Actualités du laboratoire | 2016

Appel à communication - De la « boisson des dieux » aux Salons du chocolat : variations sur le cacao américain

Appel à communication - De la « boisson des dieux » aux Salons du chocolat : variations sur le cacao américain

Colloque international les 2 et 3 juin 2016, Univ. Paris Ouest Nanterre La Défense

Catherine Heymann et Nikita Harwich (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense)

Appel à communication

Colloque international

De la « boisson des dieux » aux Salons du chocolat : variations sur le cacao américain

Jeudi 2 et vendredi 3 juin 2016

Organisateurs : Catherine Heymann (CRIIA / Univ. Paris Ouest Nanterre La Défense)
et Nikita Harwich (ESNA-Mondes Américains / Univ. Paris Ouest Nanterre La Défense)

***

            Matière première du chocolat dont on sait le succès dans les sociétés européennes aux XVIIe et XVIIIe siècles en tant que boisson chaude, avant qu'il ne soit remplacé par le café et le thé, le cacao connaît actuellement un regain de vitalité sur son continent d'origine sous l'effet de l'évolution de la demande mondiale, de la recherche et de la promotion de variétés de fèves de qualité, destinées à une production « haut de gamme ». Par ailleurs, des fouilles archéologiques conduites dans la région amazonienne du sud-est de l'Équateur pourraient confirmer l'hypothèse d'une utilisation de l'« arbre aux cabosses » à des fins alimentaires dans les forêts tropicales de l'Amérique du Sud, en même temps qu'en faire reculer la datation. En effet, une poterie contenant des restes de cacao datant de 3 300 avant J.C a été récemment découverte (2013), donnant à penser que des fèves auraient été récoltées et consommées il y a plus de 5 000 ans.

            C'est à la lumière de ces évolutions que la présente réflexion souhaite envisager le cacao américain en privilégiant trois pistes. Il s'agira en premier lieu de s'intéresser à son histoire dans son volet préhispanique (les vestiges archéologiques, les divinités, les représentations) ; durant la période coloniale (sa vision par les chroniqueurs, son commerce dont les Indiens méso-américains furent progressivement dépossédés, appréhendé dans sa double dimension économique et sociale) et dans ses nouvelles déclinaisons socio-économiques contemporaines depuis le début du XIXe siècle. Aujourd'hui, « biologique », «durable » ou « équitable », possible source de changements sociaux à l'échelle de certaines régions avec l'apparition d'un commerce « éthiquable » (Équateur, Pérou, Haïti, Nicaragua), associé la plupart du temps à la promotion d'un tourisme (gastronomique) national, il a été récemment déclaré « patrimoine naturel de la nation » par le gouvernement péruvien (2012), officiellement destiné à éradiquer la culture de la coca.

            Deux autres axes ont été retenus : l'un ayant trait à ce que l'on pourrait appeler une « culture du chocolat » considère l'évolution des objets (tasses, chocolatières, déjeuners à chocolat, moussoirs) et des lieux (en particulier de sociabilité) qui sont liés à sa préparation, à sa dégustation ou à sa diffusion (livres de recettes, images). L'autre s'intéressera aux représentations littéraires (Brésil, Équateur, Colombie, Mexique entre autres), cinématographiques et,  plus largement, aux réalisations artistiques qui, du XVIIe siècle à nos jours, jouent sur les formes, les matières et les couleurs.

 

Les propositions (titre et résumé d’une dizaine de lignes en français, en espagnol ou en portugais), accompagnées d’un bref CV, devront être envoyées pour le 15 janvier 2016 au plus tard, à Nikita Harwich (harwich.nikita@noos.fr) et à Catherine Heymann (catherine.heymann@wanadoo.fr).


♦ Télécharger l'appel à communication (PDF)

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Les Midis de Brésil(s) - Ruy Braga, Professeur à l'Université de São Paulo

Table ronde - Lundi 05 février 2018 - 12:00L’activisme social du précariat globalisé, devenu plus visible à partir de la crise de la globalisation de 2008, attire de plus en plus l’attention des sociologues dans différentes parties du monde. Cette conférence vise à présenter les principales cara (...)(...)

Lire la suite

Le Prix Lionel-Groulx remis à Gilles Havard pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016)

Prix et distinctions -Gilles Havard a reçu le 20 octobre 2017 à Montréal le Prix Lionel-Groulx pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016).Le prix Lionel-Groulx, décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française, récompense « le me (...)(...)

Lire la suite

Christianismes amérindiens – Appropriation, autonomisation, diffusion

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 novembre 2017 - 09:00Depuis une vingtaine d’années, de nombreux travaux ethnographiques ont été consacrés à l’appropriation du christianisme par les populations autochtones des Amériques. La plupart d’entre eux insistent néanmoins sur le caractère éphémère ou « i (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook