Actualités du laboratoire | 2020

Soutenance de thèse de Matias Ignacio Sanchez Barberan

Soutenance de thèse de Matias Ignacio Sanchez Barberan

Le républicanisme sud-pacifique à l'aune des recompositions impériales. Pérou, Bolivie, Chili. Années 1860

Vendredi 27 novembre 2020 à 10 heures en visioconférence


Mondes Américains et le CERMA sont heureux d'annoncer la

Soutenance de thèse de Matias Ignacio Sanchez Barberan

Le républicanisme sud-pacifique à l'aune des recompositions impériales.
Pérou, Bolivie, Chili. Années 1860


réalisée sous la direction de M. Clément Thibaud
(Directeur de thèse), EHESS/CERMA

Vendredi 27 novembre 2020 à 10 heures


Thèse en visioconférence : Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public.
Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.


Composition du jury
:

• M. Clément Thibaud (Directeur de thèse), EHESS
• M. Luc Capdevila, Université Rennes 2
• Mme Françoise Martinez, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis
• Mme Jimena Obregon Iturra, Université Rennes 2
• Mme Natalia Sobrevilla, Kent University
• M. Jean-Paul Zuniga, EHESS



Résumé

Inscrite dans les études sur le républicanisme atlantique, cette thèse étudie le mouvement républicain sud-pacifique des années 1860, notamment au Pérou, en Bolivie et au Chili. Elle s’inscrit dans la longue histoire du républicanisme hispano-américain pour souligner sa capacité à élaborer un vaste projet politique, dont la consécration est l’union des républiques américaines, projet actuellement mal connu par l’historiographie.
La recomposition impériale et coloniale du milieu du siècle au Pacifique-Sud ouvre la voie à une politisation remarquable. Le Second Empire mexicain, l’annexion de Santo Domingo à la couronne espagnole, et enfin la guerre des républiques sud-pacifiques contre l’Espagne, sont pour les républicains la preuve d’un vaste plan de reconquête monarchique en Amérique. Pour contrer cette conjoncture impériale, une quinzaine de sociétés républicaines sont créées dans les principales cités sud-pacifiques. Elles donnent au républicanisme une importante profondeur sociale. En leur sein se retrouvent les élites terriennes, la bourgeoisie commerciale, les artisans et les publicistes. Si ces sociétés sont à l’image du paysage socio-politique de chaque cité, elles sanctionnent aussi la transition entre les formes traditionnelles de sociabilités et les préceptes politiques modernes. En termes de répertoires d’action, elles mobilisent l’arsenal d’outils propre la confrontation politique en ayant recours à des méthodes peu conventionnelles, comme l’atteinte aux maisons consulaires, les menaces voilées et même l’injure. Parallèlement, elles exhortent la symbolique républicaine. Les meetings pour fêter les victoires républicaines, les souscriptions en faveur des républicains mexicains et les célébrations des fêtes patriotiques des pays voisins témoignent d’un nouveau calendrier civique.
Cette thèse, en analysant la réponse virulente des sociétés républicaines au projet impérial, révèle en creux la persistance d’expressions monarchistes dans l’Amérique hispanique du milieu du siècle. La participation des conservateurs mexicains au projet impérial rend impérative la nécessité de déjouer toute alliance possible entre les monarchistes locaux et les puissances impériales. L’irruption de l’Espagne dans le Pacifique-Sud, déclenchée par la prise des îles Chincha le 14 avril 1864, contribue à radicaliser tension entre les sociétés et les Etats. Ce tournant belliqueux est aussi l’occasion pour le mouvement républicain de revendiquer l’enracinement social et la valeur émancipatrice de républicanisme et à tirer à profit du potentiel révolutionnaire de la guerre. L’étude de ce conflit invite en ce sens à problématiser ce moment critique et à mettre l’accent sur la lecture républicaine de la modernité politique.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Le Prix Lionel-Groulx 2020 a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix Lionel-Groulx 2020 de l'Institut d'histoire de l'Amérique française (Canada) a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA) pour son ouvrage : Caribbean New Orleans : Empire, Race, and the Making of a Slave Society, Williamsburg et Chapel Hill, Omohund (...)(...)

Lire la suite

Le prix de la recherche SAES/AFEA 2020 a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix de la recherche SAES/AFEA (Société des anglicistes de l’enseignement supérieur/Association française d’études américaines) 2020 a été remis en visioconférence lors de l'assemblée générale de l'AFEA à Cécile Vidal pour son ouvrage : Caribbean New Orleans : Empire, Ra (...)(...)

Lire la suite

Le Prix de la Fondation Martine Aublet 2020 a été décerné à Gilles Havard (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix de la Fondation Martine Aublet 2020, en collaboration avec le musée du Quai Branly - Jacques Chirac, a été remis à Gilles Havard le lundi 5 octobre 2020 au musée du Quai Branly - Jacques Chirac pour son livre L’Amérique fantôme. Les aventuriers francophones du Nouve (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook