Membres | Membres associés

Nicolas Martin-Breteau

Institution(s) de rattachement : EHESS
Centre(s) de rattachement : CENA, Mondes américains

Coordonnées professionnelles

njsmartin[at]live.fr

Sujet de thèse

  • Corps politiques : Sport et combats politiques des Africains-Américains à Washington, D.C., et Baltimore (v. 1890-v. 1970). Sous la direction de François Weil.
Thèse soutenue le 16 novembre 2013 à l'EHESS.
 
Composition du jury :
M. Andrew J. Diamond, professeur à l'université Paris-Sorbonne
Mme Frédérick Douzet, professeure à l'université Paris-8 Vincennes-Saint-Denis
M. Bernard Genton, professeur à l'université de Strasbourg
M. Pap Ndiaye, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris
M. François Weil, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Résumé

Cette thèse explore le rôle du sport dans les luttes pour la dignité, l'égalité et les droits des Africains-Américains de Washington, D.C., et de Baltimore entre les années 1890 et les années 1960. Son propos est de montrer comment le sport a constitué un moyen d'action politique cherchant à renverser les préjugés raciaux sur l'infériorité « naturelle » du corps noir justifiant son oppression sociale. De ce point de vue, la monstration publique de la dignité du corps noir fonctionna comme une revendication d'égalité symbolique, palliant la relative privation de parole subie par les Africains-Américains, alors exclus de la communauté citoyenne. Il s'agit donc de montrer que les luttes politiques africaines-américaines eurent le corps comme lieu et enjeu, utilisant le sport comme un moyen performatif d'élévation des corps individuels en vue de l'émancipation collective. Depuis la fin de la Reconstruction, les élites africaines-américaines promurent en effet le sport comme l'un des éléments centraux de l'entreprise perfectionniste d'« élévation de la race » visant l'intégration civique.
La première partie présente la formation du discours sur l'élévation corporelle de la race et les institutions (lycées, universités, associations sportives, etc.) qui le mirent en acte entre les années 1890 et les années 1920. Dans cette période, la lutte pour la reconnaissance fut organisée selon les normes victoriennes de la société blanche américaine. En ce sens, cette lutte fut à la fois conformiste et révolutionnaire, puisqu'en cherchant à renverser les stéréotypes établis sur les corps noirs, elle entendait intégrer un certain régime de vérité sur l'humanité. Dans le cadre de la Renaissance noire et du Mouvement pour les droits civiques alors naissant, la deuxième partie explique l'évolution de cette tactique politique vers une posture plus militante. Entre les années 1920 et les années 1950, l'étude du Football Classic, de trois parcours de vie, des campagnes de déségrégation des espaces de loisir à Washington et Baltimore montre comment cette revendication à la reconnaissance se fonda désormais sur une identité noire considérant les droits de l'homme comme universels et inaliénables.
Située entre les années 1930 et les années 1960, la dernière partie de ce travail analyse l'apogée de la célébration du sport comme force de démocratisation sociale selon l'exigence du fair play. Au même  moment, la compréhension nouvelle des questions de race non plus comme résultats des préjugés psychologiques mais comme résultats des structures sociales, le séparatisme racial des tenants du Black Power ainsi que l'effondrement socio-économique des ghettos noirs furent à l'origine d'une très profonde remise en cause de l'entreprise d'élévation de la race elle-même.
 

Pour en savoir plus

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’État en Asie et aux Amériques : perspectives croisées

Journée(s) d'étude - Jeudi 15 juin 2017 - 09:00Aucun État, même dans le cas extrême où il est imposé de l’extérieur, ne peut valablement se penser en dehors des interactions sociales qui le font naître, le façonnent et en conditionnent le fonctionnement quotidien. En se concentrant sur les expér (...)(...)

Lire la suite

Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil ?

Colloque - Mardi 30 mai 2017 - 09:00Ce colloque a pour objectif de proposer un éclairage historique sur la profonde rupture politique vécue par le Brésil au cours de l’année 2016, c’est-à-dire la conquête du pouvoir par une droite très conservatrice, via l’impeachment de la présidente Dilma Rous (...)(...)

Lire la suite

Traites et esclavages au prisme des artistes contemporains

Colloque - Jeudi 11 mai 2017 - 08:45Depuis 2007, le musée d’Aquitaine organise tous les deux ans un colloque international dans le cadre des commémorations de la journée du 10 mai sur les mémoires des traites, des esclavages et de leurs abolitions.Cette 6e édition des Rencontres atlantiques prop (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook