Actualités du laboratoire | 2014

Soutenance de thèse d'Emmanuelle Perez-Tisserant,

Soutenance de thèse d'Emmanuelle Perez-Tisserant, "Nuestra California - Faire Californie entre deux constructions nationales et impériales (vers 1810-1850)"

Samedi 29 novembre 2014, salle 7 et 8, à 9h, EHESS, 105 bd Raspail, Paris 6e.

Mondes Américains et le CENA sont heureux de vous inviter à la

Soutenance de thèse de doctorat d'Emmanuelle Perez-Tisserant,
préparée sous la direction de François Weil,

Nuestra California
Faire Californie entre deux constructions nationales et impériales (vers 1810-1850)


Samedi 29 Novembre 2014, à 9h
A l'EHESS, salles 7/8, 2e étage
105 Bd Raspail, Paris 6e
Métro Saint Placide ou Notre-Dame-des-Champs


Le jury sera composé de :

• Lisbeth Haas, Professeure, Université de Californie à Santa Cruz
• Annick Lempérière, Professeure, Université Paris I Panthéon Sorbonne
• Marie-Jeanne Rossignol, Professeure, Université Paris Diderot
• Clément Thibaud, Maître de conférences, Université de Nantes
• François Weil, Directeur d'études, EHESS (directeur de thèse)

 

Résumé :

Le cas de la Californie met en évidence le caractère impérial de la construction nationale du Mexique et des États-Unis au début du xixe siècle. Du point de vue du Mexique, malgré une volonté de rupture avec l'ordre colonial et d'harmonisation de tout le territoire, les frontières en général et la Californie en particulier sont vues comme des lieux d'exception. L'égalité des Indiens proclamée par l'indépendance s'y avère difficilement réalisable. « Mettre fin à l'ancien système » dans ces régions signifie mettre fin aux missions franciscaines et trouver d'autres moyens de les coloniser. Cependant, l'importance des missionnaires pour faire travailler les Indiens et empêcher les révoltes conduit le gouvernement à repousser la fin des missions. Les Amérindiens ont aussi leurs propres revendications sur une terre qu'ils considèrent comme leur. Les colons et soldats sont d'abord pour la plupart attachés au système tel qu'il est. Mais certains gouverneurs et d'autres intermédiaires orientent un certain nombre de jeunes gens vers une carrière publique et la conception de la Californie comme un projet politique fondé sur la souveraineté populaire puis la souveraineté des États. Se forme alors une élite locale prête à se révolter quand elle estime ses droits bafoués. Ces révoltes sont comparables aux révoltes fédéralistes au Mexique mais aussi à celles de colonies de peuplement dans les empires. La culture politique et les liens avec le Mexique évoluent aussi avec l'augmentation des circulations : à l'échelle régionale, le sud se rapproche du Mexique plus que le nord qui connaît une forte immigration de l'Oregon et de l'ouest des États-Unis. Du point de vue des États-Unis, l'espoir du consul à Monterey d'une demande d'annexion sans guerre est ruiné par l'initiative de migrants des années 1840, nourris des discours sur la « destinée manifeste », de défendre leurs droits à la terre et à une « vraie république » en Californie par l'attaque d'un poste de la frontière nord. Cette confrontation entre colons mexicains-californiens et migrants étatsuniens est celle de deux projets impériaux et nationaux sur un même territoire et illustre l'ambigüité de la revendication de souveraineté, de liberté et d'égalité sur un territoire conquis.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’État en Asie et aux Amériques : perspectives croisées

Journée(s) d'étude - Jeudi 15 juin 2017 - 09:00Aucun État, même dans le cas extrême où il est imposé de l’extérieur, ne peut valablement se penser en dehors des interactions sociales qui le font naître, le façonnent et en conditionnent le fonctionnement quotidien. En se concentrant sur les expér (...)(...)

Lire la suite

Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil ?

Colloque - Mardi 30 mai 2017 - 09:00Ce colloque a pour objectif de proposer un éclairage historique sur la profonde rupture politique vécue par le Brésil au cours de l’année 2016, c’est-à-dire la conquête du pouvoir par une droite très conservatrice, via l’impeachment de la présidente Dilma Rous (...)(...)

Lire la suite

Traites et esclavages au prisme des artistes contemporains

Colloque - Jeudi 11 mai 2017 - 08:45Depuis 2007, le musée d’Aquitaine organise tous les deux ans un colloque international dans le cadre des commémorations de la journée du 10 mai sur les mémoires des traites, des esclavages et de leurs abolitions.Cette 6e édition des Rencontres atlantiques prop (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook