Ouvrages parus | 2008 - 2012

Vocaciones inciertas. Misión y misioneros en la provincia jesuita del Perú en los siglos XVI y XVII

Vocaciones inciertas. Misión y misioneros en la provincia jesuita del Perú en los siglos XVI y XVII

Aliocha Maldavsky (2012)
Madrid-Lima,  CSIC-IFEA-Universidad Ruiz de Montoya, 

Cette étude analyse la conception de la mission et ses définitions multiples dans la province jésuite du Pérou entre 1568 et 1640. La Compagnie de Jésus était alors une institution mondiale, dispersée et en pleine croissance, dont l’unité était garantie par une administration centralisée et une législation unique, les Constitutions. La mission, objet du quatrième vœu prononcé par les jésuites, exprimait leur mobilité apostolique et, comme stratégie pastorale, réalisait l'universalité de leur apostolat. A une mobilité idéale s'opposait la sédentarité qu'imposaient l'institutionnalisation de l'ordre, la variété de ses activités et le cadre paroissial de l'évangélisation des Indiens de l'Amérique espagnole, établi par le Patronage royal  sur l'Eglise.

Les débats des jésuites du Pérou et leur dialogue avec les autorités centrales de Rome sur la définition des territoires de la mission et la spécialisation du personnel missionnaire montrent que la mission était l'objet d'une négociation permanente qui ne se réduit pas au contexte andin. En témoignent dans ce livre l’étude des catalogues du personnel jésuite, les conflits au sujet de l’apprentissage des langues  et la mesure de l’élan missionnaire au moyen des lettres annuelles qui permettent de dessiner les étapes de la mission.

De la fondation de la province aux années 1580, les jésuites fondent leur rôle dans l'évangélisation des Indiens du Pérou sur une action sédentaire et la mobilité des missions volantes. Cet élan est assuré par un personnel spécialisé, peu formé et recruté sur place pour sa maîtrise des langues locales. Puis la province s'agrandit vers les frontières de l'empire espagnol, vit une crise de croissance et doute de son identité missionnaire. Les missions volantes, qu'assure un personnel moins nombreux, déclinent. La division géographique de la province en 1607 et l'abandon par le Pérou des missions de frontière du Paraguay résolvent en partie la crise. Dès 1610, en participant aux visites d'extirpation de l'idolâtrie, les jésuites du Pérou se concentrent sur les Indiens convertis au christianisme. Les missions volantes, plus nombreuses, emploient un personnel plus souvent américain, bien formé et moins spécialisé. Le rôle de l'ordre dans l'évangélisation des Indiens est légitimé, mais la résistance à la mission demeure, exprimée par le refus de certains d'apprendre les langues indigènes.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Lauréats des Talents 2018 du CNRS

Prix et distinctions -Le CNRS a attribué le 15 mars 2018 ses médailles d’argent, de bronze et de cristal qui récompensent des chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs. Plusieurs de nos collègues figurent parmi les 40 femmes et 42 hommes distingués cette année.Barbara Glowczewski, di (...)(...)

Lire la suite

Luisa Coleta and the Capuchin Friar: Slavery, Salvation, and the Adjudication of Status (Havana, 1817)

Conférence - Vendredi 22 juin 2018 - 14:00Cette présentation retrace deux « vies ordinaires au gré des empires », à l'époque de la révolution haïtienne : celle de Marie Louise Colette, née esclave dans une plantation de la Plaine du Nord de Saint-Domingue, et celle de Frère Félix Quintanar, un C (...)(...)

Lire la suite

Guerra, legitimidad y violencia en el siglo XIX en Hispanoamérica y Francia

Colloque - Mardi 11 septembre 2018 - 10:00En France comme au Mexique, le XIXe siècle fut une période de révolutions. Dans les deux pays, celles-ci incarnent des moments clés de la construction et de la mémoire nationales. 1789, 1830, 1848 et 1871 sont autant de dates qui marquent le chemin convu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook