Actualités du laboratoire | 2022

Soutenance de thèse de Camilo Dante Léon Castro

Soutenance de thèse de Camilo Dante Léon Castro

Explotación minera y reubicación de poblaciones en el Perú

Mardi 7 juin 2022 à 14h30

Mondes Américains et le CERMA sont heureux d'annoncer la

Soutenance de thèse de Camilo Dante Léon Castro

Explotación minera y reubicación de poblaciones en el Perú

Mardi 7 juin 2022 à 14h30

Thèse réalisée sous la direction de Carmen Salazar-Soler (CNRS-CERMA/Mondes Américains)

 

Thèse en visioconférence :
Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.
 

Composition du jury :

Mme Carmen Salazar-Soler (Directrice de thèse), CNRS
M. Olivier Allard, EHESS
• M. Gerardo Damonte, Pontificia Universidad Católica del Perú
(PUCP)
M. Nicolas Richard, CNRS
Mme Maria Eugenia Ulfe, Pontificia Universidad Católica del Perú (PUCP)

 

Résumé

L’expansion de l’activité minière dans le monde a provoqué entre autres impacts, le déplacement de populations rurales et urbaines. A travers l’étude de cas de la mine de Tintaya située dans la région de Cuzco, cette recherche a pour objectif d’analyser les impacts des déplacements de populations au sein de l’économie, de la politique et de la culture. Quels ont été les impacts sociaux, culturels et économiques des réinstallations causées par l'activité minière ? On observe une redistribution de la population sur des plusieurs endroits ruraux et urbains tous liées par de réseaux commerciales et familières. L'espace des mobilités des habitants déplacées par la mine Tintaya, est constitué d’un ensemble de nœuds et de réseaux utilisés avec plus ou moins d'intensité en fonction des opportunités de travail qui se présentent tout au long de l'année et en fonction du cycle de vie des personnes. Les impacts du déplacement initial et du relogement sont différenciés selon l’âge et le sexe. Les hommes, qui ont un meilleur accès à l'éducation, ont plus de chances d'obtenir un emploi dans ce type de projet que les femmes. Cependant, lorsque l'on analyse la variable « âge », on remarque que la participation des femmes aux activités minières parmi la population plus jeune augmente. Avant le déplacement, quelles ont été les stratégies économiques, politiques et discursives des populations ? Le cas de Tintaya montre la capacité local et régional de développer un mouvement social qu’utilise la protestation comme outil de négociation. Le conflit social à Espinar trouve son origine dans l'expropriation et l’achat sous la menace, des terres des communautés paysannes voisines du projet minier. Par la suite, des demandes de compensation vont apparaître en raison de constats de la pollution de l'air tout comme celle de l'eau dans les rivières. D'une part, ces demandes cherchent à ce que le problème environnemental soit analysé et traité. D'autre part, elles cherchent à ce que les populations, tant dans les communautés rurales que dans la ville de Yauri, soient dédommagées, notamment par des travaux de développement. Tintaya montre que les mouvements sociaux peuvent intégrer les facteurs explicatifs des différentes écoles de pensée sur la question. Le déplacement a t’il engendré ou a participé à un phénomène de dépaysannisation dans la zone d’étude ?
Les informations exposées indiquent que la population du district d'Espinar, où se trouve la mine, a subi un fort processus d'urbanisation. Les activités économiques liées au commerce, aux services, à la construction et au travail au sein de la mine emploient désormais la majorité de la population, de moins en moins dépendante des activités d'élevage et agricoles. Ce changement démographique a des conséquences politiques.
Depuis les années 2000, les organisations politiques liées à la défense d’intérêts concernant les milieux urbains sont celles qui ont la plus grande capacité de mobilisation et de négociation. Quelles ont été les conséquences des changements institutionnels de l’Etat, de la variation des standards et normes internationales des entreprises, et de l’histoire locale dans les résultats de ce processus ? Il y a des processus endogènes, particulièrement des mouvements sociaux de proteste qui ont influencé l´État pour la création des institutions de protection des populations paysans. Un autre processus est exogène et lié à l'existence d'un système international de protection des droits de l'Homme et des droits autochtones, dont le Pérou fait partie. Ces normes entraînent la mobilisation d'un dispositif juridique national et international qui ne peut être totalement contrôlé par des entreprises ou par les gouvernements nationaux, et qui a également la capacité de générer des pressions et d'influencer les États en cas de violation des droits des populations autochtones.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Les Rendez-vous de Mondes Américains

Colloque - Vendredi 11 mars 2022 - 09:30Mondes Américains vous invite à une première journée des Rendez-vous de Mondes Américains consacrée à la présentation et à la discussion de cinq ouvrages récents des membres du laboratoire. La matinée est dévolue à des textes d'anthropologie américaniste e (...)(...)

Lire la suite

Cycle « Sciences sociales et cinéma » : Nomadland de Chloe Zhao, avec Romain Huret

Projection-débat - Lundi 17 janvier 2022 - 19:45Présentation du cycleLe cycle « Sciences sociales et cinéma », organisé par l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et mk2, propose chaque mois de venir découvrir une œuvre cinématographique, suivie d’une discussion avec une chercheu (...)(...)

Lire la suite

Les États désunis d’Amérique

Communiqué -À l’occasion de l’investiture présidentielle de Joe Biden, l’EHESS a noué un partenariat avec Mediapart pour donner la parole à sept chercheuses et chercheurs de l’EHESS sous forme de grands entretiens vidéos.Interviewés par François Bougon, responsable international de Mediapart, se (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains -
UMR 8168

EHESS
2, cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
France
Tél. : +33 (0)1 88 12 03 99


Communication :
T.  +33 (0) 1 88 12 03 44
 

Nous suivre sur Facebook