Actualités du laboratoire | 2018

Conférence de Elías J. Palti, Professeur à l’Université de Quilmes et à l’Université nationale de Buenos Aires, chercheur au Conicet

Conférence de Elías J. Palti, Professeur à l’Université de Quilmes et à l’Université nationale de Buenos Aires, chercheur au Conicet

Jeudi 27 septembre, de 18h à 20h, salle 4 du 105 bd Raspail, Paris 6e

invité par Clément Thibaud

Lors de cette conférence exceptionnelle, Elías J. Palti présentera deux de ses ouvrages :

Una arqueología de lo político. Regímenes de poder desde el siglo XVII, México, Fondo de Cultura Económica, 2018

Au cours des dernières décennies, une grande partie de la réflexion politico-philosophique a été consacrée au domaine du « politique ». De nombreuses personnalités de la théorie politique contemporaine - Jacques Rancière, Alain Badiou, Reinhart Koselleck, Giorgio Agamben, Ernesto Laclau, Slavoj Zizek, entre autres - se sont consacrées l’explicitation des relations de pouvoir, mais elles considèrent souvent le concept du politique comme une évidence, une essence éternelle.

Dans Una arqueología de lo político, Elías José Palti soutient que la dimension de la réalité connue sous le nom de politique n'est pas une entité naturelle et transhistorique. Au lieu de cela, il affirme que l'horizon du politique est apparu dans le contexte d'une série de changements qui ont vu l’affirmation du pouvoir des monarchies absolues dans l'Europe du XVIIe siècle. Palti retrace cette série de redéfinitions qui accompagnent les changements de régimes de pouvoir jusqu’à nos jours, décrivant ainsi une généalogie de la notion de politique. Peut-être plus important encore, Une archéologie du politique apporte aux discussions théoriques une perspective historique solide, éclairant les influences complexes de la théologie et de la sécularisation sur notre compréhension du politique dans le monde contemporain.
 

Vérités et savoirs du marxisme: réactions d’une tradition politique face à sa crise, Paris, éditions Delga, 2018

Pourquoi est-on passé, en quarante ans, de la perspective triomphaliste du marxisme comme horizon indépassable (Sartre, 1960) au marxisme revendiqué comme lieu inhabitable (Badiou, 2002) ? Comment a-t-on glissé de ce triomphalisme à un marxisme qualifié par Derrida de « spectral » ? Pourquoi a-t-on troqué l’engagement sartrien, en situation, pour ce que l’auteur qualifie de « désarticulation de toute ontologie » dans le marxisme actuel et dans la politique en général ? Comment une tradition de pensée a-t-elle réagi à l’horizon bouché par le postmodernisme et ladite « fin de l’histoire » ? À travers l’étude des penseurs les plus influents du marxisme contemporain, Elías José Palti interroge une « crise », qu’il met d’ailleurs entre guillemets pour mieux nous permettre de la penser entre parenthèses, crise qui est peut-être aussi celle du Politique lui-même dans nos sociétés contemporaines.

*
*   *


Elías José Palti (Buenos Aires, 1956) est docteur en histoire de l’Université de Californie à Berkeley. Études postdoctorales au Colegio de México et à l’Université Harvard. Professeur actuellement à l’Université de Quilmes et à l’Université nationale de Buenos Aires, de même que chercheur au Conicet (le CNRS argentin). Ses articles ou livres sont parus dans près de vingt et un pays et en six langues. Parmi ses ouvrages, on trouve : Giro lingüístico e historia intelectual (1998) ; Aporías. Tiempo, Modernidad, Historia, Sujeto, Nacíon, Ley (2001) ; La nacíon como problema. Los historiadores y la “cuestión nacional” (2003) ; El tiempo de la política. El siglo XIX revisitado (2007) ; ¿Las ideas fuera de lugar? Estudios y debates acerca de la historia político-intelectual latinoamericana (2015) ; An Archaeology of the Political Regimes of Power from the Seventeenth Century to the Present (2017). Il est membre du comité éditorial de Prismas. Revista de Historia Intelectual et du Journal of the History of Ideas. Depuis 2016, il dirige le Centro de Historia Intelectual, de l’Université nationale de Quilmes.

*
*   *

 *** Entrée libre dans la limite des places disponibles ***


EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’Association des brésilianistes européens (ABRE) a choisi l’EHESS pour son prochain congrès Abre II

Échos de la recherche -L’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) recevra, du 18 au 21 septembre 2019, le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (Abre). Un premier rassemblement, beaucoup plus modeste, avait eu lieu à l’université de Leyde il y a deux ans. Il avait (...)(...)

Lire la suite

En septembre 2019, l'EHESS accueille deux grands événements internationaux : EURHO et ABRE

Vie de l'École -L’EHESS accueille chaque année des événements scientifiques de grande envergure, réunissant des spécialistes du monde entier. En septembre, deux grandes manifestations se tiendront à l’École, participant à son rayonnement international.Rural History 2019Gérard Béaur, président du (...)(...)

Lire la suite

ABRE II, deuxième congrès de l’Association des brésilianistes en Europe

Colloque - Mercredi 18 septembre 2019 - 09:00Le IIe congrès de l’Association des brésilianistes en Europe (ABRE) aura lieu du 18 au 21 septembre 2019 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), à Paris. Près de 500 intervenants sont attendus, venant notamment d'Europe et du Brésil, (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook