Actualités du laboratoire | 2022

Journées d'études :

Journées d'études : "Effacer la macule ? Conflits d’appartenance et communautés de foi (XIIIe-XIXe s.)"

Jeudi 27 et vendredi 28 janvier 2022, Nantes

Journées d'études

Effacer la macule ?
Conflits d’appartenance et communautés de foi (XIIIe-XIXe s.)


Jeudi 27 et vendredi 28 janvier 2022

 

3ème journée d'études du programme ANR ReLRace


MSH Ange-Guépin Amphithéâtre Simone WEIL
5 allée Jacques Berque, Nantes
Journées d'études organisées en mode hybride

Inscription obligatoire pour le présentiel ou pour la visioconférence Zoom en cliquant ici

Les organisateurs : Antonio DE ALMEIDA MENDES, Maître de conférences en histoire moderne à Nantes Université - CRHIA
Baptiste BONNEFOY, Maître de conférences en histoire moderne à l'Université de Nanterre - ESNA / Mondes Américains
Vincent VILMAIN, Maître de conférences en histoire contemporaine à Le Mans Université - Temos 
 

Le rapport entre la macule, au sens d’une souillure ineffaçable, indélébile, et la conversion, renvoie à une tension ancienne entre deux historiographies. La première a mis en avant l’incompatibilité fondamentale des religions chrétienne et musulmane avec la race et le racisme, en insistant sur l’universalité du salut. La seconde, au contraire, a dénoncé les matrices chrétiennes et/ou musulmanes du racisme, à partir du moment où la théologie remettait en question l’efficacité de la conversion, que ce soit pour maintenir sans souillure la communauté et les honneurs, ou pour justifier l’esclavage et la traite, créant ainsi des statuts ou des lignées spécifiques au sein de la communauté religieuse. Dès lors, la conversion n’effacerait ni la macule de l’infidélité originelle, ni celle de l’esclavage, justifiant des formes d’exclusion religieuse envers les nouveaux convertis, les esclaves ou les affranchis (J. H. Sweet, 1997 ; M. E. Martínez, 2008 ; B. Hall, 2011 ; R. Goetz, 2012 ; M. S. Hering Torres, 2012).

Loin de ces deux tendances, des travaux récents ont revisité les liens entre macule, conversion et esclavage, en soulignant la pluralité des contextes locaux, ainsi que l’ambivalence et la malléabilité des discours religieux. Sur la question de la réduction des populations africaines en esclavage, par exemple, les débats des théologiens de l’époque moderne ont davantage porté sur les contours de la guerre juste que sur la malédiction de Cham ou la marque de Caïn (B. Braude, 2002 ; S. R. Haynes, 2002 ; D. M. Goldenberg, 2003 ; C. Zeron, 2009, 2017 ; D. M. Whitford, 2009), accordant ainsi, dans la pratique, une importance cruciale aux temporalités et aux modalités de la conversion dans la négociation des statuts et des assignations sociales (R. T. Ware, 2014 ; C. Ireton, 2019, 2020).

L’arrivée des Européens sur les côtes d’Afrique de l’Ouest puis aux Amériques induit des contacts inédits entre des populations culturellement différentes. Dans les enclaves européennes qui naissent sur les côtes d‘Afrique de l’Ouest, des catégories telles que le sang, le lignage et la race ont dû s’adapter aux enjeux sociaux et politiques des sociétés sénégambiennes rapidement métissées et elles-mêmes confrontées à des processus d’islamisation, de réhiérarchisation par le lignage, et/ou de reconfiguration territoriale complexe. La notion de « sang », de « race », qui liaient la « qualité » des lignages, la couleur de la peau et à l’« honneur », véhiculée par les représentations européennes, mérite d’être mise en miroir avec les catégories de caste, d’ordre ou de lignage dans les processus identitaires à l’œuvre dans les sociétés sénégambiennes. Ces désignations évoluent et interagissent dans le temps pour différencier des « vertus » héréditaires et des qualités assignées de pureté ou d’impureté, liées à une ascendance libre ou servile (J. Schmitz, 1994 ; A. Ngaide, 2003 ; I. Thioub, 2012).

Cette troisième journée d’étude ReLRace souhaite prolonger ces travaux, en réévaluant l’impact des rites et des sacrements religieux sur les statuts et les registres d’appartenance des convertis au sein des communautés de croyants, et plus généralement sur les redéfinitions théologiques du pur et de l’impur. L’objectif de la journée est d’aborder et d’historiciser des questions aussi diverses que le rôle des lignages dans la définition et la pérennisation de la macule, les liens entre racialisation et conversions massives, ainsi que les mécanismes et stratégies d’accès à certaines sphères et dignités théoriquement soumises à des statuts de pureté de sang, et à ce titre, interdites aux néo-convertis, aux descendants d’esclaves ou aux gens de couleur. Conversion, mariage, dispenses religieuses, passing : quand et comment effaçait-on la macule ? Cette problématique sera confrontée à une multitude de terrains, depuis le XIIIe jusqu’au XIXe siècle, afin de mettre à jour les spécificités locales dans l’articulation des discours et des pratiques d’exclusion en religion.

 

PROGRAMME

Jeudi 27 janvier 2022

10h45 / Accueil

Vincent VILMAIN (LMU/TEMOS)

11h / Introduction

Baptiste BONNEFOY (Université Paris Nanterre) & Antonio DE ALMEIDA MENDES (Nantes Université)

14h-16h / Table-ronde I : L’impureté en religion

Modération : Jérôme WILGAUX (Nantes Université)

Salah TRABELSI (Université Lyon II)
 « De l’impur, de l’abject et du sauvage dans les chroniques arabes classiques. »

John TOLAN (Nantes Université)
 « La Marque de Caïn : Macule rhétorique et vestimentaire des juifs dans l’Angleterre du XIIIe siècle.»

Ibrahima THIOUB (Université Cheikh Anta Diop)
« Le sang et la couleur de peau comme lignes de fracture en Afrique de l’Ouest. Mémoires et Stigmates »

16h15-17h15 / Table-ronde II : Autour de la bâtardise
Modération : Fabrice MICALLEF (Nantes Université)

Romain CHEVALLIER (Université d’Avignon)
 « La construction d’une compétence royale : l’effacement de la macule de bâtardise dans le domaine temporel (XIIe-XIVe siècle) »

Sylvie STEINBERG (EHESS)
« Effacer la tache de bâtardise (XVI-XVIIe siècle) »

Vendredi 28 janvier

9h30-12h / Table-ronde III : La fabrique de l’altérité en religions
Modération : Valérie PIÉTRI (Université de Nice Côte d’Azur)

Alejandro GOMEZ (Sorbonne Nouvelle)
 « Alternisations et subalternisations dans les mondes hispaniques dans le long Moyen âge »

Claire SOUSSEN (Université du Littoral-Côte d’Opale)
 « De la Sententia-estatuto à l’Alborayque la fabrique de la race juive en Castille au milieu du XVe siècle. »

Isabelle POUTRIN (Université de Reims Champagne-Ardenne)
 « La macule inexistante ? La situation ambigüe des néophytes issus du judaïsme dans la Rome de la Réforme catholique »

Benoit CURSENTE (CNRS)
« L’Église et les cagots : une longue ambivalence (XIIIe-XVIIIe siècle) »

13h45-15h / Table-ronde IV : Couleur et sacrements
Modération : Virginie ADANE (Nantes Université)

António DE ALMEIDA MENDES (Nantes Université)
 « Les gens de couleur face au mariage, à l’Église et à la société ibérique : études de cas (1600-1800) »

Baptiste BONNEFOY (Université Paris-Nanterre)
« L’accès des libres de couleur à la prêtrise dans les mondes ibériques (XVIe-XVIIIe siècles) »

15h15-16h30 / Table-ronde V : De la macule à l’époque contemporaine ?
Modération : Éric SCHNAKENBOURG (Nantes Université)

Claude Olivier DORON (Université de Paris)
 « Ceux qui ont bien agi et bien fait transmettent à leurs enfants une chaire meilleure »: dégénérescence et régénération des races dans le catholicisme social des années 1830-1850 en France

Clément THIBAUD (EHESS)
« Effacement de la macule ou égalité devant la loi ? Les dilemmes du premier constitutionnalisme hispanique face à l’effacement des statuts racialisés (début XIXe siècle) »

Voir le programme
 Pour en savoir plus

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Les Rendez-vous de Mondes Américains

Colloque - Vendredi 11 mars 2022 - 09:30Mondes Américains vous invite à une première journée des Rendez-vous de Mondes Américains consacrée à la présentation et à la discussion de cinq ouvrages récents des membres du laboratoire. La matinée est dévolue à des textes d'anthropologie américaniste e (...)(...)

Lire la suite

Cycle « Sciences sociales et cinéma » : Nomadland de Chloe Zhao, avec Romain Huret

Projection-débat - Lundi 17 janvier 2022 - 19:45Présentation du cycleLe cycle « Sciences sociales et cinéma », organisé par l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et mk2, propose chaque mois de venir découvrir une œuvre cinématographique, suivie d’une discussion avec une chercheu (...)(...)

Lire la suite

Les États désunis d’Amérique

Communiqué -À l’occasion de l’investiture présidentielle de Joe Biden, l’EHESS a noué un partenariat avec Mediapart pour donner la parole à sept chercheuses et chercheurs de l’EHESS sous forme de grands entretiens vidéos.Interviewés par François Bougon, responsable international de Mediapart, se (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains -
UMR 8168

EHESS
2, cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
France
Tél. : +33 (0)1 88 12 03 99


Communication :
T.  +33 (0) 1 88 12 03 44
 

Nous suivre sur Facebook