Actualités du laboratoire | 2015

Histoire politique des dettes publiques à l'échelle globale depuis la fin du XVIIIe siècle

Histoire politique des dettes publiques à l'échelle globale depuis la fin du XVIIIe siècle

Colloque international du 11 au 12 juin, au Centre for History and Economics, Cambridge (UK)

organisé par Nicolas Barreyre, Nicolas Delalande et Alexia Yates à l'université de Cambridge.

Histoire politique des dettes publiques à l'échelle globale depuis la fin du XVIIIe siècle

Du 11 au 12 juin,

Centre for History and Economics,
Cambridge (UK)

 

La crise économique et financière de 2008 a placé la question de la dette publique au cœur du débat politique dans de nombreux pays, notamment en Europe et aux États-Unis. Les États ont dû intervenir massivement pour éviter un effondrement de leur système bancaire et financier, et atténuer les conséquences sociales de la crise. Il en est résulté un niveau d’endettement public inédit en temps de paix, qui alimente de multiples débats intellectuels, des tensions politiques et des mouvements sociaux, dans des pays soit confrontés à l’incapacité d’honorer leurs dettes, soit obligés d’adopter des mesures d’austérité pour éviter d’être sanctionnés ou réprimandés par les agences de notation, les marchés ou les institutions internationales. Le niveau d’endettement public est ainsi devenu en quelques années un indicateur central du débat économique et politique, et un enjeu de conflit permanent. Partout, la présence durable de dettes publiques élevées a conduit à redéfinir les programmes et les priorités politiques, à débattre des formes et du degré d’intervention de l’État, des rapports de ce dernier avec les marchés financiers et les institutions internationales, nourrissant aussi, par contrecoup, la défiance des populations à l’égard des institutions.

Cet atelier a pour but de replacer ces questions actuelles dans une histoire plus longue. S'appuyant sur les résultats d'une première journée d'étude organisée en juin 2013, il place la focale résolument sur les aspects politiques, au sens large, des dettes publiques. Tout en s’appuyant sur les acquis fondamentaux des recherches menées par les économistes et les politistes, il s’agit de déplacer le questionnaire en mettant au centre de l’analyse les concepts et les notions constitutifs de l’histoire politique. Quels sont les effets de la dette publique sur les formes et l’expression de la citoyenneté ? Quel rôle joue-t-elle dans les processus de construction et de fragilisation des États, et dans la relation que ceux-ci entretiennent avec les acteurs privés, la société civile et la mondialisation ? Quelles sont ses conséquences sur la répartition des revenus, les inégalités et la redistribution ? En somme, plutôt que de se demander à quelles conditions les États peuvent emprunter de l’argent, cet atelier explorera les effets politiques de la dette publique sur les institutions, les sociétés et l’ordre international, en prêtant attention aux discours, stratégies et représentations des acteurs. L’approche sera globale, dans la mesure où l’endettement public, qu’il soit la conséquence de la construction des États-nations au XIXe siècle, de l’essor des impérialismes européens entre les années 1860 et 1914, des guerres totales du XXe siècle, ou bien encore des difficultés structurelles des États sociaux à la fin du XXe siècle, est commun à de très nombreux pays, et façonne les relations de pouvoir à l’échelle mondiale, entre pays débiteurs, pays créanciers et institutions internationales.
Cet atelier se place dans le cadre d'un projet de recherche sur une histoire politique des dettes publiques coordonné par Nicolas Delalande et Nicolas Barreyre, et financé par le projet « Émergences » de la Ville de Paris.
 

Télécharger le programme complet

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Le Prix Lionel-Groulx remis à Gilles Havard pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016)

Prix et distinctions -Gilles Havard a reçu le 20 octobre 2017 à Montréal le Prix Lionel-Groulx pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016).Le prix Lionel-Groulx, décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française, récompense « le me (...)(...)

Lire la suite

Christianismes amérindiens – Appropriation, autonomisation, diffusion

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 novembre 2017 - 09:00Depuis une vingtaine d’années, de nombreux travaux ethnographiques ont été consacrés à l’appropriation du christianisme par les populations autochtones des Amériques. La plupart d’entre eux insistent néanmoins sur le caractère éphémère ou « i (...)(...)

Lire la suite

Les Midis de Brésil(s) - Carly Machado Professeur à l'Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro

Table ronde - Lundi 13 novembre 2017 - 12:00Pendant des nombreuses années, le catholicisme a été la religion hégémonique au Brésil, d’un point de vue quantitatif mais aussi qualitatif. Les catholiques étaient majoritaires numériquement, et l’idée d’une « culture brésilienne » elle-même s’ancrait (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook