Actualités du laboratoire | 2019

Soutenance de thèse  de Viviana Patricia Manriquez Soto

Soutenance de thèse de Viviana Patricia Manriquez Soto

La construction et l'entretien des Mémoires et de l'histoire Sociale et Collective à Caspana (Hauts Plateaux du désert d'Atacama, Nord du Chili)

Mardi 15 janvier 2019, à 15h, à l’EHESS, Salle 6, 105 Bd Raspail, Paris 6e

Mondes Américains et le CERMA sont heureux d'annoncer la

Soutenance de thèse de
Viviana Patricia Manriquez Soto

La construction et l'entretien des Mémoires et de l'histoire Sociale
et Collective à Caspana (Hauts Plateaux du désert d'Atacama, Nord du Chili)

réalisée sous la direction de M. Alban Bensa (EHESS-IRIS), en co-direction avec M. Gilles Rivière (EHESS-Mondes Américains/CERMA)

Mardi 15 janvier 2019, à 15h à l’EHESS
105 Boulevard Raspail, Paris 6e, salle 6

 

Composition du Jury :

• M. Alban Bensa (Directeur de thèse), EHESS-IRIS
• M. Gilles Rivière (Codirecteur), EHESS-Mondes Américains/CERMA
• Mme Victoria Castro, Université du Chili
• Mme Antoinette Molinié, CNRS-LESC
• Mme Anath Ariel de Vidas, CNRS-Mondes Américains/CERMA
• M. Nathan Wachtel, Collège de France
 

Résumé :

Dans la localité andine de Caspana (Chili), située à 3 200 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans les hautes vallées du fleuve Loa, en plein désert d’Atacama, les habitants (paysans-indigènes) ont tissé depuis des temps immémoriaux une relation organique avec leurs traditions et coutumes, d’une part, et avec les fêtes et rites catholiques, d’autre part. Cette relation implique un déploiement constant d’efforts matériels et symboliques (sociaux, économiques, politiques et rituels) qui mettent en jeu et alimentent la nécessaire réciprocité qui unit les hommes au pouvoir et à la puissance des éléments sacralisés de la nature, du cosmos et surtout des ancêtres. Il s’agit là de forces qui prodiguent la fertilité et rendent possible la reproduction de la vie sous toutes ses formes, renvoyant directement au pouvoir transformateur de l’humanité sur la nature et à leur relation d’interdépendance. Elles constituent le fondement et le support des mémoires et de l’histoire de Caspana. Dans ce contexte, la thèse a choisi pour « point de mire » les mémoires et l’histoire sociale et collective de cet espace physique, social et rituel hautement complexe. Le point de départ en a été l’analyse des dynamiques socio-culturelles, recensées grâce à un travail ethnographique au long cours, mené dans une perspective interdisciplinaire : anthropologique, historique, ethno-historique et micro historique.

Ce travail a permis d’approfondir la conceptualisation que les Caspaneños ont de l’espace-temps et du passé, un passé forgé socialement et collectivement qui s’exprime dans toutes les sphères de la vie sociale : dans les mémoires individuelles, familiales et collectives, ainsi que dans la construction d’une histoire et du discours canonique qui s’y rapporte. Mémoires et histoire sont ancrées dans le paysage, dans certains événements, dans les mythes et dans le langage rituel performatif.

Le fruit de ces recherches en est l’analyse des dispositifs, des modes de création, de transmission, d’expression, de transformation et de validation des mémoires et de l’histoire dans divers contextes historiques. Il nous est apparu tout aussi nécessaire d’étudier les processus de mutation et d’oubli, tels qu’ils sont énoncés dans le quotidien et le rituel par le biais de l’oralité, de l’utilisation et de la réutilisation de la performativité des cérémonies et des rituels, de leur inscription dans le territoire et dans le temps, ainsi que celle de l’écriture et de l’audiovisuel.
Finalement, cette thèse explore la relation intime qui lie mémoire, histoire et culte des morts et des ancêtres, ainsi que son pouvoir et son rapport au sacré, à la reproduction de la vie et à l’organisation sociale. Tout cela est symbolisé par les Caspaneños comme un voyage matériel et métaphorique vers une origine sociale, historique et symbolique commune. Au sein de cette origine, les temps et espaces quotidiens et rituels constituent une partie fondamentale de l’ordre du temps qui est associé aux cycles cosmiques.

Mots-clés :
Indigènes des Andes, Caspana (Chili), mémoire collective, histoire collective, conceptions et usages du passé, ordre du temps, ancêtres, rites et cérémonies, vie sociale et coutumes.
 

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

En septembre 2019, l'EHESS accueille deux grands événements internationaux : EURHO et ABRE

Vie de l'École -L’EHESS accueille chaque année des événements scientifiques de grande envergure, réunissant des spécialistes du monde entier. En septembre, deux grandes manifestations se tiendront à l’École, participant à son rayonnement international.Rural History 2019Gérard Béaur, président du (...)(...)

Lire la suite

ABRE II, deuxième congrès de l’Association des brésilianistes en Europe

Colloque - Mercredi 18 septembre 2019 - 09:00Le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (ABRE) aura lieu du 18 au 21 septembre 2019 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Paris. Près de 500 intervenants sont attendus, venant notamment d'Europe et du Brésil, (...)(...)

Lire la suite

Conférence CAES : Le Programme archéologique Animas Altas, Ica, Pérou

Conférence - Jeudi 18 avril 2019 - 12:30Le Programme archéologique Animas Altas, Ica, PérouPenser l’histoire du Pérou précolonial ?L’Amérique dite « préhispanique » ou « précolombienne » est mal comprise. Elle est encore pensée à travers le filtre de la pensée occidentale. Sa temporalité est con (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook