Membres | Docteurs // Post-doctorants

Thibault Bechini

Photo Thibault Bechini
Centre(s) de rattachement : CRALMI

Coordonnées professionnelles

thibault.bechini[at]univ-paris1.fr

Fonction actuelle : Poste d'ATER en histoire contemporaine dans le département "Carrières sociales" de l'IUT B de Tourcoing/Université de Lille, à compter du 1er novembre 2021.

 

Prix :

Thibault Bechini a reçu plusieurs prix pour sa thèse de doctorat.
 

- Le prix d'Histoire sociale Mattei Dogan 2021 est décerné à une thèse de doctorat traitant d’un sujet d’histoire sociale, dans le sens le plus large du terme, du XIXe au XXIe siècle, et portant sur la France, un ou plusieurs pays étrangers ou un sujet transnational.
Pour en savoir plus
 

- Le prix de thèse de la Fondation des travaux historiques et scientifiques. La Fondation des travaux historiques et scientifiques, abritée par l’Académie des sciences morales et politiques, a pour ambition de soutenir les jeunes chercheurs, les sociétés savantes et des projets qui associent des collégiens ou des lycéens et des associations scientifiques.
Pour en savoir plus

 

- Le prix de thèse de la Société française d'histoire urbaine (SFHU) 2021.
Pour en savoir plus

 

 

Soutenance de thèse de Thibault Bechini

Des villes migrantes : Marseille, Buenos Aires. Construire et habiter les périphéries urbaines au temps des migrations italiennes (1860-1914)


Thèse réalisée sous la direction de Mme Annick Lempérière (Directrice de thèse),  Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CRALMI

Thèse soutenue le mercredi 18 novembre 2020 à 14 h, en visioconférence.

 

Composition du jury

• Mme Annick Lempérière (directrice de la thèse), Professeur, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
• Mme Catherine Brice, Professeur, Université Paris-Est Créteil
• Mme Pilar González Bernaldo de Quirós, Professeur, Université de Paris
• M. Xavier Daumalin, Professeur, Aix-Marseille Université
• Mme Manuela Martini, Professeur, Université Lumière Lyon 2
• Mme Charlotte Vorms, Maître de conférence, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
 

Résumé

Entre le milieu du XIXe siècle et la Première Guerre mondiale, Marseille et Buenos Aires connaissent une expansion urbaine sans précédent, étroitement liée à l'arrivée de nombreux migrants originaires du jeune État italien. Au début des années 1860, les deux ports abritent les plus importants effectifs de population émigrée en provenance de la péninsule italienne ; à la veille de la Grande Guerre, à Marseille comme à Buenos Aires, les Italiens représentent un cinquième des habitants.

Dans une perspective comparée, ce travail étudie la territorialisation de la présence italienne dans les marges urbaines des deux villes ; il met en évidence la contribution des migrants aux mutations techniques et typologiques qui, dans la seconde moitié du XIXe siècle, affectent le secteur de la construction et le marché immobilier des quartiers périphériques. Dans une perspective translocale et de microhistoire globale, la thèse étudie les circulations humaines et matérielles qui permettent de faire une lecture réticulée des transformations urbaines. Pour ce faire, l'analyse recourt principalement aux minutes des juridictions civiles, justice de paix et tribunal de première instance, qui sont compétentes pour régler un grand nombre de litiges ayant trait à la propriété, à la construction et aux marchés immobilier et locatif. Instrument de production de la ville ordinaire, le litige civil permet de faire une histoire "par le mur", administrative et technique, des quartiers périphériques en cours d'urbanisation. Surface de contact tout autant que clôture, le mur mitoyen est en effet au cœur des nouveaux rapports de voisinage qui se tissent dans les quartiers étudiés. La reconstitution de trajectoires résidentielles et professionnelles permet de compléter l'analyse et d'observer la manière dont les migrants italiens investissent les périphéries urbaines, comme habitants et comme travailleurs spécialistes du bâtiment. Enfin, la thèse montre comment changement technique et changement social modifient, à la veille de la Première Guerre mondiale, les interactions économiques et les aspirations politiques dans les quartiers périphériques marqués par la présence italienne.
 

Financement :  Contrat doctoral de l'ENS-Lyon / Paris 1 et bourse Walter Zellidja de l’Académie française.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Cycle « Sciences sociales et cinéma » : Nomadland de Chloe Zhao, avec Romain Huret

Projection-débat - Lundi 17 janvier 2022 - 19:45Présentation du cycleLe cycle « Sciences sociales et cinéma », organisé par l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et mk2, propose chaque mois de venir découvrir une œuvre cinématographique, suivie d’une discussion avec une chercheu (...)(...)

Lire la suite

Les États désunis d’Amérique

Communiqué -À l’occasion de l’investiture présidentielle de Joe Biden, l’EHESS a noué un partenariat avec Mediapart pour donner la parole à sept chercheuses et chercheurs de l’EHESS sous forme de grands entretiens vidéos.Interviewés par François Bougon, responsable international de Mediapart, se (...)(...)

Lire la suite

Le Prix Lionel-Groulx 2020 a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix Lionel-Groulx 2020 de l'Institut d'histoire de l'Amérique française (Canada) a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA) pour son ouvrage : Caribbean New Orleans : Empire, Race, and the Making of a Slave Society, Williamsburg et Chapel Hill, Omohund (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

2, cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex 
France
Tél. : +33 (0)1 88 12 03 99


Communication :
T.  +33 (0) 1 88 12 03 54
ou +33 (0) 1 88 12 03 44

Nous suivre sur Facebook