Membres | Doctorants

Nelson Fernando Gonzalez Martinez

Photo de Nelson Fernando González Martínez
Doctorant
Institution(s) de rattachement : EHESS
Centre(s) de rattachement : CERMA

Coordonnées professionnelles

nelsongonzalez7[at]hotmail.com

Sujet de thèse

• Communication et empire : Courriers et circulation de correspondance officielle dans l’Empire Espagnol. Sous la direction de Frédérique Langue.

Résumé

A la fin du XVe siècle, un changement essentiel pour l’histoire de la technologie en Amérique s’est produit : L’introduction de la lettre comme moyen d’échange d’information. De façon progressive, l’utilisation de la correspondance a transformé les mécanismes d’exercice du contrôle et du pouvoir à distance. A leur tour, les courriers sont devenus un système technologique employé pour établir des connexions entre le Nouveau Monde et plusieurs points du globe. Avant la traversée de Colomb, les Européens, les Chinois et les Arabes avaient mis en place des stratégies pour la mobilisation de la documentation, mais la découverte de l’Amérique posait le défi de déplacer l’information écrite à des échelles inédites. En combinant diverses méthodes de locomotion, il a été possible de transporter une grande quantité de documents destinés à des individus ou à des institutions. Pour leur part, les natifs américains avaient aussi leurs propres formes de communication : les quipus, pictogrammes et autres manifestations symboliques qui n’ont pas disparu avec l’arrivée des Espagnols, mais ont été déplacés face à l’imposition du courrier. Les quipus, par exemple, ont continué à être utilisés, mais ont rarement réussi à défier le pouvoir des documents écrits.

La recherche a pour objectif de réfléchir sur les dispositifs de contrôle de l’information dans le contexte colonial hispano-américain, et sur les usages du courrier en tant que technologie communicative au XVIIe et XVIIIe siècle. Nous aborderons la période comprise entre 1660 et 1770. Pour établir une perspective ample et connectée du monde hispano-américain, on a pris pour étude de cas les quatre principales capitales coloniales : Lima, Mexico, Santafé de Bogotá et Buenos Aires.

La réflexion sur les stratégies que mit en œuvre la Couronne espagnole pour administrer ses technologies de l’information et pour maintenir la communication avec ses colonies fait partie des enjeux de notre travail. L’analyse des certains changement peut nous aider à évaluer, non seulement le sens qu’eut la réorganisation du système des courriers mais aussi la manière dont la Couronne négocia l’utilisation d’une technologie comme le courrier. Ainsi, notre hypothèse cherche à montrer que la Couronne était flexible avec certains secteurs et négocia l’application de différents points de la réforme. De fait, nous soutiendrons tout au long de ce travail que si le règlement était, en théorie, rigide et détaillé, le gouvernement espagnol concéda néanmoins des exceptions pour certains acteurs. Dans ce sens, nous rendrons compte de la dynamique de ce processus et des reconfigurations expérimentées durant le XVIIIe siècle.
 

Mots-clés : Courriers, Histoire connectée, Histoire de la Poste, Empire Espagnol, Communication, Information.


Curriculum Vitae

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Lauréats des Talents 2018 du CNRS

Prix et distinctions -Le CNRS a attribué le 15 mars 2018 ses médailles d’argent, de bronze et de cristal qui récompensent des chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs. Plusieurs de nos collègues figurent parmi les 40 femmes et 42 hommes distingués cette année.Barbara Glowczewski, di (...)(...)

Lire la suite

Luisa Coleta and the Capuchin Friar: Slavery, Salvation, and the Adjudication of Status (Havana, 1817)

Conférence - Vendredi 22 juin 2018 - 14:00Cette présentation retrace deux « vies ordinaires au gré des empires », à l'époque de la révolution haïtienne : celle de Marie Louise Colette, née esclave dans une plantation de la Plaine du Nord de Saint-Domingue, et celle de Frère Félix Quintanar, un C (...)(...)

Lire la suite

Guerra, legitimidad y violencia en el siglo XIX en Hispanoamérica y Francia

Colloque - Mardi 11 septembre 2018 - 10:00En France comme au Mexique, le XIXe siècle fut une période de révolutions. Dans les deux pays, celles-ci incarnent des moments clés de la construction et de la mémoire nationales. 1789, 1830, 1848 et 1871 sont autant de dates qui marquent le chemin convu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook