Actualités du laboratoire | 2018

Quatre conférences de George E.Marcus, professeur à l'Université de Californie, Irvine

Quatre conférences de George E.Marcus, professeur à l'Université de Californie, Irvine

Les 3,4,11 et 14 décembre 2018

George E. Marcus est une figure incontournable de l’anthropologie nord-américaine. Après s’être fait connaître comme spécialiste du royaume de Tonga en Polynésie occidentale, il s’est tourné dans les années 1980 vers une étude novatrice du rôle des élites aux Etats-Unis, et plus particulièrement des dynasties dans le monde des affaires. Il s’est alors consacré à une anthropologie du droit et de l’économie, puis une investigation de la philanthropie et des collectionneurs d’art. Parmi ses sujets d’investigation, on trouve la noblesse portugaise, les hommes politiques européens, les artistes sud-américains, les banquiers nord-américains et les intellectuels brésiliens. Un travail d’un an au Getty Center a suscité, dans les années 1990, une ethnographie de plusieurs variétés d’art contemporain : esthétique relationnelle, art situé, art conceptuel, art participatif.

Ces différents terrains ont été pour lui l’occasion de développer une réflexion théorique majeure sur l’histoire, l’actualité et l’avenir de la méthode ethnographique, élément central de la discipline anthropologique dans ses différentes incarnations nationales et régionales. Pionnier de la critique de l’anthropologie des années 1980, il a publié des ouvrages qui sont devenus des classiques de la littérature anthropologique : Writing Culture (1986), co-écrit avec James Clifford, et The Anthropology as Cultural Critique (1986), avec Michael Fischer, constituent une remise en cause vigoureuse de la construction de l’autorité ethnographique et de la représentation. Il procède à un examen systématique des formes, des pédagogies et des soubassements intellectuels de l’ethnographie anthropologique, de ses tendances et de ses « tournants ». Il a spécialement travaillé à établir les conditions de possibilité d’une anthropologie par « design » et intervention, révélant les collaborations permettant le travail ethnographique, promouvant une approche activiste du terrain, prenant en compte, enfin, les possibilités offertes par l’informatique.

Son travail se distingue également par l’intérêt tout particulier qu’il a porté au caractère évolutif des projets ethnographiques et à leurs différentes incarnations, depuis le travail de terrain de type malinowskien qui marque encore le début de nombreuses carrières de recherche, jusqu’aux formes plus novatrices qui se font jour par la suite. Son modèle d’ethnographie multi-située a largement contribué aux objet qui se construisent de façon transnationale, obligeant l’anthropologue à sortir des lieux et des situations micro-locales pour tenir compte de la mobilité physique et virtuelle des acteurs sociaux, des objets, des symboles et des pratiques dans leurs différents déplacements mais aussi des processus de relocalisation des discours et des pratiques. Marcus a ainsi posé la nécessité d’élaborer « un espace multi-local » qui, au-delà des contextes nationaux et régionaux, englobe les multiples connexions tissées par les acteurs dans lequel se vit un sentiment d’appartenance spécifique.

Sa réflexion a eu une influence décisive sur l’extension de l’approche ethnographique à une diversité de disciplines tant au sein des sciences sociales que dans les domaines des sciences éducatives, de l’architecture, du journalisme, des sciences informatiques. Auteur d’innombrables articles et publications, il est également fondateur de la revue Cultural Anthropology. Pour poursuivre sa recherche sur l’un des fondements de la discipline anthropologique, il a fondé et dirige le Center for Ethnography à l’Université de Californie à Irvine.
 

« The  Not  Quite  Legitimate Allure of "Studying Up" in Anthropology: the Marginality...and Importance...of Elites as Proper Subjects of Ethnographic Research »

Dans le cadre du séminaire « Recherches nord-américanistes », organisé par Nicolas Barreyre, Gilles Havard et Cécile Vidal

  • Lundi 3 décembre 2018, de 14 h à 16 h - EHESS (salle 12) - 105 bd Raspail, 75006 Paris


« Space, Place, and Enclosure : a Reconsideration of Multi-sited  Ethnography »

Dans le cadre du séminaire « Approches comparées du New Age », organisé par Emma Gobin, Anne-Marie Losonczy et Viola Teisenhoffer

  • Mardi 4 décembre 2018, de 15h à 17h30 (La séance a lieu exceptionnellement en Sorbonne, Salle H627 - escalier U, 4e étage, ) - 1 rue Victor Cousin, 75005 Paris

 
« What Anthropologists Contribute To, and Gain From, Collaborations With Artists, Designers, and  Performers »

Dans le cadre du séminaire « Musique, danse et restitution du savoir anthropologique », organisé par Sara Le Menestrel, Christophe Apprill, Kali Argyriadis, Nicolas Puig et Gabriel Segré

  • Mardi 11 décembre 2018, de 10h à 13h - EHESS (salle 12) - 105 bd Raspail, 75006 Paris


« The Ethnographic Method as Rite of Passage in North American Anthropology and...the Futures That Shape Research Careers »

Dans le cadre de la Journée d’études internationale : « Les Etats-Unis comme terrain ethnographique », coordonnée par Sara Le Menestrel et Thomas Grillot

  • Vendredi 14 décembre 2018, de 9h à 19h - EHESS (salle des Lombards) - 96, bd Raspail, 75006 Paris
EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

En septembre 2019, l'EHESS accueille deux grands événements internationaux : EURHO et ABRE

Vie de l'École -L’EHESS accueille chaque année des événements scientifiques de grande envergure, réunissant des spécialistes du monde entier. En septembre, deux grandes manifestations se tiendront à l’École, participant à son rayonnement international.Rural History 2019Gérard Béaur, président du (...)(...)

Lire la suite

ABRE II, deuxième congrès de l’Association des brésilianistes en Europe

Colloque - Mercredi 18 septembre 2019 - 09:00Le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (ABRE) aura lieu du 18 au 21 septembre 2019 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Paris. Près de 500 intervenants sont attendus, venant notamment d'Europe et du Brésil, (...)(...)

Lire la suite

Conférence CAES : Le Programme archéologique Animas Altas, Ica, Pérou

Conférence - Jeudi 18 avril 2019 - 12:30Le Programme archéologique Animas Altas, Ica, PérouPenser l’histoire du Pérou précolonial ?L’Amérique dite « préhispanique » ou « précolombienne » est mal comprise. Elle est encore pensée à travers le filtre de la pensée occidentale. Sa temporalité est con (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook