Membres | Membres associés

Marjolaine Carles

Carles Marjolaine
Centre(s) de rattachement : CRBC
Laboratoire(s) de rattachement : Mondes américains

Coordonnées professionnelles

marjolaine.carles[at]gmail.com

Sujet et direction de thèse

Des rivières, de l'or et des fontaines : politiques des eaux au XVIIIe siècle à Vila Rica (Minas Gerais). Thèse de doctorat, sous la co-direction de Bernard Vincent et Claudia Damasceno Fonseca, CRH/CRBC-Mondes Américains, EHESS

Bénéficaire d'un contrat doctorale de la  Casa Velázsquez (2013-2014).


Résumé

Vila Rica (actuelle Ouro Preto, Brésil) représente un excellent observatoire pour examiner les politiques des eaux dans le cadre impérial portugais au XVIIIe siècle. Dans cette ville minière, devenue en 1720 le lieu de résidence du gouverneur de la capitainerie des Minas Gerais, qui contrôlait l’eau, comment et pourquoi ?
Notre période d'étude commence au moment des premières découvertes officielles d'or alluvionnaire (1693) et se termine l’année de construction de la dernière fontaine publique dans la ville minière (1806). Cette période est essentielle pour comprendre l’évolution des enjeux de gestion de l'eau. En effet, le XVIIIe siècle fut caractérisé par un développement important en termes de contrôle de l’eau à la fois dans les mines d’or et dans la ville, en raison des découvertes de filons aurifères et du développement urbain de Vila Rica. Une grande diversité de sources de type normatif est exploitée afin d’en dégager les droits des eaux et le rôle des pouvoirs. Sur un territoire isolé où les ressources en eau étaient abondantes, le projet municipal des eaux gratuites distribuées par de belles fontaines a révélé, dès la première moitié du XVIIIe siècle, une forte intentionnalité politique. Cette prestigieuse représentation de la politique des « eaux publiques », selon le modèle métropolitain, est apparue dans l'espace colonial où se faisaient front différentes sphères du pouvoir.
Ainsi, cette thèse met en valeur l’importance du contrôle de l’eau au sein du processus d'amélioration de l'exercice du pouvoir. Les conflits d’intérêts liés au partage de la ressource nous permettent d’analyser les enjeux d'appropriation et d’usage. Dès lors, nous cherchons à démontrer en quoi la politique des eaux était une préoccupation centrale pour la monarchie, pour la municipalité et pour la population, mêlant des intérêts « communs » et « privés ».

Mots clés : eau, politique, régimes juridiques, ville minière, XVIIIe siècle, Brésil.
 

Voir aussi CV en anglais
Voir aussi CV Casa de Velázquez

Abstract

Vila Rica (currently Ouro Preto, Brazil) represents an excellent case study on water policies within the Imperial Portuguese framework prevailing in the eighteenth century. In this mining town, which became the governor’s headquarter in the Captaincy of Minas Gerais in 1720, just who controlled water, how and why?
The study correspondingly spans the period beginning in 1693 with the first discoveries of alluvial gold before ending with the building of the final public fountain in 1806. This period is essential to understanding how the challenges of managing water have evolved over time. Indeed, the eighteenth century was characterised by an important development in terms of managing the water both in the mines and in the town due to the discoveries of gold and the corresponding development of the town center. A wide diversity of normative sources leads to the focus on the water law and the role of power. In this isolated territory, where water as a resource abounded, the municipal project for free water provided by beautiful fountains, dating back to the first half of the eighteenth century, reveals strong political intentions. This prestigious representation of the « public water » policy, aligned with the metropolitan model, thus appeared in the colonial space when rivalries occurred between different spheres of power.
Thus, this thesis emphasizes the sheer importance of controlling water as a means of enhancing the process of exercising power. The way in which conflicts took place in water sharing enables us to highlight the challenges inherent to appropriation and usage. Hence, we here demonstrate how the water policy became a major concern for the monarchy, the Town Council and the population, involving both « common » and « private » interests.

Keywords : water policy, legal status, mining town, 18th century, Brazil
 

Resumo

Vila Rica (atual Ouro Preto, Brasil) representa um excelente observatório para estudar as políticas das águas no quadro do império português durante o século XVIII. Nessa vila mineira, que, em 1720, tornou-se o local de residência do governador da Capitania das Minas Gerais, quem controlava a água, como, por que ?
Nosso período de estudo comença em 1693, momento das primeiras descobertas oficiais de ouro aluvionário, e termina em 1806, o ano de construção do último chafariz público na vila mineira. Este período é essencial para entender a evolução dos desafios de gestão da água. Com efeito, o século XVIII foi caracterizado por um desenvolvimento importante em termos de controle da água nas minas de ouro, tal como na vila, à luz das descobertas auríferas e do desenvolvimento urbano de Vila Rica. Uma grande diversidade de fontes primárias de tipo normativo foi utilizada a fim de dar relevo aos direitos das águas e ao papel dos poderes. Em um terrirório isolado, onde os recursos hídricos eram abundantes, o projeto municipal das águas gratuitas distribuidas por intermédio de belas fontes revela, desde a primeira metade do século XVIII, um forte propósito político. Esta prestígiosa representação da política das « águas públicas », segundo o modelo metropolitano, expressou-se no espaço colonial, onde diversas esferas do poder digladiavam entre si.
Nossa tese realça, assim, a importância do controle da água no processo de aperfeiçoamento do exercício do poder. Os conflitos de interesses ligados à partilha do recurso, permetem-nos analisar os desafios de apropriação e de uso. Tentamos demonstrar, portanto, em que medida a política das águas foi uma preocupação central da monarquia, da municipalidade e da população, envolvendo interesses « comuns » e « privados ».

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Le chiffre et la carte

Colloque - Jeudi 21 septembre 2017 - 09:30Le chiffre (le recensement, les enquêtes statistiques, les données, les artefacts comme le taux de chômage ou l’indice des prix) et la carte (les descriptions géographiques, les différents types de cartes, géologiques, topographiques, etc., leur soubasse (...)(...)

Lire la suite

L’État en Asie et aux Amériques : perspectives croisées

Journée(s) d'étude - Jeudi 15 juin 2017 - 09:00Aucun État, même dans le cas extrême où il est imposé de l’extérieur, ne peut valablement se penser en dehors des interactions sociales qui le font naître, le façonnent et en conditionnent le fonctionnement quotidien. En se concentrant sur les expér (...)(...)

Lire la suite

Quelle droite a pris le pouvoir au Brésil ?

Colloque - Mardi 30 mai 2017 - 09:00Ce colloque a pour objectif de proposer un éclairage historique sur la profonde rupture politique vécue par le Brésil au cours de l’année 2016, c’est-à-dire la conquête du pouvoir par une droite très conservatrice, via l’impeachment de la présidente Dilma Rous (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook