Actualités du laboratoire | 2020

Quatre conférences de Luis Miguel Córdoba Ochoa, Professeur à l’Universidad Nacional de Colombia à Medellín

Quatre conférences de Luis Miguel Córdoba Ochoa, Professeur à l’Universidad Nacional de Colombia à Medellín

Les 4, 6, 8 et 27 février 2020

Luis Miguel Córdoba Ochoa est professeur à l’Universidad Nacional de Colombia à Medellín au département d'histoire.
Ces dernières années ses recherches ont porté sur les problèmes liés aux différents cycles de guerres entre les Espagnols et les Indiens aux XVIe et XVIIe siècles. Il a également étudié les relations entre le mérite et le service dans le cadre de la "révolution de l'écriture" du XVIe siècle, moyen par lequel non seulement les soldats ont été promus mais aussi les métis et les Indiens lorsqu'ils se l'appropriaient.

Luis Miguel Córdoba Ochoa est invité dans le cadre du Programme Professeurs invités, sur proposition de Jean-Frédéric Schaub (Mondes américains/CRBC)
 

« La bancarrota de la Corona y los argumentos de los cabildos sobre la conveniencia de nuevas conquistas en la década de 1550 en la Audiencia de Santa Fe »

Dans le cadre du séminaire Mondes Ibériques, organisé par Natalia Muchnik, Jean-Paul Zuñiga, Elodie Richard et Antoine Roullet.

En 1549, les conquêtes territoriales dans le Nouveau Monde sont interdites à la suite des dénonciations présentées par le père Las Casas. Quelques années plus tard, la faillite de la couronne est manifeste. Nous analyserons comment les conseils municipaux de l’Audiencia de Santa Fe, comme d’autres conseils municipaux des Indes, ont cherché à autoriser les conquêtes de territoires riches en or sous prétexte qu’elles permettraient la soumission d'idolâtres rebelles tout en fournissant les métaux précieux dont la couronne avait tant besoin. Cette habile utilisation de l’information a conduit Philippe II à autoriser les conquêtes en 1560 sous le nom de Campagnes de Pacification, ce qui a conduit à une augmentation soutenue de la production d’or dans le royaume de Nouvelle Grenade.

• Mardi 4 février 2020, de 10 h à 13 h
EHESS (salle A04_47) - 54 bd Raspail, 75006 Paris

 

« Los memoriales de les nativos de la Audiencia de Santa Fe para pedir justicia y libertad en los siglos XVI y XVII »

Dans le cadre du séminaire " Historia moderna y contemporánea de las Españas : debates e investigaciones actuales", organisé par Jean-Frédéric Schaub et Bernard Vincent.

Bien que dans le territoire actuel de la Colombie, il n’y ait pas eu d’écrits avant l’arrivée des Espagnols, comme en Méso-Amérique, depuis les années 1580, l’Audiencia de Santa Fe a commencé à recevoir des mémoires dans lesquels les autochtones des deux sexes demandaient qu’on leur accorde protection et liberté ou qu’on leur rende justice face aux torts que leurs faisaient des Espagnols. La présentation analysera ces pétitions et la façon dont les autochtones ont ajusté leurs arguments en se référant à eux-mêmes pour chercher un plus grand effet avant l’audience. Ainsi, on verra comment les autochtones ont non seulement développé leurs propres arguments, mais se sont également appropriés les arguments que les « Protecteurs des Naturels » ont présentés devant l’Audiencia.

• Jeudi 6 février 2020, de 15 h à 17 h
Campus Condorcet (salle 0.019) - bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités, 93300 Aubervilliers

 

« Intercambios de bienes, acuerdos de paz y violencia con los nativos de la Tierra Firme en las primeras décadas del siglo XVI »

Dans le cadre du séminaire "CHECLA/CHAC".

Dans cette présentation, je vais analyser la diversité des stratégies des Espagnols dans les incursions qu'ils ont faites entre les côtes du Venezuela et du Panama depuis le début du XVIe siècle. Nous discuterons des protocoles d’échange de biens d’origine européenne en échange de métaux précieux, de perles et d’aliments indigènes et de l’impact de ce trafic sur les populations indigènes. Une explication sera également proposée sur le grand intérêt que certains des objets espagnols ont suscité et qui jouera plus tard un rôle crucial au Yucatan et au Mexique.

• Samedi 8 février 2020, de 10h à 12h30
Institut d’Études Ibériques, Université Paris-Sorbonne (Salle Delpy) - 31, rue Gay-Lussac, 75005 Paris
 


« La Audiencia de Santa Fe frente a la crisis minera y a la separación de Portugal en 1640 »

Dans le cadre du séminaire " Historia moderna y contemporánea de las Españas : debates e investigaciones actuales", organisé par Jean-Frédéric Schaub et Bernard Vincent.

Une des villes les plus favorisées avec l’incorporation à la monarchie hispanique du Portugal en 1580 fut la ville de Cartagena de Indias pour avoir été le premier port de la traite des esclaves des Portugais dans le Nouveau Monde. La présentation analysera l’impact que la séparation du Portugal en 1640 a eu sur cette ville et sur d’autres gouvernorats, ainsi que la diminution importante de la production d’or qui s’est produite depuis 1620 et qui a été aggravée par l'interruption de l'approvisionnement des mineurs en esclaves d’origine africaine à la suite de la séparation du Portugal.

• Jeudi 27 février 2020, de 15 h à 17 h
Colegio de España, Cité internationale universitaire de Paris, 7E, boulevard Jourdan, 75014 Paris

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Le Prix Lionel-Groulx 2020 a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix Lionel-Groulx 2020 de l'Institut d'histoire de l'Amérique française (Canada) a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA) pour son ouvrage : Caribbean New Orleans : Empire, Race, and the Making of a Slave Society, Williamsburg et Chapel Hill, Omohund (...)(...)

Lire la suite

Le prix de la recherche SAES/AFEA 2020 a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix de la recherche SAES/AFEA (Société des anglicistes de l’enseignement supérieur/Association française d’études américaines) 2020 a été remis en visioconférence lors de l'assemblée générale de l'AFEA à Cécile Vidal pour son ouvrage : Caribbean New Orleans : Empire, Ra (...)(...)

Lire la suite

Le Prix de la Fondation Martine Aublet 2020 a été décerné à Gilles Havard (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix de la Fondation Martine Aublet 2020, en collaboration avec le musée du Quai Branly - Jacques Chirac, a été remis à Gilles Havard le lundi 5 octobre 2020 au musée du Quai Branly - Jacques Chirac pour son livre L’Amérique fantôme. Les aventuriers francophones du Nouve (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook