Membres | Docteurs // Post-doctorants

Tamara Boussac

Photo Tamara Boussac
Centre(s) de rattachement : CENA

Coordonnées professionnelles

Tamara.boussac[at]gmail.com

Soutenance de thèse de Tamara Boussac

"Retour à Newburgh, New York. Assistance sociale, fiscalité et bon gouvernement aux États-Unis (1945-1975)"

Thèse réalisée sous la direction de Romain Huret, directeur de thèse (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Thèse soutenue en visioconférence, lundi 7 décembre 2020 à 14 heures


Composition du jury :

• Mr Romain Huret, (Directeur d’études, EHESS, directeur de thèse)
• Mme Françoise Coste, (Professeure, université Toulouse-Jean Jaurès)
• Mr Nicolas Delalande, (Professeur, Institut d’études politiques de Paris)
• Mme Laurence Gervais, (Professeure, université Paris-Nanterre)
• Mr Jean Kempf, (Professeur, université Lyon II-Lumière)
• Mme Hélène Le Dantec-Lowry, (Professeure, université Paris III-Sorbonne Nouvelle)

 

Résumé

Cette thèse propose une réflexion sur l’histoire de l’État-providence américain à travers l’affaire qui a éclaté dans la petite ville de Newburgh, dans l’État de New York, en 1961. Si elle est depuis retombée dans l’oubli, l’affaire de Newburgh a pourtant redessiné les contours du débat public sur l’aide sociale aux États-Unis, qui devient l’un des principaux enjeux de politique intérieure au cours des décennies suivantes. Au croisement de plusieurs historiographies, celles de l’assistance sociale, du conservatisme, de la fiscalité et du mouvement pour les droits civiques, cette thèse met donc en avant la nécessité de davantage prendre en considération le temps court – celui de l’évènement – et l’échelle locale afin de mieux comprendre l’évolution de l’État-providence américain après 1945.

A l’été juillet 1961, les élus de Newburgh, invoquant le coût des dépenses sociales et les migrations d’Africains-Américains soi-disant installés dans la ville dans le but de toucher des allocations, décident brutalement de supprimer le versement des aides sociales. La décision fait scandale dans l’Amérique triomphante des années Kennedy. Cependant, loin de rester un scandale local, l’évènement devient une véritable affaire, au sens fort que lui ont donné les chercheurs en sciences sociales. Rapidement, l’ensemble de la société américaine se saisit de l’affaire : la presse, les élus locaux et fédéraux, les élites du mouvement conservateurs, alors en pleine construction, les associations pour les droits civiques, mais aussi les citoyens, de plus en plus critiques de l’aide sociale et de ses bénéficiaires.

La thèse s’attache à reconstituer l’évènement et à en démontrer l’effet transformateur : l’affaire ne se contente en effet pas de révéler un conflit, elle transforme aussi en profondeur les rapports de forces, les dispositifs et les consensus politiques. Une première partie est donc consacrée aux débats politiques sur l’assistance sociale entre 1945 et 1961 dans l’État de New York, qui s’articulent autour de trois enjeux principaux : le travail en contrepartie des aides, les migrations et la fraude sociale. Une seconde partie est consacrée à l’affaire elle-même et en étudie le contexte local et les acteurs principaux. Une troisième partie, s’étendant jusqu’en 1975, montre enfin que, si ses acteurs locaux tombent rapidement dans l’oubli, l’affaire a bien déplacé structurellement le débat sur l’aide sociale. Elle met en route un nouvel ordre social et politique, où l’assistance sociale est immanquablement désignée par les élus locaux et nationaux comme un problème persistent et insoluble.

Cette étude révèle ainsi qu’il est impératif de passer par l’échelle locale pour comprendre le « tournant conservateur » de la politique sociale américaine, souvent associé au néolibéralisme des années 1970. A l’échelle locale, les responsables politiques sont, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, critiques de ce qu’ils perçoivent comme les « dérives » de l’aide sociale, qu’ils tentent d’endiguer par des dispositifs restrictifs et punitifs, de plus en plus dirigés contre les familles noires matriarcales. Il semble dès lors pertinent de prendre davantage au sérieux ces contestations locales dans l’ascension du conservatisme, dont elles ne sont pas une simple illustration mais bien le point de départ.

Financement : Contrat doctoral ENS puis poste d’ATER à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne (depuis septembre 2019)


 

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Les États désunis d’Amérique

Communiqué -À l’occasion de l’investiture présidentielle de Joe Biden, l’EHESS a noué un partenariat avec Mediapart pour donner la parole à sept chercheuses et chercheurs de l’EHESS sous forme de grands entretiens vidéos.Interviewés par François Bougon, responsable international de Mediapart, se (...)(...)

Lire la suite

Le Prix Lionel-Groulx 2020 a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix Lionel-Groulx 2020 de l'Institut d'histoire de l'Amérique française (Canada) a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA) pour son ouvrage : Caribbean New Orleans : Empire, Race, and the Making of a Slave Society, Williamsburg et Chapel Hill, Omohund (...)(...)

Lire la suite

Le prix de la recherche SAES/AFEA 2020 a été attribué à Cécile Vidal (EHESS/Mondes Américains/CENA)

Prix et distinctions -Le Prix de la recherche SAES/AFEA (Société des anglicistes de l’enseignement supérieur/Association française d’études américaines) 2020 a été remis en visioconférence lors de l'assemblée générale de l'AFEA à Cécile Vidal pour son ouvrage : Caribbean New Orleans : Empire, Ra (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook