Membres | Docteur.e.s // Post-doctorant.e.s

Kyra Grieco

Kyra Grieco
Institution(s) de rattachement : EHESS
Centre(s) de rattachement : CERMA, Mondes américains

Coordonnées professionnelles

kyra.grieco[at]ehess.fr

Sujet de thèse

  • Politiser l’altérité, reproduire l’inégalité. Genre, ethnicité et oppositions aux activités extractives dans les Andes nord-péruviennes. Sous la direction de Carmen Salazar Soler.

Thèse soutenue le 12 Octobre 2018 à l’EHESS.

Composition du Jury :

• Mme Carmen Salazar Soler, Directrice de recherche au CNRS
• M. Gilles Bataillon, Directeur d’études à l’EHESS
• Mme Capucine Boidin, Professeure à l’IHEAL-Paris 3 Sorbonne Nouvelle
• Mme Véronique Boyer, Directrice de recherche au CNRS
• M. Christophe Giudicelli, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne
• Mme Nancy Thede, Professeure à l’Université de Québec
 

Résumé

Cette thèse analyse les transformations des rapports sociaux liées au développement minier contemporain du nord Andin péruvien, qui ont donné lieu à une politisation des relations ethniques et de genre dans les mobilisations d'opposition aux activités extractives. Elle aborde cet objet à partir d’une ethnographie de la région Cajamarca, une des principales zones d’investissement minier à l’échelle nationale depuis 1992, et du réseau militant qui depuis 2011 s’oppose à la mise en place du projet Minas Conga. Le travail de recherche se situe à la croisée d’une ethnographie de l’activité militante et d’une sociohistoire des catégorisations ethniques ; il adopte à cette fin une approche féministe intersectionnelle et décoloniale.

Réalisé entre 2011 et 2013, le travail de terrain a permis de saisir la façon dont le développement minier régional reconfigure les rapports productifs qui engendrent des nouvelles formes de différentiation sociale et de nouvelles alliances trans-sectorielles et multi-scalaires. L’enquête réalisée auprès des militants locaux a mis en évidence la politisation des identifications ethniques et de genre dans les mobilisations d’opposition aux activités minières, ainsi que la reproduction des hiérarchies sociales qu’elles sous-tendent. Les trajectoires militantes et les enjeux nationaux du conflit ont éclairé un processus de réorganisation politique et de réappropriation de l’état par le bas. Finalement, l’analyse des représentations du conflit circulant dans l’espace public national et médiatique international pendant la période 2013-2016 permet de saisir les éléments de continuité et de rupture dans les imaginaires de l’altérité. En émerge notamment, en lien avec l’expansion des activités extractives et des mobilisations sociales, une reconfiguration de la catégorie d’« indigène » et du régime d’altérité nationale dont il relève.


Thématiques de recherche

Anthropologie politique ; Rapports sociaux de sexe, ethniques et de classe ; socio-histoire des catégories sociales ; régimes d'altérité et processus d'altérisation



Publications

Grieco, K. et V. Bos (2019) « L’eau : ressource naturelle, ressource politique ? Construction sociale de la ressource hydrique en contexte d’opposition au secteur minier », Revue Caravelle, N. 111, Dossier thématique : La mine d’hier et d’aujourd’hui », pp. 55-74. (lien)
Grieco, K. (2016), « Le ‘genre’ du développement minier: maternalisme et extractivisme entre complémentarité et contestation », Cahiers des Amériques Latines, Dossier thématique : Greffe ou Rejet ? L’extraction minière en Amérique Latine, N. 82, pp. 95-111.(lien)
Grieco, K. (2016), « Motherhood, Mining and Development: from corporate development to social mobilization” in Dhawan N., Fink E., Leinius J. & Rirhandu M-B. (eds) Negotiating Normativity. Postcolonial appropriations, contestations and transformations, Springer, Londres, pp.131-146. (lien)
Grieco, K. et C. Salazar-Soler (2013), « Techniques et politiques de l’eau : le conflit Conga au Nord du Pérou », Autrepart. Revue de Sciences Sociales au Sud n° 65, pp. 151-168.(lien)


Enseignements

2015 - 2019 : Cours "Genre et Développement. Approches anthropologiques", Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine (IHEAL).
2016 - 2019 : Cours "Gender and Social Movements. From North to South and from Left to Right", Institut d'Etudes Politiques (Sciencespo), Paris.
2018 : Cours "Introduction to Anthropology", American University of Paris (AUP).
2015 - 2017 : Cours "Anthropology and the post-modern challenge : reflexivity, positionaly and ethics" ; "Traditions", usages sociaux du passé et processus identitaire", Université Paris V- René Descartes.
 

Prix de thèse

Kyra Grieco a obtenu le prix de la chancellerie 2019 pour sa thèse.

Elle a actuellement un poste d'ATER à l'Université de Toulouse Jean Jaurès.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’Association des brésilianistes européens (ABRE) a choisi l’EHESS pour son prochain congrès Abre II

Échos de la recherche -L’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) recevra, du 18 au 21 septembre 2019, le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (Abre). Un premier rassemblement, beaucoup plus modeste, avait eu lieu à l’université de Leyde il y a deux ans. Il avait (...)(...)

Lire la suite

En septembre 2019, l'EHESS accueille deux grands événements internationaux : EURHO et ABRE

Vie de l'École -L’EHESS accueille chaque année des événements scientifiques de grande envergure, réunissant des spécialistes du monde entier. En septembre, deux grandes manifestations se tiendront à l’École, participant à son rayonnement international.Rural History 2019Gérard Béaur, président du (...)(...)

Lire la suite

ABRE II, deuxième congrès de l’Association des brésilianistes en Europe

Colloque - Mercredi 18 septembre 2019 - 09:00Le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (ABRE) aura lieu du 18 au 21 septembre 2019 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Paris. Près de 500 intervenants sont attendus, venant notamment d'Europe et du Brésil, (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook