Membres | Doctorant.e.s

Juan José Carrillo Nieto

Photo Carrillo Nieto
Centre(s) de rattachement : CRALMI

Coordonnées professionnelles

jjcnieto[at]correo.xoc.uam.mx

Titre de la thèse

L’histoire des droits de l’homme au Mexique : conception, débats et décisions juridiques fondamentales après la Révolution mexicaine (1916-2012), sous la direction d'Annick Lempérière
 

Résumé

La recherche a pour objectif d’identifier les raisons pour lesquelles l’État mexicain issu de la Révolution de 1910 a privilégié la philosophie des droits sociaux plutôt que celle des droits de l’homme, et quels sont les motifs qui l’ont finalement amené à inscrire en 2011 les droits humains dans la Constitution politique des États-Unis mexicains.

La Constitution politique de 1917, qui s’inscrit dans le cadre d’un processus d’institutionnalisation et de pacification post-révolutionnaires, a été la première au monde à remettre en cause les valeurs libérales. Outre qu’elle affirme la laïcité de l’État et la liberté de culte et de croyance, elle ordonne la répartition des terres agricoles et élève au rang constitutionnel les droits des travailleurs. Cette nouvelle constitution politique revêt une importance particulière dans l’histoire des constitutions modernes dans la mesure où aucune autre avant elle n’avait ainsi pris en compte les droits sociaux, c’est-à-dire les droits des travailleurs, des populations et des communautés, ni proclamé le droit de l’État à réorganiser la propriété, deux préceptes limitant et remettant en cause la propriété privée et la liberté contractuelle, idées chères au libéralisme. Dans sa version originale, la Constitution de 1917 a repris le concept de garanties individuelles, et il faudra attendre la réforme de 2011, près d’un siècle plus tard, pour que soit incorporé celui de droits humains.

Il s’agit là d’un débat lié à l’histoire des idées juridiques, qui doit être étudié selon la logique de la caractérisation des États modernes, et plus particulièrement de l’État mexicain. En ce sens, notre projet de recherche vise à comprendre quelle a été la relation entre l’État mexicain et les droits de l’homme depuis la promulgation de la Constitution politique de 1917. Pour ce faire, il est important d’étudier le débat qui a eu lieu sur ces droits au sein de l’Assemblée constituante de 1916-1917, ainsi que les arguments qui ont mené à la décision d’inclure plutôt une section sur les garanties individuelles. Parallèlement, il convient d’étudier les différents débats politiques et juridiques au cours des XXe et XXIe siècles qui ont abouti à la réforme de 2011 inscrivant les droits humains dans la Constitution politique des États-Unis mexicains.

Mots clés : Droits de l’homme, Mexique, décisions juridiques,  débats juridiques

 

Curriculum Vitae :

• Licence en Droit (UNAM)
• Licence en Politique et Gestion Sociale (UAM Xochimilco)
• Maîtrise en Etudes Latinoamericains (UNAM)
• Diplôme en Histoire de Mexique (UNAM)
• Professeur a la rechercher a la Universidad Autónoma Metropolitana Unidad Xochimilco

Livres  publiés

Auteur :

Livre « Apuntes introductorios al estudio del derecho. Un acercamiento desde las ciencias sociales al mundo jurídico» Mexique, 2014. (Notes introductives à l'étude du droit. Une approche des sciences sociales au monde juridique)

Coordinateur des livres :

• Escárzaga, Gutiérrez, Carrillo, Nehe & Capece (coordinateurs), « Movimiento indígena en América Latina. Resistencia y transformación social » Mexique, 2014. (Le mouvement indigène en Amérique Latine. Résistance et transformation sociale).
• Carrillo, Toscana & Guerra, (coordinateurs), « Globalización, causas y perspectivas », Méxique, 2012.  « La mondialisation : Causes et perspectives »

Chapitres en livres et revues scientifiques :

• La transformación del proyecto constitucional mexicano en el neoliberalismo, Mexique, 2010.
• Juntas de Buen gobierno y Constitucionalidad : autonomía de iure. Mexique, 2006.
• Neo-extractivismo y reformas jurídicas en América Latina : Los gobiernos latinoamericanos bajo el laberinto de la dependencia. Mexique, 2012.
• Contrainsurgencia en México : Neoliberalismo y guerra, 2014.

EHESS
CNRS
Paris Sorbonne
Paris Ouest Nanterre la Défense

flux rss  Actualités

Gilles Havard et Denis Laborde, médaillés d'argent 2020 du CNRS

Prix et distinctions -Gilles Havard et Denis Laborde ont tous deux reçu les médailles d'argent 2020 du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), qui distingue des chercheurs et des chercheuses pour l'originalité, la qualité et l'importance de leurs travaux, reconnus sur le plan nation (...)(...)

Lire la suite

Louisiane coloniale, empire français et esclavage atlantique

Journée(s) d'étude - Vendredi 21 février 2020 - 16:00Mondes Américains vous convient à la Journée d'études :« Louisiane coloniale, empire français et esclavage atlantique »Organisée par Gilles Havard (CNRS-Mondes Américains) et Clément Thibaud (EHESS-Mondes Américains)Présidé par François-Joseph (...)(...)

Lire la suite

Les recensements au Brésil : perspectives historiques et défis actuels (1920-2020)

Journée(s) d'étude - Mardi 28 janvier 2020 - 09:00Changement de lieu : 54, bd Raspail 75006 ParisMardi 28 janvier :- 9h à 13h : Salle 15 au niveau -1- 14h à 17h30 : Salle B2-04 au 2e étageOutils essentiels pour les actions de l’Etat brésilien et pour leur évaluation, les recensements reflètent l (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Mondes Américains - UMR 8168
EHESS

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 85
Fax : +33 (0)1 49 54 25 36


Communication :
T.  +33 (0) 1 49 54 24 33

Nous suivre sur Facebook