes de l’intégration et de la tutelle, en mettant en perspective le supposé caractère apolitique de l’humanitarisme et en démontrant comment des notions mythico-idéologiques de la brésilianité ont aidé à renforcer et à reproduire des stéréotypes associés aux Palestiniens.


*** Entrée libre ***

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Luisa Coleta and the Capuchin Friar: Slavery, Salvation, and the Adjudication of Status (Havana, 1817)

Conférence - Vendredi 22 juin 2018 - 14:00Cette présentation retrace deux « vies ordinaires au gré des empires », à l'époque de la révolution haïtienne : celle de Marie Louise Colette, née esclave dans une plantation de la Plaine du Nord de Saint-Domingue, et celle de Frère Félix Quintanar, un C (...)(...)

Lire la suite

Guerra, legitimidad y violencia en el siglo XIX en Hispanoamérica y Francia

Colloque - Mardi 11 septembre 2018 - 10:00En France comme au Mexique, le XIXe siècle fut une période de révolutions. Dans les deux pays, celles-ci incarnent des moments clés de la construction et de la mémoire nationales. 1789, 1830, 1848 et 1871 sont autant de dates qui marquent le chemin convu (...)(...)

Lire la suite

Le cadavre et ses avatars

Colloque - Jeudi 06 septembre 2018 - 14:00Notre atelier se propose d’explorer dans une perspective anthropologique comparative les multiples modes d’existence du cadavre en tant que corporéité. Matérialité fluctuante, travaillée par le temps et des processus de transformation naturels et sociaux (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook