Actualités du laboratoire | 2013

La genèse d’une institution coloniale : le cas des réserves indiennes de la vallée du Saint-Laurent (1651-1851)

La genèse d’une institution coloniale : le cas des réserves indiennes de la vallée du Saint-Laurent (1651-1851)

Lundi 4 mars 2013 de 17h à 19h

par Alain Beaulieu Université du Québec à Montréal

Professeur au Département d'histoire de l'Université du Québec à Montréal, Alain Beaulieu interviendra dans le cadre du séminaire de Mondes Américains.

Dans le cadre juridique canadien, une réserve indienne est une parcelle de terrain destinée à l’usage exclusif d’une bande indienne. S’il se déploie pleinement au XIXe siècle, le système des réserves indiennes a des origines plus anciennes. Dans les colonies britanniques, l’idée de réserver des terres pour les Indiens apparaît ainsi dès le milieu du XVIIe siècle. Au Canada, les octrois de terres en faveur des Autochtones possèdent aussi une longue histoire. L’exposé se propose de cerner, sur la longue durée, l’évolution de cette institution coloniale pour voir comment elle émerge et comment elle se transforme progressivement dans deux régimes politiques distincts. L’analyse permet de saisir la part d’improvisations dans l’élaboration de la politique indienne, tant sous le régime français que britannique. Il est possible de sortir de l’image convenue d’un plan étatique toujours clairement établi à l’égard des Autochtones et de prendre conscience que le système qui se met en place résulte en partie d’une série d’expérimentations et qu’il implique de nombreux intervenants, du monde colonial, bien sûr, mais également les Autochtones eux-mêmes, qui utilisent aussi les outils du colonisateur pour tenter de faire valoir leurs intérêts, même si, en définitive, le résultat finit souvent par renforcer la logique coloniale.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Le Prix Lionel-Groulx remis à Gilles Havard pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016)

Prix et distinctions -Gilles Havard a reçu le 20 octobre 2017 à Montréal le Prix Lionel-Groulx pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016).Le prix Lionel-Groulx, décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française, récompense « le me (...)(...)

Lire la suite

Christianismes amérindiens – Appropriation, autonomisation, diffusion

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 novembre 2017 - 09:00Depuis une vingtaine d’années, de nombreux travaux ethnographiques ont été consacrés à l’appropriation du christianisme par les populations autochtones des Amériques. La plupart d’entre eux insistent néanmoins sur le caractère éphémère ou « i (...)(...)

Lire la suite

Les Midis de Brésil(s) - Carly Machado Professeur à l'Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro

Table ronde - Lundi 13 novembre 2017 - 12:00Pendant des nombreuses années, le catholicisme a été la religion hégémonique au Brésil, d’un point de vue quantitatif mais aussi qualitatif. Les catholiques étaient majoritaires numériquement, et l’idée d’une « culture brésilienne » elle-même s’ancrait (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook