Actualités du laboratoire | 2014

Soutenance de thèse de Elsa Devienne,

Soutenance de thèse de Elsa Devienne, "Des plages dans la ville : une histoire sociale et environnementale du littoral de Los Angeles (1920-1972)"

Samedi 6 décembre à 9h, EHESS, salles 7/8, 105 bd Raspail, Paris 6e

Mondes Américains et le CENA sont heureux de vous inviter à la

Soutenance de thèse de doctorat de Elsa Devienne,
préparée sous la direction de François Weil,

Des plages dans la ville : une histoire sociale et environnementale du littoral de Los Angeles (1920-1972)

Samedi 6 décembre 2014, à 9h
A l'EHESS, salles 7/8, 2e étage
105 Bd Raspail, Paris 6e
Métro Saint Placide ou Notre-Dame-des-Champs
 

Le jury est composé de :

• M. Andrew J. Diamond, professeur à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
• Mme Laurence Gervais, professeure à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense
• Mme Geneviève Massard-Guilbaud, directrice d’études à l’EHESS
• M. Thomas J. Sugrue, professeur à l’Université de Pennsylvanie
• M. François Weil, directeur d’études à l’EHESS (directeur de la thèse)

Résumé  :

Cette thèse explore l’histoire du littoral de Los Angeles, et plus spécifiquement des plages qui font la renommée de la région, des années 1920 au début des années 1970. Il s’agit d’étudier les plages non pas seulement sous l’angle de l’histoire du tourisme et des loisirs, mais dans une perspective d’histoire urbaine. En effet, l’aménagement, l’accessibilité, la surveillance, la réglementation et la ségrégation raciale de ces vastes espaces publics font l’objet de multiples débats au cours du siècle. À la croisée de l’histoire environnementale et de l’histoire socio-culturelle, ce travail prend en compte les différents acteurs – ingénieurs, scientifiques, urbanistes, élus et propriétaires locaux – qui ont cherché à transformer et réguler le littoral suivant des visions concurrentes, voire contradictoires, ainsi que les hommes et les femmes qui ont fait valoir leur droit d’occuper et de s’approprier ce lieu. Trois conclusions principales se dégagent de cette étude. D’abord, les plages de Los Angeles sont aujourd’hui largement artificielles ; elles ont notamment été élargies de manière spectaculaire entre les années 1930 et 1960. Ensuite, elles sont le théâtre de multiples remises en cause des hiérarchies sociales et raciales qui prévalent en ville. Toutefois, dans l’après-guerre, un mouvement de modernisation des plages et des quartiers environnants engendre l’élimination partielle des publics et des pratiques jugés indésirables par les autorités. Enfin, les plages sont le lieu de naissance de plusieurs sous-cultures, qui contribuent à façonner un modèle balnéaire original et influencent les manières de montrer et mettre en valeur son corps, à la plage comme à la ville.

 

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

L’État en Asie et aux Amériques : perspectives croisées

Journée(s) d'étude - Jeudi 15 juin 2017 - 09:00Aucun État, même dans le cas extrême où il est imposé de l’extérieur, ne peut valablement se penser en dehors des interactions sociales qui le font naître, le façonnent et en conditionnent le fonctionnement quotidien. En se concentrant sur les expér (...)(...)

Lire la suite

Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil ?

Colloque - Mardi 30 mai 2017 - 09:00Ce colloque a pour objectif de proposer un éclairage historique sur la profonde rupture politique vécue par le Brésil au cours de l’année 2016, c’est-à-dire la conquête du pouvoir par une droite très conservatrice, via l’impeachment de la présidente Dilma Rous (...)(...)

Lire la suite

Traites et esclavages au prisme des artistes contemporains

Colloque - Jeudi 11 mai 2017 - 08:45Depuis 2007, le musée d’Aquitaine organise tous les deux ans un colloque international dans le cadre des commémorations de la journée du 10 mai sur les mémoires des traites, des esclavages et de leurs abolitions.Cette 6e édition des Rencontres atlantiques prop (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook