Membres | Membres associés

Mirko Roal Solari Pita

Silhouette
Institution(s) de rattachement : EHESS
Centre(s) de rattachement : CERMA, Mondes américains

Coordonnées professionnelles

mirkosp77[at]yahoo.com

Sujet de thèse

  • Les chemins de l’ethnicité : parcours identitaires des descendants des mitmas cañaris dans la région andine (XVIe – XXIe siècle. Sous la direction de Carmen Salazar Soler.

 

Thèsse de doctorat  soutenue le 3 juillet 2015 à l'EHESS

Le  jury :
• Carmen Bernand, Professeure émérite de l’Université Paris Ouest Nanterre- La Défense – rapporteur.
• Sonia Rose, Professeure de l’Université de Toulouse Jean Jaurès – rapporteur.
• Jean- Pierre Chaumeil, Directeur de Recherche émérite du CNRS (EREA-LESC).
• Jacques Poloni-Simard, Maître de Conférence à l’EHESS.
• Carmen Salazar-Soler, Directrice de Recherche au CNRS, directrice de la thèse.

Résumé :

Cette thèse décrit et analyse, sur la longue durée, les manifestations identitaires, principalement de caractère ethnique, d'un groupe amérindien unitaire jusqu'au XVe siècle : les Cañaris. Une bonne partie de cette population, incorporée à l'empire des Incas, fut affectée par la politique mitma de déplacements collectifs qui caractérisait cet Etat préhispanique. Le Cañar, région d'origine du groupe ethnique, dans l'actuel Equateur, Porcón et Chiara, dans l'actuel Pérou, ainsi que Copacabana, dans l'Altiplano bolivien, constituent les quatre localités où cette recherche ethno-historique et anthropologique se met en place. Durant la colonisation espagnole, les localités concernées par cette thèse fourniront le scénario de diverses manifestations collectives, telles que l'adaptation, la contestation stratégique, l'affirmation identitaire, l'intégration aux nouveaux contextes régionaux et l'ethnogenèse. A l'heure actuelle, les descendants de ce peuple préhispanique participent des luttes de revendication indigènes en Equateur et en Bolivie, tandis qu'au Pérou multiples expressions identitaires locales voient le jour. Le dynamisme des constructions ethniques, ainsi que les dialogues et tensions entre structure et agency, sont présents entre la fin de l'empire inca, la Colonisation et la période républicaine andine.

Mots clés : Cañaris, mitma, ethnogenèse, empire inca, Colonisation, revendication indigène, stratégie.
 

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Les Midis de Brésil(s) - Ruy Braga, Professeur à l'Université de São Paulo

Table ronde - Lundi 05 février 2018 - 12:00L’activisme social du précariat globalisé, devenu plus visible à partir de la crise de la globalisation de 2008, attire de plus en plus l’attention des sociologues dans différentes parties du monde. Cette conférence vise à présenter les principales cara (...)(...)

Lire la suite

Le Prix Lionel-Groulx remis à Gilles Havard pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016)

Prix et distinctions -Gilles Havard a reçu le 20 octobre 2017 à Montréal le Prix Lionel-Groulx pour son livre Histoire des coureurs de bois. Amérique du Nord, 1600-1840 (Les Indes Savantes, 2016).Le prix Lionel-Groulx, décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française, récompense « le me (...)(...)

Lire la suite

Christianismes amérindiens – Appropriation, autonomisation, diffusion

Journée(s) d'étude - Vendredi 24 novembre 2017 - 09:00Depuis une vingtaine d’années, de nombreux travaux ethnographiques ont été consacrés à l’appropriation du christianisme par les populations autochtones des Amériques. La plupart d’entre eux insistent néanmoins sur le caractère éphémère ou « i (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook