Membres | Docteur.e.s // Post-doctorant.e.s

Élise Capredon

Elise Capredon
Institution(s) de rattachement : EHESS
Centre(s) de rattachement : CRBC

Coordonnées professionnelles

elisecapredon[at]gmail.com

Situation actuelle (2018-2019)

Post-doctorante au Labex HASTEC (Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances)
Affiliée au Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSor)
Qualifiée aux fonctions de maître de conférences en section 20


Domaines de recherches

Anthropologie du religieux et du politique
Christianismes amérindiens
Dynamiques missionnaires
Mouvements indigènes
Chamanisme et patrimonialisation
Ethnographie urbaine en Amazonie
 

Terrains

Baniwa, Amazonie, Brésil (depuis 2008)
Shipibo, Amazonie, Pérou (depuis 2017)


Principales publications


2018
« L’autonomisation des Églises baniwa. Genèse et institutionnalisation d’un mouvement évangélique amérindien », Journal de la Société des américanistes, vol.104 (2), varia, pp. 9-32. URL : https://journals.openedition.org/jsa/16237

2018
« Derrota interna, sucesso exterior: a patrimonialização do xamanismo entre os Baniwa (Alto Rio Negro - Amazonas) », Horizontes Antropológicos, n°51, pp. 105-133. URL : https://journals.openedition.org/horizontes/2159

2016
« Politiques baniwa de la boisson : usages et représentations de l’alcool chez des indiens évangéliques de l’Amazonie brésilienne », Nuevo Mundo Mundos Nuevos, Débats, mis en ligne le 25 janvier 2016. URL : https://journals.openedition.org/nuevomundo/69033
 

Sujet de thèse

Les Églises autonomes. Évangélisme, chamanisme et mouvement indigène chez les Baniwa de l’Amazonie brésilienne.

Thèse préparée à l’EHESS en cotutelle avec l’UERJ, sous la direction de Véronique Boyer (CNRS) et de Patrícia Birman (UERJ).

Date de soutenance : 25 novembre 2016.

Membres du jury : Olivier Allard (EHESS), Patrícia Birman (UERJ), Véronique Boyer (CNRS), Philippe Erikson (Université Paris Nanterre), Yannick Fer (CNRS), Luiza Garnelo (Fiocruz), Emerson Giumbelli (UFRGS) et Aparecida Vilaça (UERJ).
 

Résumé

Cette thèse, qui prend appui sur une enquête ethnographique de près d’un an et demi, porte sur les pratiques religieuses des Baniwa, un groupe de langue arawak de l’Amazonie brésilienne dont les membres ont la particularité d’adhérer majoritairement à l’évangélisme, un mouvement d’origine protestante, depuis le milieu du XXe siècle. Elle explore plus spécifiquement la recomposition de ces pratiques dans un contexte urbain, c’est-à-dire parmi les Baniwa qui se sont établis en ville et dans des villages périurbains. À partir d’une réflexion qui articule quatre grandes thématiques – les conversions amérindiennes, l’expansion des Églises évangéliques au Brésil, le chamanisme et les mouvements politiques indigènes – elle propose d’éclairer une facette méconnue du rapport des indiens d’Amazonie au christianisme. Alors que les conversions des populations autochtones des basses terres de l’Amérique du Sud ont généralement été présentées dans la littérature anthropologique comme des phénomènes éphémères ou instables, les résultats de l’analyse mettent en évidence la pérennité du mouvement évangélique baniwa qui, sous l’influence des mobilisations politiques indigènes, s’émancipe de la tutelle des missionnaires et des pasteurs non-indiens et se consolide à travers la constitution d’un vaste réseau d’Églises indiennes autonomes, tout en donnant lieu à une reconfiguration de la place du chamanisme au sein du groupe.

Mots-clés :Amazonie, Brésil, Haut Rio Negro, Baniwa, évangélisme, chamanisme, mouvements indigènes, anthropologie du christianisme, ethnographie urbaine.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Louisiane coloniale, empire français et esclavage atlantique

Journée(s) d'étude - Vendredi 21 février 2020 - 16:00Mondes Américains vous convient à la Journée d'études :« Louisiane coloniale, empire français et esclavage atlantique »Organisée par Gilles Havard (CNRS-Mondes Américains) et Clément Thibaud (EHESS-Mondes Américains)Présidé par François-Joseph (...)(...)

Lire la suite

Les recensements au Brésil : perspectives historiques et défis actuels (1920-2020)

Journée(s) d'étude - Mardi 28 janvier 2020 - 09:00Changement de lieu : 54, bd Raspail 75006 ParisMardi 28 janvier :- 9h à 13h : Salle 15 au niveau -1- 14h à 17h30 : Salle B2-04 au 2e étageOutils essentiels pour les actions de l’Etat brésilien et pour leur évaluation, les recensements reflètent l (...)(...)

Lire la suite

L’Association des brésilianistes européens (ABRE) a choisi l’EHESS pour son prochain congrès Abre II

Échos de la recherche -L’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) recevra, du 18 au 21 septembre 2019, le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (Abre). Un premier rassemblement, beaucoup plus modeste, avait eu lieu à l’université de Leyde il y a deux ans. Il avait (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook