CECI n'est pas EXECUTE Mondes américains : Axe 3 - État, institutions et dynamiques sociales dans les Amériques, XVIIIe-XXIe siècles

Mondes Américains | Axes de recherches

Axe 3 - État, institutions et dynamiques sociales dans les Amériques, XVIIIe-XXIe siècles

Coordinateurs : Nicolas Barreyre (CENA-EHESS), Annick Lempérière (CRALMI-Université de Paris I)

Nous proposons de partir de l’hypothèse de travail suivante : ce qu’on nomme État serait à la fois une modalité et un processus de structuration du social. C’est aussi reconnaître que l’État n’est qu’une des formes d’institutionnalisation des pouvoirs politiques et sociaux. Les expériences historiques américaines fourmillent d’alternatives riches d’enseignement, des différentes formes de fédéralisme institutionnel à la puissance laissée aux corporations, aux associations volontaires, aux fondations philanthropiques, voire au crime organisé. Il faut compter aussi sur des formes originales de résistance ou, au contraire, d’appel à l’État. Cet axe de recherche se donne deux objectifs. Le premier repose sur deux hypothèses de travail – le laboratoire américain et ses spécificités, l’État comme produit et acteur d’interactions sociales. La seconde ouvre sur un large comparatisme, en confrontant le domaine américain avec d’autres aires.


1. Historiciser et conceptualiser les expériences de l’État aux Amériques

Il s’agit de faire passer l’État du statut de catégorie d’analyse à celui d’objet à conceptualiser en fonction des spécificités américaines. Les convergences entre Amériques du Nord et du Sud prennent-elles la forme d’une conceptualisation commune ? L’entreprise de dénomination des expériences étatiques américaines est inséparable d’une réflexion sur la périodisation. Peut-on saisir dans une même contemporanéité l’État du « New Deal » et celui des « populismes » ? La périodisation engage la prise en compte des circulations de paradigmes et savoirs entre l’Europe et les Amériques et surtout entre les Amériques, une réalité longtemps négligée par l’historiographie.


2. Retours comparatifs et théoriques

Comprendre les spécificités américaines appelle une ouverture aux autres aires géographiques et aux réflexions plus théoriques sur l’État. Un paradigme plus large corrige la dérive exceptionnaliste. En sorte que les analyses sur les cas américains alimentent un dialogue avec les spécialistes de l’État d’autres régions du monde. Cette confrontation vise à reconceptualiser l’État comme modèle.
L’approche que nous proposons dans cet axe cible deux horizons. D’une part, les spécificités américaines peuvent nourrir un modèle qui cependant ne généralise pas des « épures » européennes (France, Prusse). D’autre part, en embrassant toutes les Amériques la recherche construit les clés de la comparaison avec l’Europe et d’autres régions du monde, et débouche sur une nouvelle théorisation de l’État. Le premier objectif s’appuie surtout sur l’équipe de l’axe ; le second commande une collaboration plus large au-delà de Mondes Américains – notamment dans le cadre du Laboratoire d'excellence TEPSIS.

♦ Télécharger la présentation complète de cet axe

 

Statutaires :
Nikita Harwich (ESNA – Université Paris Ouest), Véronique Hébrard (CRALMI – Université Paris I), Romain Huret (CENA – Université Lyon2), Frédérique Langue (CERMA – CNRS), Edgardo Manero (CERMA – CNRS), Pauline Peretz (CENA – Université de Nantes), Yann Philippe (CENA – Université de Reims), Patricia Sampaio Silva (CRBC – EHESS), Geneviève Verdo (CRALMI – Université Paris I), François Weil (CENA – EHESS).

 

Associés :
Laura Brondino (Université de Lille 3), Stéphane Boisard (Université Paris 3), Joëlle Chassin (Université Paris III), Maud Chirio (Université de Marne-la-Vallée), Manuel Covo (EHESS), Eduardo Gálvez (FLACSO, Buenos Aires), Juan Carlos Garavaglia (Université Pompeu Fabra), Marianne González Alemán (Universidad Tres de Febrero), Emmanuelle Perez-Tisserand (EHESS), Pilar González Bernaldo (Université Paris 7), Simon Grivet (docteur EHESS), Daniel Gutiérrez Ardila (CEHIS, Universidad Externado, Bogotá), Pilar López Bejarano (Université Pompeu Fabra, Barcelone), Stéphane Michonneau (Casa de Velázquez/Université de Poitiers), Eugenia Palieraki (Université de Cergy-Pontoise), Lissell Quiroz-Pérez (Université de Rouen), Alexandre Rios-Bordes (EHESS), Daniel Rojas (Paris I), Paul Schor (Université Paris 7), Clément Thibaud (Université de Nantes).

 

Doctorants (situation en décembre 2014) :
María Elvira Álvarez Gímenez (Paris I), Camille Amat (EHESS), Maria Teresa Calderón (Paris I / Externado de Bogotá), Philippe Castejon (Paris I), Charles Fonlupt (Paris I), Ombelyne Dagicour (Paris I / Université de Genève), Aurélien Gillier (EHESS), Juan-José Heredia (Paris Ouest), Jean-Paul Lallemand (EHESS), Alejandra Motis (Paris I / Université de Ciudad Juárez), Serge Ollivier (Paris I), Jimmy Andrés Parra (Paris I), , Romy Sánchez (CRALMI-Paris I / Casa de Velázquez).

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Les Midis de Brésil(s) - Ruy Braga, Professeur à l'Université de São Paulo

Table ronde - Lundi 05 février 2018 - 12:00L’activisme social du précariat globalisé, devenu plus visible à partir de la crise de la globalisation de 2008, attire de plus en plus l’attention des sociologues dans différentes parties du monde. Cette conférence vise à présenter les principales cara (...)(...)

Lire la suite

Le Prix Lionel-Groulx remis à Gilles Havard pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016)

Prix et distinctions -Gilles Havard a reçu le 20 octobre 2017 à Montréal le Prix Lionel-Groulx pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016).Le prix Lionel-Groulx, décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française, récompense « le me (...)(...)

Lire la suite

Christianismes amérindiens – Appropriation, autonomisation, diffusion

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 novembre 2017 - 09:00Depuis une vingtaine d’années, de nombreux travaux ethnographiques ont été consacrés à l’appropriation du christianisme par les populations autochtones des Amériques. La plupart d’entre eux insistent néanmoins sur le caractère éphémère ou « i (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook