Actualités du laboratoire | 2019

Appel à communications -(Re)configurations des mondes ruraux, paysans et indigènes en Amérique Latine

Appel à communications -(Re)configurations des mondes ruraux, paysans et indigènes en Amérique Latine

Journées d’études des doctorant-e-s de l’UMR 8168 Mondes Américains 16 et 17 mai 2019, Maison de l’Argentine, Paris

APPEL A CONTRIBUTIONS

(Re)configurations des mondes ruraux, paysans et indigènes en Amérique Latine


Les organisateurs du séminaire des doctorants du Centre de Recherches sur les Mondes Américains et du Centre de Recherches sur le Brésil Colonial et Contemporain (UMR 8168 Mondes Américains) sont heureux de vous inviter à leurs journées d’études doctorales qui se dérouleront les 16 et 17 mai 2019 à la Maison de l’Argentine, 27 Bd Jourdan, 75104 Paris. Ces journées s’adressent à tous les doctorants souhaitant présenter leurs recherches en cours sur l’Amérique latine, et les voir discutées par des chercheurs latino-américanistes. Notre objectif est de produire un dialogue entre diverses disciplines des sciences sociales, en questionnant les recompositions des univers ruraux, paysans et indigènes en Amérique latine. Nous interrogerons les interactions entre les multiples acteurs économiques, politiques et religieux présents, ainsi que les transformations socio-culturelles qui en découlent. Il s’agira de penser les multiples formes d'articulation entre phénomènes globaux et réponses locales dans ces univers.

Les propositions de communication pourront développer leur argumentaire autour d’une ou de plusieurs pistes de réflexions suivantes :
 

Axe 1 : les formes d’intervention et d’expression des acteurs économiques

Un premier axe sera consacré aux formes d’intervention et d’expression des acteurs économiques. Qu’ils prennent le modèle d'entreprenariats locaux ou de grandes sociétés internationales, de petits producteurs ou de grands propriétaires terriens, ou encore d’organismes de développement, de coopération et de financement international (Fond Monétaire International, Banque Mondiale…), tous ces acteurs contribuent à modifier les modes d’existence des communautés rurales. Mise en tourisme et exploitation des ressources naturelles, industrialisation de l’agriculture et ouverture au marché extérieur, l’exploitation économique des ressources forestières, minières ou pétrolières conduisent, à différents niveaux, à de profonds bouleversements. A travers les communications, nous souhaitons explorer la manière dont ces différents processus transforment les mondes ruraux, paysans et indigènes.

Nous nous interrogeons notamment sur les transformations physiques (modifications des paysages, des modes d’habitat, modes d’occupation et de gestion de la terre), les transformations sociales (renforcement ou affaiblissement des institutions collectives, des inégalités sociales, modes d’organisation collective), et les transformations dans la construction des identités rurales –et, en creux, de l’altérité urbaine.
 

 Axe 2 : les formes d’intervention et d’expression des acteurs politiques

Un second axe sera consacré aux formes d’intervention et d’expression des acteurs politiques, qui constituent un large éventail. D’une part, nous nous intéresserons à la manière dont les Etats et les gouvernements nationaux façonnent, à travers la mise en place de politiques publiques, les mondes ruraux, qu’ils soient dits paysans, indigènes, afro-descendants. D’autre part, nous nous interrogerons sur les effets de la reconnaissance de ces catégories politiques, notamment des éventuelles transformations dans la représentation des identités locales et des pratiques. Mais notre questionnement ne réduit pas l’intervention du politique à celle de l’Etat. Ainsi nous souhaitons inclure dans notre réflexion les populations locales en tant qu’acteurs participant à la construction des politiques de l’altérité, tels que les politiciens ou les militants urbains qui participent selon différentes modalités aux reconfigurations et recompositions sociales. Notre intérêt va également à l’articulation des différentes échelles locales, nationales voire internationales dans les mobilisations sociales qui s’organisent en réaction à ces bouleversements. On peut citer le cas bien documenté présenté par K.Grieco des mouvements d’oppositions aux activités extractives dans la région de
Cajamarca au Pérou.

 

Axe 3 : les formes d’intervention et d’expression des acteurs religieux

Le troisième axe sera consacré aux formes d’intervention et d’expression des acteurs religieux. En premier lieu, l’église catholique et sa théorie de la libération, qui a joué un rôle important dans l’organisation des mouvements paysans, la démocratisation de l’accès à l’éducation des communautés rurales et indigènes. Mais aussi les églises évangéliques dont la présence est renforcée depuis les années 1970. A ces églises s’ajoutent également les cultes de possession et les religions syncrétiques, qui interviennent sous diverses formes dans les univers ruraux. On intègrera ainsi une réflexion sur les éventuels effets sur les structures socio-politiques locales de l’action de ces divers acteurs religieux, sans négliger leurs relations de concurrence ou d’alliance.

 Les trois thématiques proposées sont délibérément ouvertes de façon à ce que chacun puisse s’en emparer. Notre intention est de favoriser un dialogue fécond entre doctorants latino-américanistes, qui viendront le nourrir avec les outils intellectuels propres à leur discipline.

 

Modalités de soumission 

Format de la proposition : envoi d'un résumé de votre communication (350 mots maximum), en y indiquant le titre, votre nom et prénom, le nom de votre directeur/rice de thèse, le titre de votre thèse, l’année d'inscription en thèse, et l’adresse courriel.
A envoyer pour le 25 mars 2019 à l’adresse suivante : atelierdoccerma@gmail.com

Format de la communication :le temps de communication sera de 10 minutes par intervenant (environ 1 500 mots maximum). Elle devra être envoyer pour le 15 avril 2019 afin qu'elle puisse être lue en amont par deux discutants. Les textes du résumé et de la communication doivent expliciter clairement le contexte, la problématique, la question principale, l'approche conceptuelle, la méthodologie, le résultat et l'apport de la recherche présentée.

Merci de respecter le calendrier et les consignes.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Conférence CAES : Le Programme archéologique Animas Altas, Ica, Pérou

Conférence - Jeudi 18 avril 2019 - 12:30Le Programme archéologique Animas Altas, Ica, PérouPenser l’histoire du Pérou précolonial ?L’Amérique dite « préhispanique » ou « précolombienne » est mal comprise. Elle est encore pensée à travers le filtre de la pensée occidentale. Sa temporalité est con (...)(...)

Lire la suite

Projection du documentaire « Nazcas : Les lignes qui parlaient au ciel »

Projection-débat - Mardi 9 avril 2019 - 18:00Mondes Américains est heureux de vous inviter à la projection du documentaire  « Nazcas : Les lignes qui parlaient au ciel » (90') qui sera suivie d'une discussion avec la participation de :Aïcha Bachir Bacha, archéologue à l’UMR Mondes AméricainsJean (...)(...)

Lire la suite

Fleuves et sols affectés – Territoires et expériences des milieux dans les conflits et catastrophes écologiques

Journée(s) d'étude - Lundi 11 février 2019 - 09:30L’appréhension des crises écologiques tend aujourd’hui à se faire autour de notions totalisantes, comme celle du climat, qui constituent des opérateurs de globalisation des relations entre sociétés et environnements. Ces notions appellent des for (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook