Ouvrages parus | 2014

Alfred Métraux

Alfred Métraux

La religion des Tupinamba

Présentation de Jean-Pierre et Patrick Menget (2014)
Paris,  PUF, Collection Quadrige,  [2014]
Première analyse de la guerre et de l’anthropophagie rituelle chez les anciens Tupi du Brésil, cet ouvrage est devenu un classique de l’ethnologie.
 
Ce livre écrit et publié en 1928, confronte les observations des premiers chroniqueurs (XVIe-XVIIe siècles) sur le cannibalisme des Tupi du Brésil avec les données ethnographiques modernes sur des sociétés de la même famille linguistique pour dégager un tableau de la religion tupi. L’analyse critique et méticuleuse des sources historiques et la perspective comparative l’amènent à mettre l’anthropophagie rituelle au cœur d’un complexe qui inclut la guerre, la vengeance perpétuelle et l’aspiration messianique, formant un complexe qui évoque le « phénomène social total » de son maître Marcel Mauss. La permanence de ce complexe au fil des siècles, établie par la comparaison, n’est pas le moindre mérite du travail d’Alfred Métraux. Toutes ces sociétés, mues par la vengeance, cherchent en même temps leur salut dans un au-delà terrestre, la « terre-sans-mal », qui éclaire les étonnantes migrations de cette région du continent, qui ont débuté dès avant la conquête. L’attention portée aux données, parfois contradictoires d’un chroniqueur à l’autre, le conduit à mettre en évidence un fonds commun religieux à tous les groupes tupí dont il retrouve trace au début du XXe siècle dans le groupe Apapocúva étudié par Nimuendajú.
 
 
Alfred Métraux (1902-1963) est, avec Claude Lévi-Strauss, une des figures majeures de l’anthropologie française du XXe siècle. Élève de Marcel Mauss, il publie sa thèse sur la religion des Tupinamba en 1928, puis enquête en Argentine, en Bolivie et à l’Île de Pâques. Aux États-Unis, il mène une enquête d’anthropologie appliquée en Haïti, puis accepte d’importantes responsabilités à l’UNESCO. Il y promeut des publications fondamentales sur le racisme, tout en continuant ses enquêtes américanistes.
 
 
Jean-Pierre Goulard est anthropologue, chercheur associé au CERMA-Mondes AméricainsPatrick Menget est directeur d'étude Émérite  à l'EPHE, Paris

ISBN : ISBN : 978-2-13-061707-5
Fiche éditeur : http://www.puf.com/Quadrige:La_religion_des_Tupinamba
EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Le Prix Lionel-Groulx remis à Gilles Havard pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016)

Prix et distinctions -Gilles Havard a reçu le 20 octobre 2017 à Montréal le Prix Lionel-Groulx pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016).Le prix Lionel-Groulx, décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française, récompense « le me (...)(...)

Lire la suite

Christianismes amérindiens – Appropriation, autonomisation, diffusion

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 novembre 2017 - 09:00Depuis une vingtaine d’années, de nombreux travaux ethnographiques ont été consacrés à l’appropriation du christianisme par les populations autochtones des Amériques. La plupart d’entre eux insistent néanmoins sur le caractère éphémère ou « i (...)(...)

Lire la suite

Les Midis de Brésil(s) - Carly Machado Professeur à l'Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro

Table ronde - Lundi 13 novembre 2017 - 12:00Pendant des nombreuses années, le catholicisme a été la religion hégémonique au Brésil, d’un point de vue quantitatif mais aussi qualitatif. Les catholiques étaient majoritaires numériquement, et l’idée d’une « culture brésilienne » elle-même s’ancrait (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook