Ouvrages parus | 2014

Tome 1 - Histoire de l’île d’Annobón (Guinée Équatoriale) et de ses habitants du XVe au XIXe siècle / Tome 2 - Les Annobonais, un peuple africain original

Tome 1 - Histoire de l’île d’Annobón (Guinée Équatoriale) et de ses habitants du XVe au XIXe siècle / Tome 2 - Les Annobonais, un peuple africain original

Valérie de Wulf (2014)
Paris,  L'Harmattan, Guinée Équatoriale- Vol 1 et 2,  [2014]

Tome 1 - Histoire de l’île d’Annobón (Guinée Équatoriale)
et de ses habitants du XVe au XIXe siècle

***

Tome 2 - Les Annobonais, un peuple africain original
Guinée Équatoriale, XVIIIe - XXe Siècles

 

La Guinée Équatoriale est un pays constitué de terres continentales, mais aussi de plusieurs îles. Annobón est l’une d’entre elles. Elle est la plus isolée du golfe de Guinée. Découverte par les  Portugais à la fin du XVe siècle, elle est peuplée par leurs soins au milieu du XVIe siècle. Bien qu’éloignée des côtes, sa position stratégique, à la croisée des routes maritimes européennes des épices et de la traite négrière, fait que ses habitants connaissent un destin très agité. Escale ponctuelle de rafraîchissement, elle est connue des marins expérimentés jusqu’à la fin du XIXe siècle. Elle est l’objet de convoitises de différentes puissances européennes avant de devenir officiellement, pour les Occidentaux du moins, une colonie espagnole à la fin du XVIIIe siècle. Mais l’histoire des Annobonais ne s’arrête pas là : il y a une autre histoire qu’il fallait écrire, qui transparaît dans les documents d’archives, celle d’un peuple qui se libère du joug colonial et de l’esclavage dès le début du XVIIIe siècle et qui trouve le moyen de résister aux différentes tentatives européennes de conquêtes. Ce n’est que par l’intermédiaire de la religion catholique, car les Annobonais sont très pieux, que les Espagnols parviendront à imposer progressivement leur colonisation à la fin du XIXe siècle. Ce travail historique, en deux tomes, est enrichi d’un volet plus anthropologique, qui permet de découvrir cette société très originale, et méconnue en France.

 

Membre associé du CERMA et de Mondes Américiains, Valérie de Wulf est une historienne archiviste française qui se consacre depuis plusieurs années à l’ histoire de la Guinée Équatoriale. Avec les membres de l’Association France-Guinée Équatoriale, elle a décidé de participer à la création de la collection « Guinée Équatoriale » en proposant, entre autre, sa thèse doctorale soutenue en France à l’E.H.E.S.S. Cette étude en deux tomes n’est que la première d’une série d’ouvrages de qualité, choisis par un comité de lecture de spécialistes. Le but de cette initiative est de faire découvrir aux Français ce pays si peu connu, mais aussi de permettre aux Équato-guinéens d’avoir accès à des informations historiques, ou autres, qu’ ils ne sont pas en mesure de venir consulter sous nos latitudes.


ISBN : 978-2-343-03397-6 / 978-2-343-03399-0
Fiche éditeur : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=auteurs&obj=artiste&no=26962
EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Le Prix Lionel-Groulx remis à Gilles Havard pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016)

Prix et distinctions -Gilles Havard a reçu le 20 octobre 2017 à Montréal le Prix Lionel-Groulx pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016).Le prix Lionel-Groulx, décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française, récompense « le me (...)(...)

Lire la suite

Christianismes amérindiens – Appropriation, autonomisation, diffusion

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 novembre 2017 - 09:00Depuis une vingtaine d’années, de nombreux travaux ethnographiques ont été consacrés à l’appropriation du christianisme par les populations autochtones des Amériques. La plupart d’entre eux insistent néanmoins sur le caractère éphémère ou « i (...)(...)

Lire la suite

Les Midis de Brésil(s) - Carly Machado Professeur à l'Universidade Federal Rural do Rio de Janeiro

Table ronde - Lundi 13 novembre 2017 - 12:00Pendant des nombreuses années, le catholicisme a été la religion hégémonique au Brésil, d’un point de vue quantitatif mais aussi qualitatif. Les catholiques étaient majoritaires numériquement, et l’idée d’une « culture brésilienne » elle-même s’ancrait (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook