Actualités du laboratoire | 2017

Colloque international

Colloque international "Dialectiques transatlantiques des représentations et pratiques populistes"

Les 30 et 31 mai, Cité internationale universitaire de Paris, Fondation Argentine, Paris 14e

Avec la participation de Mondes Américains-Cerma, de la Fondation Argentine, du Ministerio de Educación y Deportes, Presidencia de la Nación et de la Revista deSignis

Colloque international

Dialectiques transatlantiques des représentations et pratiques populistes
Mardi 30 et mercredi 31 mai 2017
Cité internationale universitaire de Paris, Fondation Argentine,
27a Boulevard Jourdan, Paris 14e

Le contexte ouvert à la fin du XXe siècle en Amérique latine par l’émergence, y compris sur le plan électoral, de nouvelles forces et nouveaux leaders politiques, ainsi que les processus électoraux qui se succèdent au XXIe siècle en Europe, ont réintroduit le débat sur les populismes, entraînant un regain d’intérêt pour l’analyse comparée, mais également conceptuelle. Le populisme a toujours été un concept ambigu et flou, aux limites imprécises. Bien que le concept se caractérise par son utilisation « universelle », notamment aux niveaux médiatique et politique, il est à l’origine de tant de confusions que certains auteurs suggèrent de renoncer à son usage. La notion reste tiraillée entre ceux qui la considèrent comme un concept opérationnel utile pour les sciences sociales et ceux qui le contestent. La tendance constante consistant à réunir sous le vocable de populisme des phénomènes aussi divers est symptomatique en soi et prouve la difficulté qu’il y a à délimiter son utilisation. Il en résulte que le concept a été utilisé davantage comme un élément de critique politique que comme une catégorie d’analyse.

Présenté comme une sorte de pathologie et une perversion du politique dans son rapport normatif au système des partis propre à la démocratie libérale, le populisme est devenu une catégorie destinée à disqualifier, en marginalisant, certains comportements politiques. Il est associé à la démagogie, au clientélisme, au chauvinisme, au personnalisme, au nationalisme, à la manipulation et à l’autoritarisme – et ce, bien qu’aucune de ces caractéristiques n’appartienne exclusivement aux populismes, ce qui conduit à se demander jusqu’où les pratiques considérées propres à la tradition populiste l’instaurent comme une particularité du politique. Cette acception péjorative tend à être extrêmement restrictive, limitant les possibilités de compréhension. Dans ce cadre, ce colloque a pour objectif d’élargir le dialogue, questionnant les représentations et pratiques dites « populistes » des deux côtés de l’Atlantique. Il s'agit de prendre en considération, par le biais du comparatisme, des traits communs ou différentiels par rapport aux principaux fondements de la catégorie : les figures du conflit, la tendance à la personnalisation de la vie politique, l’appel au peuple, la récupération du passé, le discours antiélitiste ou l'utilisations des médias de communication. L’objectif est de formuler, à partir du large éventail des expériences latino-américaines, une reconsidération du concept afin de proposer une autre lecture - plus plurielle et complexe - du rapport du populisme à la démocratie. Elle s’avère particulièrement utile pour l’analyse d’un populisme de « gauche » placé au centre des débats contemporains, qui consisterait à lier la mobilisation antiélitiste à un projet censé rétablir, voir élargir, des droits des classes populaires.

Il convient dès lors de revenir sur les interprétations possibles du concept, même si l’objectif de ce colloque n’est pas de résoudre le dilemme conceptuel que présente le populisme, mais d’appréhender l’émergence de ces mouvements et d’analyser leurs actions concrètes. Le regard rétrospectif nous montre qu’il n’est pas envisageable d’établir une définition précise de ce concept en se fondant sur les seuls traits communs à la variété des phénomènes. Il semble plus raisonnable d’obvier à toute tentative de définition universelle du populisme, et plutôt de «décrire», de vouloir comprendre à partir de perspectives disciplinaires différentes et de situations distinctes certains processus politiques inscrits dans une spatialité et une temporalité très précises. Ceci doit nous conduire, d'une certaine manière, autant à l’analyse des expériences qui se sont déroulées tout au long du XXe siècle qu’à l’étude des mouvements contemporains.

Télécharger le programme (PDF)

Comité organisateur :
• Juan Corvalán,Fondation Argentine – EHESS – CERMA/Mondes Américains
• Lucrecia Escudero Chauvel, deSignis  – Université de Lille – IUT  INFOCOM
• Edgardo Manero, CNRS – EHESS – CERMA/Mondes Américains
• Eliana Pariente, EHESS – CERMA/Mondes Américains
• Laura Reali, Paris VII – EILA – ICT

Information et contact : culture.arg1@gmail.com

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’État en Asie et aux Amériques : perspectives croisées

Journée(s) d'étude - Jeudi 15 juin 2017 - 09:00Aucun État, même dans le cas extrême où il est imposé de l’extérieur, ne peut valablement se penser en dehors des interactions sociales qui le font naître, le façonnent et en conditionnent le fonctionnement quotidien. En se concentrant sur les expér (...)(...)

Lire la suite

Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil ?

Colloque - Mardi 30 mai 2017 - 09:00Ce colloque a pour objectif de proposer un éclairage historique sur la profonde rupture politique vécue par le Brésil au cours de l’année 2016, c’est-à-dire la conquête du pouvoir par une droite très conservatrice, via l’impeachment de la présidente Dilma Rous (...)(...)

Lire la suite

Traites et esclavages au prisme des artistes contemporains

Colloque - Jeudi 11 mai 2017 - 08:45Depuis 2007, le musée d’Aquitaine organise tous les deux ans un colloque international dans le cadre des commémorations de la journée du 10 mai sur les mémoires des traites, des esclavages et de leurs abolitions.Cette 6e édition des Rencontres atlantiques prop (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook