Actualités du laboratoire | 2016

Soutenance de thèse d'Evens Jabouin

Soutenance de thèse d'Evens Jabouin

Entre péripéties, luttes et particiapations. L'émigration des Haïtiens en Floride et en région parisienne au cours du vingtième siècle

Mardi 28 juin 2016 à 14h30 en salle 1, EHESS - 105 bd Raspail, Paris 6e

Le CENA et Mondes Américains sont heureux de vous inviter à la

soutenance de thèse de doctorat d'Evens Jabouin

Entre péripéties, luttes et participations
L'émigration des Haïtiens en Floride et en région parisienne au cours du vingtième siècle

Sous la direction de Mme Nancy L. Green

Mardi 28 juin 2016 à 14h30 en salle 1
EHESS - 105 bd Raspail, Paris 6e

 

Le jury sera composé de :

• Marie-Claude BLANC-CHALÉARD, professeure  émérite à l’Université Paris Ouest -
Nanterre La Défense
• James COHEN, professeur à l’Université Paris III – Sorbonne Nouvelle
• Myriam COTTIAS, directrice de recherche scientifique (CNRS)
• Nancy L. GREEN, directrice d’études à l’EHESS, directrice de thèse
• Pap NDIAYE, professeur à l’Institut d’études politiques de Paris

Résumé :
Dans les années 1970, les Haïtiens sont assez nombreux quitter leur île en quête de refuge d’une meilleure condition de vie. Ils ont été, en France et aux États-Unis, mal accueillis et traités de manière défavorables, car considérés indésirables. Mais, depuis récemment, les Haïtiens sont en train de passer de leur statut de pauvres indésirables à celui de groupe ethnique politiquement influent ou de migrants fréquentables. En Floride aujourd’hui, grâce notamment à la consolidation des enclaves ethniques et à la constitution de nouvelles circonscriptions électorales, les Haïtiens parviennent à administrer des villes, présider le Conseil des commissaires du comté de Miami-Dade, etc. En région, ils n’y a certes pas de conquêtes électorales et politiques équivalentes, car ils sont plutôt invisibles ethniquement, mais on assiste à de nouvelles dynamiques sociales et économiques assez intéressantes. Pourtant, quand on évoque la question migratoire des Haïtiens, il y a écueils qui reviennent à chaque fois. On fait remonter cette émigration aux années 1960, à l’avènement de Duvalier et aux persécutions, et on fait passer Paris et sa région pour la destination de élite haïtienne et la Floride pour celles de pauvres boat people, issus de milieux ruraux. Cette étude entend montrer que ce qui semblait vrai à Paris au XIXe siècle et au début XXe siècle ne l’est plus depuis quelques décennies, et que l’émigration remonte à une époque antérieur à Duvalier, en remontant à la première vague d’émigration vers Cuba dans les années 1910.

Mots clés : Diaspora, transnatinalisme, mobitité, exode rural, réfugié, boat people.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Lauréats des Talents 2018 du CNRS

Prix et distinctions -Le CNRS a attribué le 15 mars 2018 ses médailles d’argent, de bronze et de cristal qui récompensent des chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs. Plusieurs de nos collègues figurent parmi les 40 femmes et 42 hommes distingués cette année.Barbara Glowczewski, di (...)(...)

Lire la suite

Luisa Coleta and the Capuchin Friar: Slavery, Salvation, and the Adjudication of Status (Havana, 1817)

Conférence - Vendredi 22 juin 2018 - 14:00Cette présentation retrace deux « vies ordinaires au gré des empires », à l'époque de la révolution haïtienne : celle de Marie Louise Colette, née esclave dans une plantation de la Plaine du Nord de Saint-Domingue, et celle de Frère Félix Quintanar, un C (...)(...)

Lire la suite

Guerra, legitimidad y violencia en el siglo XIX en Hispanoamérica y Francia

Colloque - Mardi 11 septembre 2018 - 10:00En France comme au Mexique, le XIXe siècle fut une période de révolutions. Dans les deux pays, celles-ci incarnent des moments clés de la construction et de la mémoire nationales. 1789, 1830, 1848 et 1871 sont autant de dates qui marquent le chemin convu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook