Actualités du laboratoire | 2014

"Du discours aux concepts, du concept aux discours : écrire l’histoire hémisphérique"

Jeudi 20 novembre, EHESS, Salle 638, 190-198 av. de France, Paris 13e

Journée d’étude organisée par les doctorants du laboratoire Mondes américains

Journée d’étude organisée par les doctorants
du laboratoire Mondes américains - UMR 8168

Du discours aux concepts, du concept aux discours : écrire l’histoire hémisphérique

Jeudi 20 novembre 2014, à l'EHESS, Salle 638
190-198 avenue de France, Paris 13e

Organisé par Juan Heredia, Jean-Paul Lallemand et Serge Ollivier

 

Télécharger  le programme et l'affiche

 

La journée d’étude des doctorants de Mondes américains de l’année 2014 s’inscrit dans la continuité de la précédente édition, en octobre 2012. Il s’agit de rassembler des chercheurs américanistes aux terrains de recherches extrêmement variés et d’interpeler la raison d’être hémisphérique de Mondes américains. Regards et objets américains pourront être croisés et débattus dans un cadre scientifique convivial. La journée d’étude réunit des jeunes chercheurs rattachés en priorité à trois établissements distincts (EHESS, Universités Paris 1et Paris X) en les intégrant tant aux réflexions qu’aux sociabilités scientifiques originales qui fondent Mondes américains. Unité de recherche aux multiples centres, le laboratoire rassemble des horizons de recherche bien différents dans le temps comme dans l’espace, de l’Amérique du Nord à l’Amérique du Sud et de la conquête jusqu’à nos jours. 

La perspective américaniste intégrant le nord et le sud du Rio Grande, déjà interrogée en 2012, est proposée une nouvelle fois, et sous un nouveau jour, comme cadre de nos échanges en 2014. Cette journée d’étude à venir est consacrée aux singularités qu’impose l’écriture hémisphérique de l’histoire. Les différentes approches induites par nos objets de recherche, qu’elles soient spatiales, sociales, politiques ou bien scientifiques, partagent un spectre sémantique spécifique qui rassemble et parfois divise les chercheurs. Un même terme peut très bien être entendu ici comme un concept et là comme un idiotisme. En quoi certains de ces termes du discours historique hémisphérique fédèrent nos recherches ? Sont-ils propres aux « chercheurs américanistes »? Pouvons-nous à partir d’une réflexion collective autour de ces topoï façonner un terrain commun de l’écriture hémisphérique ? Il s’agit donc à travers cette journée d’étude d’inviter les doctorants de Mondes américains à réfléchir ensemble aux termes qu’ils utilisent et partagent malgré les différences entre les cadres linguistiques et les traditions historiographiques et sociologiques respectives.

Du Cône Sud à l’Amérique du Nord, de l’espace atlantique au monde panaméricain, nous proposons à l’analyse une série de termes bien souvent récurrents. La réflexion sur ces mots-clefs et leur utilisation dans les Amériques permet de confronter les approches historiennes. Notions partagées, ils peuvent faire l’objet d’une histoire intellectuelle nationale et/ou transnationale ; mots-valises, ils sont opposables à une histoire des pratiques ;  éléments de discours mais aussi catégories d’analyse, ils sont à replacer dans une perspective historiographique.

Nous proposons donc douze « concepts » : Race, Communauté, Frontière, État, Nation, Peuple, Métissage, Ethnie, Identité, Créole, Genre, Modernité. Autant de signifiants américains que les intervenants pourront décliner de façon ouverte, selon leurs problématiques et leurs sources.

 

Programme :

9h30-10h : Accueil des participants

10h-10h30 : Présentation de la journée par les organisateurs

10h00-12h30 -  Panel 1 – Race, Identité, métissage, hybridité
Président de séance : Véronique Hébrard, CRALMI-Mondes Américains / Univ. Paris 1

Intervenants :
10h30-11h : Sarah Abel, EHESS-CIRESC « A la recherche des identités américaines à l’ère de la génomique » : Une discussion des appropriations et ambigüités de cinq concepts sociologiques au sein des études moléculaires »

11h - 11h30 : Juan José Heredia Neyra, Mondes Américains-CRHIA-STARACO-Univ. Nantes, «“Le chinois bouc émissaire vs le chinois travailleur". Les intellectuels et la racialisation de la minorité chinoise au Pérou (1860-1914) »

11h-12h : Commentaires de la présidente de séance

12h-12h30 : Questions-réponses

12h30-14h : Pause déjeuner

14h-15h30 - Panel 2 – Nation, frontière, ethnie et identité
Président de séance : Peter Marquis, ERIAC / Univ. de Rouen

Intervenants:

14h-14h30 : Eduardo Giraldo,  EPHE, « Les Wayuu, ethnie binationale transfrontalière ou nation amérindienne sans frontières ? »

14h30-15h : Miriam Hernandez Reyna, IHTP / Univ. Paris 1,« Réappropriations du passé précolombien dans les luttes pour l’identité indienne au Mexique : les mouvements indiens à Tezpotlán Mexique (1995-2014) face à l’État multiculturel ».

15h-15h30 : Commentaires du président de séance

15h30-16h00 : Evens Jabouins, CENA-Mondes Américains, «The Haitian/Dominican Divide : une question de frontières ethniques et culturelles»

16h-16h30: pause-café

16h30-17h30 -  Table Ronde – Réflexions sur les mots clés de la journée
Véronique Hebrard, CRALMI-Mondes Américains / Univ. Paris 1,
Peter Marquis, ERIAC / Univ. de Rouen
Jean Paul Lallemand
 

17h30 Mots de clôture et pot

 

Comité d’organisation :
Jean Paul L’Allemand, EHESS-CENA
Juan José Heredia Neyra, Mondes Américains
Serge Ollivier, CRALMI-Panthéon Sorbonne

Comité Scientifique :
Véronique Hebrard, CRALMI- Paris 1,
Thomas Grillot,  EHESS-CENA
Peter Marquis, Université de Rouen.
Clément Thibaud, Université de Nantes-Staraco.

Cette journée d'étude a été organisée en partenariat avec la Maison des Sciences de l’Homme.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Missionnaires et traducteurs : les enjeux de la traduction des textes chrétiens en langues amérindiennes

Colloque - Jeudi 08 décembre 2016 - 09:00

Dans de nombreuses langues amérindiennes, les premiers textes écrits, et souvent les seuls à ce jour, sont des traductions de textes chrétiens (Bible, sermons, etc.), œuvre de missionnaires protestants ou catholiques, qui sont aussi ceux qui ont fixé une norme de transcription de la langue. Des traductions partielles de la Bible existent ainsi dans plus de 200 langues amérindiennes. Il s’agit donc là d’un fait linguistique, historique et culturel majeur, qui offre la possibilité de comparaisons riches et précises. Ces textes chrétiens en langues amérindiennes constituent un objet singulier, qui n’a jusqu’à présent guère été étudié en tant que tel. Ces journées d’études ont pour objectif d’étudier ces traductions sous deux angles : à la fois celui de la production des textes (acteurs amérindiens et étrangers, processus de traduction, idéologies linguistiques, résultats textuels, etc.) et sous celui de leurs usages par les Amérindiens (lecture, reformulations, réinterprétations, etc.).

Lire la suite

Conférence de Véronique Boyer "Expansion évangélique et migrations en Amazonie brésilienne"

Conférence - Vendredi 25 novembre 2016 - 15:00

L'expansion remarquable des Eglises évangéliques au Brésil a généralement été appréhendée dans le cadre des classifications élaborées par les historiens et sociologues des religions. Les efforts de recensement et de compréhension ont aisni porté sur les formes les plus récentes du champ protestant (pentecôtisme, néo-pentecôtisme), particulièrement visibles dans les villes.
La circulation des individus entre des Eglises très différentes témoigne pourtant d'une fluidité des espaces religieux dont les contours se dessinent avant tout par opposition au catholicisme. Ce phénomène de mobilité religieuse est à mettre en raport avec la réalité de flux migratoires intenses entre milieux rural et urbain.
Ainsi, dans la région amazonienne, le succès du message évangélique tient moins aux stratégies développées par les Eglises qu'à l'action de prédicateurs indépendants, appelés "évangélistes", qui conçoivent leur ministère comme l'accomplissement d'une mission divine. La notion de mission divine permet d'éluder la question de la reconnaissance des évangélistes par les Eglises.

Lire la suite

La Parole et le Corps. Fabrique, ambiguïté et brouillage des catégories en Amérique ibérique (XVIe-XXe siècles)

Colloque - Jeudi 10 novembre 2016 - 10:00

Ce colloque s’inscrit dans le prolongement des réflexions engagées récemment par plusieurs programmes de recherche sur les processus d’identification et de catégorisation socio-raciale des populations dans l’espace atlantique. Que l’on ait une conception ample de la « race » ou que l’on préfère parler de calidad pour désigner l’ensemble des critères qui prévalent dans la fabrique des contours de telle ou telle catégorie, les travaux sur ce thème tendent à affirmer qu’un grand nombre d’indicateurs s’associent dans la catégorisation des individus. Les réflexions ont jusqu’à présent porté en priorité sur le lignage, le sang, la couleur de peau, le phénotype, l’appartenance religieuse. Nous souhaiterions introduire des marqueurs moins étudiés comme le maniement des langues, l’apparence corporelle et les pratiques alimentaires, à la fois porteurs d’informations sociales et supports de jugements.

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33