Actualités du laboratoire | 2017

 

Soutenance de thèse de María Teresa Calderón

Une république chancelante. La grande crise de la Colombie, 1826-1831

samedi 4 février, à 14h, en Sorbonne, Paris 5e

Mondes Américains et le CRALMI ont le plaisir de vous inviter à la

Soutenance de thèse de doctorat de María Teresa Calderó

Une république chancelante.
La grande crise de la Colombie, 1826-1831

préparée sous la direction de Annick Lempérière

Samedi 4 février 2017, à 14h
En Sorbonne, Galerie Dumas, salle Jean-Baptiste Duroselle,
Entrée par le 14 rue Cujas, Paris 5e

 

Devant le jury composé de :
• Alejandro Agüero, chercheur du CONICET, Professeur à l'Universite Nationale de Cordoba
• Javier Fernandez Sebastian, Professeur à l'Universite du Pays Basque
• Annick Lemperiere, Professeur à l'universite Paris 1Pantheon-Sorbonne
• Marta Lorente Sariñena, Professeur à l'Universite Autonome de Madrid
• Jean-Frederic Schaub, Directeur d'Etudes a l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
 

Résumé
Ce travail reconstitue les dynamiques de la très grave crise qui met en faillite la première république colombienne entre 1826 et 1831. Face à la vision historiographique défendant la faiblesse supposée des institutions pendant les révolutions hispaniques notre recherche souhaite montrer au contraire que la nature des processus politiques déclenchés par la crise de la Monarchie catholique est fortement juridique et institutionnalisée malgré les difficultés de gouvernabilité générées. Selon notre thèse principale, le politique révolutionnaire ne s’achève pas avec les nouvelles constitutions et l’émergence de nouvelles formes de sociabilité. Il intègre aussi des recours institutionnels du passé qui vont acquérir de nouvelles significations après 1808. Les processus étudiés montrent que la frontière entre le « nouveau » et l’ « ancien » est difficile à identifier, d’une part parce que le premier constitutionnalisme républicain intègre l ́ordre légal de la Monarchie, et, de l’autre, parce que les acteurs ne veulent pas rompre totalement avec le passé. Mais, si l’on veut comprendre la crise politique colombienne, un des éléments essentiels reste que ce sont les révolutions qui ont ouvert le champ politique à un ensemble d’acteurs corporatifs et territoriaux. Dans la lutte pour réaffirmer ou conquérir des droits, ces acteurs ont développé une dialectique entre la Constitution et l’ordre naturel corporatif et catholique que la charte de 1821 n’avait pas abrogé qui, il est important de le souligner, n’a pas toujours été conflictuelle. En 1826, cette tension au sein de l ́ordre constitutionnel se transforme en une contradiction qui va emporter la république, par la force des souverainetés territoriales. Ce « cleavage » qui provenait de 1808 ne s’arrête pas en 1831, mais aucune fracture territoriale d’une ampleur comparable ne frappe, par la suite, le monde hispanique. Notre travail suggère, qu’avec la crise colombienne, le cycle révolutionnaire du monde hispanique s’est achevé et commence le XIXème siècle de la Colombie actuelle.
 

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’État en Asie et aux Amériques : perspectives croisées

Journée(s) d'étude - Jeudi 15 juin 2017 - 09:00Aucun État, même dans le cas extrême où il est imposé de l’extérieur, ne peut valablement se penser en dehors des interactions sociales qui le font naître, le façonnent et en conditionnent le fonctionnement quotidien. En se concentrant sur les expér (...)(...)

Lire la suite

Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil ?

Colloque - Mardi 30 mai 2017 - 09:00Ce colloque a pour objectif de proposer un éclairage historique sur la profonde rupture politique vécue par le Brésil au cours de l’année 2016, c’est-à-dire la conquête du pouvoir par une droite très conservatrice, via l’impeachment de la présidente Dilma Rous (...)(...)

Lire la suite

Traites et esclavages au prisme des artistes contemporains

Colloque - Jeudi 11 mai 2017 - 08:45Depuis 2007, le musée d’Aquitaine organise tous les deux ans un colloque international dans le cadre des commémorations de la journée du 10 mai sur les mémoires des traites, des esclavages et de leurs abolitions.Cette 6e édition des Rencontres atlantiques prop (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook