Membres | Jeunes docteurs

Mirko Roal Solari Pita

Silhouette
Jeunes docteurs
Institution(s) de rattachement : EHESS
Centre(s) de rattachement : CERMA, Mondes américains

Coordonnées professionnelles

mirkosp77[at]yahoo.com

Sujet de thèse

  • Les chemins de l’ethnicité : parcours identitaires des descendants des mitmas cañaris dans la région andine (XVIe – XXIe siècle. Sous la direction de Carmen Salazar Soler.

 

Thèsse de doctorat  soutenue le 3 juillet 2015 à l'EHESS

Le  jury :
• Carmen Bernand, Professeure émérite de l’Université Paris Ouest Nanterre- La Défense – rapporteur.
• Sonia Rose, Professeure de l’Université de Toulouse Jean Jaurès – rapporteur.
• Jean- Pierre Chaumeil, Directeur de Recherche émérite du CNRS (EREA-LESC).
• Jacques Poloni-Simard, Maître de Conférence à l’EHESS.
• Carmen Salazar-Soler, Directrice de Recherche au CNRS, directrice de la thèse.

Résumé :

Cette thèse décrit et analyse, sur la longue durée, les manifestations identitaires, principalement de caractère ethnique, d'un groupe amérindien unitaire jusqu'au XVe siècle : les Cañaris. Une bonne partie de cette population, incorporée à l'empire des Incas, fut affectée par la politique mitma de déplacements collectifs qui caractérisait cet Etat préhispanique. Le Cañar, région d'origine du groupe ethnique, dans l'actuel Equateur, Porcón et Chiara, dans l'actuel Pérou, ainsi que Copacabana, dans l'Altiplano bolivien, constituent les quatre localités où cette recherche ethno-historique et anthropologique se met en place. Durant la colonisation espagnole, les localités concernées par cette thèse fourniront le scénario de diverses manifestations collectives, telles que l'adaptation, la contestation stratégique, l'affirmation identitaire, l'intégration aux nouveaux contextes régionaux et l'ethnogenèse. A l'heure actuelle, les descendants de ce peuple préhispanique participent des luttes de revendication indigènes en Equateur et en Bolivie, tandis qu'au Pérou multiples expressions identitaires locales voient le jour. Le dynamisme des constructions ethniques, ainsi que les dialogues et tensions entre structure et agency, sont présents entre la fin de l'empire inca, la Colonisation et la période républicaine andine.

Mots clés : Cañaris, mitma, ethnogenèse, empire inca, Colonisation, revendication indigène, stratégie.
 

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Lauréats des Talents 2018 du CNRS

Prix et distinctions -Le CNRS a attribué le 15 mars 2018 ses médailles d’argent, de bronze et de cristal qui récompensent des chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs. Plusieurs de nos collègues figurent parmi les 40 femmes et 42 hommes distingués cette année.Barbara Glowczewski, di (...)(...)

Lire la suite

Luisa Coleta and the Capuchin Friar: Slavery, Salvation, and the Adjudication of Status (Havana, 1817)

Conférence - Vendredi 22 juin 2018 - 14:00Cette présentation retrace deux « vies ordinaires au gré des empires », à l'époque de la révolution haïtienne : celle de Marie Louise Colette, née esclave dans une plantation de la Plaine du Nord de Saint-Domingue, et celle de Frère Félix Quintanar, un C (...)(...)

Lire la suite

Guerra, legitimidad y violencia en el siglo XIX en Hispanoamérica y Francia

Colloque - Mardi 11 septembre 2018 - 10:00En France comme au Mexique, le XIXe siècle fut une période de révolutions. Dans les deux pays, celles-ci incarnent des moments clés de la construction et de la mémoire nationales. 1789, 1830, 1848 et 1871 sont autant de dates qui marquent le chemin convu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook