Actualités du laboratoire | 2016

Soutenance de thèse de Giulia Bonazza

Soutenance de thèse de Giulia Bonazza

Essere schiavi. Il dibattito abolizionista e le persistenze della schiavitu negli stati italiani preunitari (1750-1850)

Mardi 5 jullet 2016, 10h30, Università Cà Foscari Venezia

Mondes Américains est heureux de vous inviter à la

soutenance de thèse de Giulia Bonazza

Essere schiavi
Il dibattito abolizionista e le persistenze della schiavitu negli stati italiani preunitari (1750-1850)

Sous la co-direction de Myriam Cottias et Rolf Petri

Mardi 5 juillet 2016 à 10h30
Università Cà Foscari Venezia (Italia)

Jury :

• Myriam Cottias (directrice de thèse), EHESS, CNRS
• Rolf Petri (directeur de thèse), Università Cà Foscari Venezia
• Antonio De Almeida Mendes, Université de Nante
• Luca Lo Basso, Université de Gênes

Résumé
Les campagnes abolitionnistes anglo-saxonnes et françaises sont les plus connues dans l'historiographie, mais les étapes juridiques qui ont abouti, dans l'espace d'un siècle, à l'abolition de l'esclavage, ont concerné la plupart des pays européens. Parmi ceux-ci, les États italiens pré-unitaires sont restés dans l'ombre. Dans les faits, il y eut un débat transnational qui concerna l'aire italienne et, dans certains États italiens, l'abolition juridique fut promulguée. L'Italie adhéra aux traités internationaux et les États Pontificaux jouèrent un rôle important tant dans l'aire italienne que dans le débat abolitionniste transnational. Dans beaucoup de villes des États italiens pré-unitaires tournées vers la Méditerranée, la présence des cas d'esclavage entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle est avérée, même si le phénomène décline. Sur le plan quantitatif, l'expression de « phénomène graduel » peut être utilisée, mais l'histoire de vie et les pratiques esclavagistes qui se recoupent dans ces villes sont tout à fait significatives, et peu éloignées des pratiques présentes dans l'aire italienne dans les siècles précédents. La captivité, la guerre de course, le rapport entre esclavage et servitude, et le baptême comme voie de sortie, relèvent tous de ce phénomène complexe. Dans le XIXe siècle, les abolitions formelles de l’esclavage dans l’aire italienne, tant dans le pays qu’au niveau international, se confrontait à la réalité d’une persistance du phénomène de l’esclavage.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Lauréats des Talents 2018 du CNRS

Prix et distinctions -Le CNRS a attribué le 15 mars 2018 ses médailles d’argent, de bronze et de cristal qui récompensent des chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs. Plusieurs de nos collègues figurent parmi les 40 femmes et 42 hommes distingués cette année.Barbara Glowczewski, di (...)(...)

Lire la suite

Luisa Coleta and the Capuchin Friar: Slavery, Salvation, and the Adjudication of Status (Havana, 1817)

Conférence - Vendredi 22 juin 2018 - 14:00Cette présentation retrace deux « vies ordinaires au gré des empires », à l'époque de la révolution haïtienne : celle de Marie Louise Colette, née esclave dans une plantation de la Plaine du Nord de Saint-Domingue, et celle de Frère Félix Quintanar, un C (...)(...)

Lire la suite

Guerra, legitimidad y violencia en el siglo XIX en Hispanoamérica y Francia

Colloque - Mardi 11 septembre 2018 - 10:00En France comme au Mexique, le XIXe siècle fut une période de révolutions. Dans les deux pays, celles-ci incarnent des moments clés de la construction et de la mémoire nationales. 1789, 1830, 1848 et 1871 sont autant de dates qui marquent le chemin convu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook